Instameet Caen      

 


Le samedi 18 juin, a eu lieu le 1er Instameet à Caen de la communautés des instagramers caennais et rouennais
dont 12 parmi nous avaient été conviés pour cette journée unique, durant laquelle nous avons pu découvrir Caen et ses alentours d’une façon originale entre ses lieux insolites et ses expositions captivantes.

img_4433

La journée fut assez dense que j’ai bien du choisir un axe pour vous en montrer le maximum. C’est pourquoi j’ai opté de suivre notre « feuille de route » par thématique. Bien sûr, une journée ne suffit pas à résumer Caen ou encore la Normandie, c’est pourquoi je ferai un article plus détaillé sur la ville de Caen, prochainement. A SUIVRE DONC.

Caen, ville du Débarquement de Normandie

DSC04373.JPG
Statue devant le Mémorial de Caen

Eh oui, souvent nous avons tendance parfois  à ne pas forcément y penser, mais c’est bien en Normandie qu’à eu lieu ce qui permit la libération de la France du nazisme. Le D-DAY, 6 Juin 1944 eut lieu sur nos plages. Pour l’occasion, nous avons commencé la visite par le Mémorial de Caen, et sommes allés à Arromanches-les-Bains pour visionner le film « 100 Jours en Normandie » que je vous recommande !!!!

1/ Le Mémorial de Caen

Chute du mur de Berlin, 1989

Nous avons commencé la journée au Mémorial de Caen, qui est un musée relatif à la Seconde Guerre Mondiale (WWII). D’ordinaire, j’aime beaucoup cet endroit car, en plus de son expo permanente et de toutes ses réflexions sur la WWII et ses conséquences (comme la Guerre froide), c’est le théâtre régulier de conférences diverses sur la culture, l’histoire, la géopolique, la société.

C’est vraiment un endroit intéressant fourmillant de mille et une choses à vous faire découvrir …cela se décompose entre plusieurs parties : vous avez d’une part l’exposition permanente en elle-même sur le débarquement de Normandie et la WWII, puis il y a des parties annexes comme le Jardin Canadien ou encore le Bunker. Je recommande vraiment d’y aller car c’est tres bien expliqué et présenté


Les réserves du Mémorial

Nous avons pu voir en exclusivité un lieu insolite habituellement fermé au public, les réserves du Mémorial. C’est un peu une caverne d’Ali Baba où les pièces des expositions mais aussi les dons des particuliers sont entreposés. On retrouve toutes choses d’époques : du matériel militaire, des objets contemporains de l’époque, des trouvailles insolites…

Bref, voici ci-dessous quelques exemples :

DSC04262
Casques militaires dans les réserves du Mémorial de Caen

Effets militaires :  une pochette militaire, des munitions retrouvées toujours avec leur douille, de vieux manuels contemporains, ou encore des vestes militaires des Alliés (Canada, Australie, Red Cross…)

Le bunker et le jardin canadien

Ensuite nous pouvions choisir de visiter librement le musée et, avec deux autres bloggeurs ( poke 😉 Harmonie et Raphaël) nous avons choisi d’aller au bunker et dans le jardin canadien.

Le bunker a été réaménagé en musée avec une exposition sur la WWII et je trouve que la lumière sombre met bien en perspective les objets montrés.

DSC04330

DSC04332
Carte et objets exposés dans le bunker

Après une petite promenade dans le jardin et sa cascade, nous avons déjeuné tous ensemble dans le restaurant du Mémorial  qui a une terrasse avec vue imprenable sur tout l’ensemble du jardin canadien.

DSC04349
Vue du jardin

 Le temps de discuter tous ensemble et de prendre des forces pour une après midi bien chargée.

Plus d’informations: http://www.memorial-caen.fr/

En route vers Arromanches-lès-Bains

DSC04513
Puis, nous avons quitté Caen, le temps d’une courte escale vers Arromanches, un village resté célèbre comme étant un des lieux historiques du débarquement de Normandie (nom de code : opération Neptune), et notamment pour le port artificiel qui y fut installé. Ce port permit de débarquer 9 000 tonnes de matériel par jour.

DSC04524

DSC04542
Vestiges du port artificiel de Malbury

Je Aujourd’hui, petite station balnéaire, les vestiges de ce moment historique sont néanmoins toujours visibles depuis la falaise, et, c’est ici que nous avons assisté à la projection du filme « Les 100 jours de Normandie » dans le cinéma circulaire Arromanches 360. Cette projection circulaire n’est possible que grâce à 9 projecteurs qui envoie en simultané les images sur les écrans et créent les effets escomptés.

Le film relate le débarquement de Normandie en images, pas besoin de sous-titres car les images sont parlantes et ce, peut importe la langue du visiteur. Le rendu est incroyable et, j’avoue que l’émotion passe vraiment bien, car moi-même (allez j’avoue tout) j’ai eu les larmes aux yeux sur un des passages (je n’en dis pas plus). En tout cas, je recommande vivement cette projection qui retrace parfaitement les étapes du D-Day de la meilleure façon possible.

DSC04529
Arromanches, vue de l’est, avec les vestiges du port Mulberry dans sa baie
Plus d’infos ici http://www.arromanches360.com/

Caen, ville médiévale

Caen est aussi une ville dont l’histoire médiévale est riche avec notamment du fait de Guillaume le Conquérant.

DSC04375

L’après-midi fut assez dense en visites, mais vraiment intéressante. Nous avons commencé par une visite de l’hôtel de Ville de Caen ! Ce qui était drôle, c’est que nous sommes arrivés en même temps que tout les mariages, car, le Samedi, ne l’oublions pas,  c’est jour de mariage! ( d’ailleurs certaines mariées étaient vraiment magnifiques même si toutes étaient très élégantes).

L’hôtel de ville :

Salle des mariages


Nous avons donc vu plusieurs salles comme la salle où l’on célèbre les mariages mais aussi des endroits non-ouverts habituellement au public comme le salon ou encore la salle à manger du maire…

Salle à manger du maire, d’ailleurs on retrouve ici un portrait de Charlotte Corday
Portrait de Charlotte Corday

Ensuite, après avoir emprunté les escaliers, nous avons pu accéder au comble de l’hôtel de ville, et ainsi, c’est lui au plus haut point du bâtiment.

 Entre temps, nous avons visité l’Abbaye Saint-Étienne, car la particularité de la mairie de Caen est qu’elle se trouve dans l’Abbaye appelée aussi « Abbaye aux Hommes » , là où se tient d’ailleurs une église « Saint-Étienne ».

Vue depuis le toit de l’Abbaye aux Hommes


L’Abbaye aux Hommes.

Abritant la mairie depuis les années 1960, elle offre un très bel ensemble architectural construit entre les XIe et XVIIIe siècles.

Fondée par Guillaume le Conquérant, elle aurait été construite comme œuvre d’expiation pour les péchés commis par le couple ducal formé par Guillaume le Conquérant et Mathilde de Flandre.

Détail du tableau situé dans le réfectoire, Guillaume le Conquerant y est representé à la façon d’Alexandre le Grand ( XVIIIe siècle). Le tableau représente la Bataille d’Hastings


En effet, lorsque 1050, Guillaume épouse Mathilde,  il se heurte à une interdiction par le Pape Léon IX, pour des raisons de consanguinité (ils étaient cousins au 5e degré). En contrepartie du pardon accordé par le Pape Nicolas II, ils fondent à Caen en 1059 deux abbayes bénédictines : l’abbaye aux Hommes dédiée à saint Étienne, et l’abbaye aux Dames dédiée à la Trinité. Au-delà de cela des raisons politiques sont avancées notamment pour l’interdiction du mariage mais aussi quant à la construction de ses abbayes.

Ce sont donc des moines bénédictins qui ont vécu ici, cet ordre étant connu pour sa grande austérité dans sa pratique ascétique  ( pas de contact avec l’extérieur, manger dans le silence, pas un mot…)…

Il s’agit d’un planning de tâches, le kanban de l’époque médiévale

Le  cloître


Les moines ne pouvaient pas avoir de contact avec l’extérieur, ils devaient se tourner vers Dieu et donc la seule ouverture était vers le ciel.


Le réfectoire

le réfectoire a été construit au moment de l’abbaye. Il était l’endroit où manger les moines en silence, et plus tard, lors ce que l’abbaye fut transformé en lycée, il conserve sa fonction de réfectoire. Aujourd’hui il Sagis d’une salle. Si vous remarquez, il y ait un tapis sur l’ensemble du sol. Chaque motif du tapis, représente quelque chose de Caen


L’église Saint-Étienne

Église de type gothique, elle a été construite en plusieurs étapes. D’ailleurs, le jour-même nous avons eu la chance de visiter l’église, alors que se tenait un mariage. Belle ambiance entre la lumière dans la nef et le son de la harpe.

Nous avons eu la chance de visiter le toit de l’église et d’avoir une vue imprenable sur toute la ville.

Nous vons aussi vu la salle du conseil municipal et de nombreux endroits nonprésents  dans cet article.

Caen, ville de culture

Abritant de nombreux festivals de musiques ( Beauregard, Nordik Impakt), Caen recèle de nombreux endroits avec des expositions.

À l’hôtel de ville, nous avons ainsi pu voir l’exposition de Tony Vaccaro «  Shots of Life ». Photographe de guerre, il a immortalisé de nombreux moments de la Seconde Guerre Mondiale, mais aussi plus tard, a vu les plus grandes starlettes de l’époque sous son objectif comme Sophia Loren par exemple.

J’ai beaucoup apprécié les clichés que je trouve très glamour avec un style unique et reconnaissable…

Le château de Caen

De retour à Caen, nous avons rejoins l’enceinte du château ducal afin de nous rendre dans l’une des salle aménagée : la salle de l’Échiquier.

Située dans l’enceinte du château, la salle accueille l’exposition « La Normandie s’envole » qui présente une série de cliché pris avec un cerf-volant

Vue de Caen depuis les remparts du château
Vue de Caen depuis les remparts du château

Dîner à la Môme, dans le Vaugueux

Après cette grande journée riche en visite et aventures, nous avons dinés dans le restaurant « La Môme » située dans le Vaugueux, un vieux quartier de Caen qui est resté préservé. Le nom « La Môme » a eté donné en hommage à Edith Piaf, dont les grands-parents tenaient autrefois un bar à Caen. Enfant, elle a donc séjourné plusieurs fois en ville.

D’ailleurs toute la déco de ce bar à manger / tapas si je puis dire n’est pas sans rappeler par quelques touches cet esprit belle-Epoque.

Carte du Bar à Manger

quelques  » mezzés » / « tapas »

Concernant les plats, ils sont vraiment délicieux et originaux : nous avons vu des mélanges de saveurs dans les bouchés qui nous ont été présentés en plus d’un plateau de charcuteries et de fromage.

C’est un très belle endroit pour boire un verre entre amis tout en se restaurant.

Une bonne critique de l’endroit ici

La journée c’est achevée par la retraite aux flambeaux organisée dans le cadre du 950e anniversaire de Bataille d’Hastings

DSC04682
Marche aux Flambeaux dans le cadre de la commération du 950e anniversaire de la bataille d’Hastings


  • Tout d’abord, j’ai passé une excellente journée ! C’est pourquoi, je souhaiterais remercier la ville de Caen, le compte Instagram @igerscaen, Calvados Tourisme, le mémorial de Caen, et toutes les personnes qui ont contribué à cette journée !  Merci aux differents guides et staff pour votre bonne humeur et vos explications que ce soit au Mémorial, à l’hotel de ville ou encore à Arromanches.

 

Merci tout spécialement à Lucie, Laura et Florence 👏🏻

  • Je vous invite à faire un tour sur les blogs et comptes Instagram des blogueurs presents pour l’occasion.

Micmatik

Anne Laure Tab

Florent Devauchel

Anne Lamare

Pierre Demeure

Emmanuel Fossey

Normand dis moi tout

Meyilo

Harmonie de blog Le beau temps

Raphael du site Cultura

Enfin, retrouvez tous nos clichés de cette mythes sur Instagram avec le hastag #instameetcaen !

Aimez-vous ces visites de Caen? Pour ceux qui n’y sont jamais allé, vous visiterez?

Merci de me laisser vos commentaires 😉👍🏻

 

Publicités

Astuces pour voyages sans se ruiner

Je crois que tout le monde aimerait voyager mais que le problème est souvent le temps pour l’argent. Si, pour le temps, je n’ai pas de baguette magique, en revanche, pour l’argent je vous propose quelques astuces.

Le transport

Pour les longues distances, en Europe par exemple, l’avion est encore le moyen le moins cher aussi surprenant que cela puisse paraître à condition d’être flexible sur ses dates de voyages (partir le mardi, le jeudi, mais pas le weekend qui est plus cher), et de privilégier les compagnies low-cost qui partent et atterrissent vers des aéroports secondaires (en partant par exemple de Beauvais plutôt que CDG ou Orly).

Istanbul (106)

Si vous devez prendre le train, adhérez au programme de fidélité Voyageur SNCF, déjà parce que c’est hyper pratique d’avoir ses billets sur une carte mais que en plus, cela offre des avantages non négligeables comme des réductions. Pensez aussi aux cartes de fidélité qu’elles soient JEUNE (jusqu’à la veille de 28 ans eh oui!), SENIOR, ou encore WEEKEND (oui après 28 ans). Car si leur coût peut vous paraître « élevé » sur le coup, il est souvent amorti au premier trajet et cela représente un excellent investissement pour baisser ses prix de billet de 50%.

Dans les deux cas, réservez vos trajets le plus tôt possible et à des heures indues car les prix sont moins chers, les sites fonctionnant sur un algorithme de fréquentations (plus il y a de monde plus c’est cher) et les trajets les plus fréquentées (heures de sorties de travail, week-end).

Autre bon plan: Ces derniers temps on a pu voir l’ouverture du marché du bus. Regardez les offres Ouibus ou autres lignes, il y a vraiment de bons plans pour une somme modique et on voyage de très bonnes conditions.
Pour les petits trajets, pensez au covoiturage qui est super rentable. C’est aussi un bon moyen de passer un trajet sympa surtout si vous êtes du genre Blabla que vous soyez le chauffeur ou le passager, tout le monde y gagne.

Se loger sur place

RIMG0065
Privilégiez les petits hôtels si vous n’êtes pas très exigent ou encore les auberges de jeunesse !! (15e la nuit! et à ce prix là, il y en a de très bien !!)
Si vous préférez avoir votre confort, les appart Air BnB est la plus économique ou encore pour une solution plus routarde. Enfin, si vous aimez rencontrer les locaux d’un pays ou d’une ville vous pouvez toujours loger chez l’habitant avec le site  coachsurfing.
Pour l’avoir fait plusieurs fois, j’ai rencontré des gens vraiment super à chaque fois et en plus, ils étaient toujours partant pour me montrer leur ville !! Mais après c’est comme pour tout, il faut être prudent et éviter de se mettre dans une situation qui nous met mal-à-l’aise.

Se déplacer

2013-04-22 16.28.27
Soyons honnête pour se déplacer de façon le plus économique, ce sont nos deux jambes et nos pieds. Je marche énormément, déjà car cela me permet d’aller à mon rythme mais aussi de pouvoir voir et flâner comme je l’entends en prenant le temps de photographier les choses ou encore profiter de l’espace autour de moi.

La nourriture

 

Ortaköy - Kumpir (2)
Kumpir d’Istanbul, une spécialité du quartier d’Ortaköy

C’est une question pas toujours évidente et pour ma part, j’étais très vigilante face aux attrape-touristes. Tout d’abord, j’évite les restos au cœur des zones touristiques car les prix sont souvent majorés et exagérés pour souvent, une qualité moindre. Cependant, je ne vais pas non plus dans des quartiers ou lieux bizarres lol.

J’essaye souvent la nourriture de rue (estomac sensible évitez ^^) et j’avoue avoir pu tenter beaucoup de spécialités typiques de plusieurs pays, très bonne et vraiment une découverte : que ce soit tavuk döner (kebab) ou islak burger à Istanbul, les arrancinis (boulettes d’épinards et de riz farcies à la mozarella ou à la viande) à Bologne, les tapas en Espagne, les pains au chocolat dans notre bonne vieille France etc… Il y a tellement d’exemples de choses que j’ai pu essayer…Mais bon après, je suis assez chalengeuse et rien ne me fait vraiment peur pour essayer de nouveaux plats.
Taksim (8).JPG
Un petit jus bien frais?

Shopping

 

2013-09-10 20.17.51
On adore tous ramener des souvenirs à la famille, aux amis ou aux collègues… Mais cela revient vite très cher c’est pourquoi, je n’achète que très rarement dans les boutiques en plein cœur des zones touristiques car c’est très cher, je préfère m’excentrer un peu et trouver de beaux objets vraiment typiques du lieu que je visite. Enfin, je ramène souvent des choses à manger comme des gâteaux ou des petites choses salées car c’est souvent très abordable et cela fait toujours plaisir à l’entourage.

 

Autres bon plans

Vase.PNG
  • N’hésitez pas à consulter le site tripadvisor  ou encore YELP car ces sites ou applis classent non seulement les restos et hôtels mais aussi les activités à faire sur place. C’est un bon moyen de trouver des choses à faire gratuites ou à moindre coût.
  • Renseignez-vous et regardez les dates car souvent il y a des jours ou des évènements qui font que les musées sont gratuits. A Paris, par exemple, le 1er dimanche de chaque mois, de nombreux musées sont gratuits.
Et vous quels sont vos bons plans?
Faites-moi en part par commentaires

Nuits Madrilènes

Flâner à Madrid, le soir après le travail, une belle façon de découvrir les charmes d’une ville haute en couleurs.

  translate

Peu présente cette dernière semaine, j’avais donc envie de partager avec vous un de mes souvenirs de mes déplacements professionnels : mon séjour à Madrid.

12017518_10207947378460065_3940180520170155864_o

Au mois d’octobre dernier, je suis partie pour le travail à Madrid. Bien que nous travaillons toute la journée (debout 6h et boulot jusqu’à au moins parfois 19h), le peu de temps libre que j’avais, je voulais absolument découvrir le plus possible la ville, d’autant plus que je n’avais que le soir pour me promener alors j’ai donc j’ai essayé d’en faire le maximum.

Ce que j’ai visité ?

Le centre ville avec la vue du Palacio de la Comunicacion.

Madrid (7)Madrid (1)
J’ai donc dû improviser sur place. Fort heureusement, la capitale espagnole, possède bien des trésors et j’ai donc vraiment apprécier voir ce chef-d’oeuvre architectural.

Madrid (12).jpg
Il y a des magasins, des bars, et tous les grands monuments que l’on peut voir à travers ses grandes avenues.

Madrid by night

Cela semble évident ! Surtout en Espagne. Pourtant, ce n’est pas si facile  de trouver un bon endroit pour manger des tapas. La première soirée j’ai testé un endroit  assez connu « El Estado Puro », donc tous les murs, sont décorés avec le peigne à chignon des années 1950 que l’on retrouve sur les danseuses de Flamenco. Cela est juste en face du mythique Musée Del Prado (oui ! La ou se trouve Guernica) et contraste par sa touche légèrement traditionnel en plein milieu d’un décor ultra-moderne.

2b757a2a05c110e8165a6e578f664936.jpg

Les tapas de cet endroit sont connues car comme on peut le lire sur la carte, elles sont un peu avant-gardiste, avec une tortilla déconstruite.

Madrid (17)
Cet endroit est juste à côté du Musée du Prado, près de la Place de Cybèle

 

Flaner du côté de Callao

Il s’agit là, du chef-lieu de Il Corte Ingles,  qui n’est autre que la version espagnole des Galeries Lafayette. Je ne suis pas rentré dedans, mais j’ai pu apprécier la grandeur et surtout l’imposante publicité pour ce magasin.

Madrid (20)

Si vous descendez en contre bas de la rue, vous trouverez toutes sortes de bar avec des terrasses ou les gens sont assis en train de savourer un apéritif sûrement après leur travail. Du moins j’aime à le penser. En plein mois d’octobre, il ne fait pas froid sauf le matin pourrait honnête le soir, le temps était  très très clément. Pas de vent, une douceur.
Les facades des rues madrilènes

Madrid (11)
La nuit, dans une rue piétonne, à la tombée du jour, au fond il s’agit du monastère appelé « Escurial ». Particularité : les magasins ferment tard

Aller au marché San Miguel

Si vous voulez tester quelque chose de typique, allez à cet endroit. Le soir, le marché est en pleine ébullition, car c’est l’endroit où les Madrilènes se retrouvent pour savourer quelques tapas autour d’un verre. Il s’agit d’une sorte de gigantesque marché, ou vous pouvez passer d’un stand à l’autre en dégustant des tapas avec un bon verre de sangria.

Madrid (4)

C’est vraiment typique, et l’ambiance est inimitable dans la ville.

Madrid (15)
Ensemble de tapas et sangria du marché San Miguel

 

Madrid (2)

Quelques clichés de la ville pris à la volée.

Madrid (14)

Madrid (19)
La qualité de mes photos n’est pas super bonne car je les ai prise avec mon SAMSUNG

 

Ce que j’en ai pensé :

J’ai vraiment adoré me promener le soir à Madrid, la ville est agréable et plus sûre que Barcelone, j’aimerais donc y retourner vraiment pour prendre le temps de profiter de chaque choses.

Quelques petites infos

 

1/ Les magasins ferment tard, autour de 20h30 voire 21h30. Les gens ont l’air de vivre à un rythme différent puisque les heures de repas sont aussi décalées : autour de 14h pour le déjeuner et 22h le soir.

2/ Le coût de la vie m’a paru un peu moins élevé qu’en France. Madrid c’est la capitale des tapas économique, typique et rapide. Tout les bars et tout les restaurants semblent en proposer. Les portions sont d’ailleurs généreuses surtout pour les repas classiques. Chose étonnante, le pain est systématiquement mis à table mais s’il est consommé, il est payant. (eh oui ce n’est pas gratuit).

3/ Ne prenez pas la voiture !!! trop de bouchons et des indications pas toujours au top, je vous recommande le taxi, plus rapide car ils ont des voies spéciales et évitent les bouchons ou encore, les transports en commun : ils ne sont pas cher, rapides et le métro est très bien.

Et vous? Êtes-vous déjà allé à Madrid ? Avez-vous aimé la vie ? Faites moi part de votre expérience en commentaire.

An afternoon to Eger

translate

Petite ville située à l’est de Budapest (pas très loin de la frontière slovaque), Eger est une ville bordée par les vignobles dont l’exploitation a fait la réputation de la région. Chargée en Histoire, elle fut un lieu connu pour avoir résisté aux Ottomans avant d’être finalement vaincue et occupée pendant plus d’un siècle.

Ce que j’ai fait en une journée?

Je ne suis pas restée suffisamment longtemps pour bien apprécié la ville, mais on m’a expliqué qu’il s’agit d’une destination prisée par les Hongrois qui viennent visiter le château basé sur les hauteurs de la ville et goûter le vin.

1/ Goûter le vin de la région :

C’est la spécialité de la région qui est un vin rouge fort appelé « Egri Bikaver » (ou sang de taureau) dont la légende raconte que le vin était si épais que l’envahisseur ottoman ne pu l’avaler*.

2/ Visiter le château 

Il suffit de grimper sur les hauteurs de ville pour voir l’immense château depuis lequel on a une vision sur toute la ville.

2

3/ Voir le minaret ottoman, il s’agit du seul minaret restant de l’époque ottomane. Il est d’ailleurs possible de le visiter. Par contre, c’est très étroit à l’intérieur et il faut faire attention à la descente si raide !!! en revanche c’est un fabuleux point de vue.

 

4/ Faire du shopping. Il s’agit là d’un lieu où j’ai pu acheter un collier absolument magnifique que voici, dans un style bohème faisant penser un peu au style austro-hongrois.

4

 

5/ Flâner au milieu de la ville et boire un café sur une de ces jolies terrasses fleuries.

1

Mon petit plus :

Affâmée, j’ai eu l’occasion de tester quelques gâteaux typiquement hongrois dans une pâtisserie où je ne savais que choisir tant cela me mettait l’eau à la bouche… Je ne regrette pas d’avoir essayé.

Viennoiseries1

Au passage, j’ai remarqué que la ville était encore marqué par un passé qui semblait un peu lourd.. Beaucoup d’églises et de couvents étaient en mauvais état.

 

* source : « Hongrie, vagabondage en pays magyar », F. Pavelet, MAGELLAN & Cie

 

 

 

Une journée à Paris – 3/03/2012

A day in Paris, le 3/03/2012

 

Minuit a sonné et je viens juste de rentrer de mon voyage à Paris!!! J’ai passé une journée culturelle parfaite. Paris, paris, Paris… Et tout son charme exalté… De la Place de la République où le car nous a déposé. J’ai donc choisi un circuit romantique chic.
J’ai donc décidé que en une journée, je me devais de voir un maximum de choses. Alors, j’avais déjà décidé de rester dans les zones touristiques autour de la Seine et de faire au moins deux musées. Et ce sera : Notre-Dame de Paris, le monument le plus visité de France, et le Musée d’Orsay pour satisfaire ma curiosité artistique. J’adore l’art et pour moi chacun de ses deux lieux représente le Paris Romantique, le Paris de Hugo.

Midnight rang and I just returned from my trip to Paris. I had a cultural day perfect. Paris, Paris … And exalted its charm … The Republic Square where the bus dropped us off. So I chose a circuit romantic chic.
So I decided that in one day, I had to look up things. So, I had decided to stay in the tourist areas around the Seine and make at least two museums. And it will be: Notre-Dame de Paris, the most visited monument of France and the Musée d’Orsay to satisfy my artistic curiosity. I love art and for me each of the two places is the Romantic Paris, the Paris of Hugo.

 

Avenue Montaigne, the vitrine of Christian Dior

Avenue Montaigne, the vitrine of Christian Dior

A day in Paris, le 3/03/2012

Une promenade à Paris:

Après que j’ai vu les Champs-Elysées, et l’Arc de Triomphe, alors je me suis mise en quête d’explorer les magasins de luxe. Direction l’Avenue Montaigne entre D&G, Chanel, Nina Richie, Christian Dior….
Alors que j’admirais ses vitrines haute-couture, devant moi, beaucoup de photographes se pressait chez Louis Vuitton! Why?! Car une princesse saoudienne y faisait son shopping of course.

Have a Walk in Paris,

After seeing the Champs Elysées, the Arc de Triomphe, I thought « what if I go shopping? » so I started looking to explore the luxury shops. Let’s go to the Avenue Montaigne for seeing D & G, Chanel, Nina Richie, Christian Dior shops….While I was admiring these haute couture showcases in front of me, many photographers crowded at Louis Vuitton! Why?! For a Saudi princess was doing his shopping of course.

A day in Paris, le 3/03/2012Les quaies de la Seine… Depuis le magnifique Pont Alexandre III, j’ai pris comme moyen de locomotion, le bâteau mouche! Un pass « 24h illimité » 13€… J’ai pu visité plus facilement Paris après une petite croisière. Quelle façon romantique de visiter Paris!

Quaies of the Seine … From the beautiful Pont Alexandre III, I took as a means of locomotion, the boat fly! Pass a « 24h unlimited » 13€ … I have visited Paris more easily after a short cruise. What a romantic way to visit Paris!

"Les Bouquinistes" Book sellers in Paris, along the Seine River

« Les Bouquinistes » Book sellers in Paris, along the Seine River

Notre-Dame de Paris, describes as magnificent as the writings of Victor Hugo, in his book, she stands there, magnificent and time seems to have had no impact on it. Thanks to my student status less than 26 years, I have not paid the entrance and I could see that contemplates the Paris daily, the gargoyles of Notre Dame.

Notre-Dame de Paris, aussi magnifique que le décrive les écrits de Victor Hugo, dans son livre, elle se tient là, magnifique et le temps semble n’avoir pas eu d’impacts sur elle. Grâce à mon statut d’étudiante de moins de 26 ans, je n’ai pas payé l’entrée et j’ai pu admirer le Paris que contemple chaque jour, les gargouilles de la Notre-Dame.

The Cathedral Notre-Dame. All the locks are made by Lovers... Gargoyles glazing on Paris
The Cathedral Notre-Dame. All the locks are made by Lovers... Gargoyles glazing on Paris

The Cathedral Notre-Dame. All the locks are made by Lovers… Gargoyles glazing on Paris

A visit to the Musée d’Orsay: Back free thanks to my status yet hehe, I have enjoyed the works of Delacroix and the beautiful clock. This museum was housed in a former railway station built in the 19th century.

Une visite au musée d’Orsay : Rentrée gratuite grâce à mon statut encore héhé; j’ai pu profité des oeuvres de Delacroix et de la magnifique horloge. Ce musée a été aménagé dans une ancienne gare ferrovière bâtie au 19e siècle.

Inside of Musée d'Orsay, one of the treasure of the Museum :  the big clock

Inside of Musée d’Orsay, one of the treasure of the Museum : the big clock