Vous serez surpris de découvrir la face cachée de Caen avec la visite « Petits mystères dans Caen »

Saviez-vous que la ville de Caen abrite une dame blanche officielle ? Que des maisons hantées existent vraiment dans le centre de Caen ou encore, que l’une des plus belles places de la ville  avait un tout autre visage – plus sombre ?

Eh bien pas moi  ! C’est grâce à la visite « Petits Mystères dans Caen » que j’ai appris toutes ces choses et bien d’autres ! Il s’agit d’une visite insolite proposée par l’office du tourisme de Caen et Petit Meurtres entre Amis qui vous fait découvrir la face mystérieuse de Caen en abordant les faits tragiques, les légendes urbaines ou encore les histoires glaçantes de fantômes ou de maisons hantées. Une façon originale d’aborder l’Histoire de la ville avec ces petites histoires qui se mêlent à la Grande.

IMG_8272 (2)_edited
Pourquoi ce grand dessin sur cette pharmacie?

 

De la grande Histoire aux les petites histoires mystérieuses

Entre fantômes mondains qui s’incrustent joyeusement aux réceptions données dans l’un des hôtels particuliers de la ville, bête qui terrorisait les gens dans les années 1630 ou côté obscure des plus beaux édifices historiques, la visite est très intéressante et riche en rebondissements !

 

IMG_8279 (2)_edited
Pourquoi « Rue Monte-à-regret »?

 

Pendant une heure, on suit le parcours d’un condamné à mort à travers la ville en découvrant par exemple la signification des anciens noms de rues caennaises. Toutes les époques sont abordées sous cet angle sombre comme le Moyen-Age, la Révolution française particulièrement sanglante à Caen ou encore l’Ancien régime avec l’odieuse tour Chatimoine archétype de l’horreur carcérale de l’époque.

 

IMG_8285 (2)_edited
Si calme, pourtant autrefois, nous étions prêt d’un endroit des plus obscures…

 

 

IMG_8292 (2)_edited
Que se passait-il ici? Encore bien des questions que la visite saura répondre…

 

De la visite, ce qui m’a marqué le plus c’est la face obscure de l’Eglise Saint-Etienne le Vieux. L’église m’a toujours fascinée de par son état de ruine avancée mais aussi par le fait qu’elle n’est pas ouverte au public. Il s’agit vraiment d’un endroit que j’aimerai visiter si un jour la Ville de Caen en offrait l’opportunité et sa véritable histoire a encore plus attisé ma curiosité. En effet, j’ai toujours trouvé qu’il était curieux, que ce soit la seule église dans cet état à Caen dans la mesure où, souvent dans les bombardements ces édifices étaient évités ou alors, si par malheur ils étaient touchés, ils étaient reconstruits ce qui n’est pas le cas de ce bâtiment magnifique. Donc, en connaissant son histoire sinistre, sans vous spoiler, je crois que je comprend mieux son état et cela me fascine encore plus .

 

Mon avis

IMG_8296 (2)_editedHabituellement je ne suis pas vraiment adepte des histoires de meurtres, de fantômes et tout cela puisque l’âme sensible que je suis n’est pas vraiment à l’aise avec. Pourtant, je me suis laissé prendre au jeu de cette visite et j’ai même vraiment apprécié découvrir un peu la ville sous un aspect plus sombre.

La guide Anne était vraiment super et nous faisait part de chacune des histoires sans entrer dans des détails sordides qui choqueraient les plus sensibles. Du coup, la visite est accessible à tous et est très agréable ! Croyez-moi, les faits intrigants suffisent à vous donner un petit frisson surtout si vous choisissez la visite de nuit (ce que je vous recommande pour être dans l’ambiance).

La visite est un réel succès puisque près de 700 personnes se sont laissées tenter par l’expérience que propose l’office du tourisme de Caen et Petits Meurtres  en Amis ! Alors n’hésitez pas à la tenter car vous pouvez la faire en famille, entre amis bref…à vous de juger.

Remerciements :

Un grand merci à l’office du Tourisme et des Congrès de Caen la Mer – Normandie et à Petits Meurtres entre amis pour cette superbe visite !

 

Publicités

Winter Wonderland in London

Quelle meilleure façon y-a-t-il de célébrer Noël que dans un endroit qui célèbre la magie de cette fête ! En (re)venant à Londres, je ne pensais pas trouver la magie de Noël puisque j’ai un peu l’impression que, récemment, elle était un peu moins présente laissant place daIMG_7873.jpgvantage à une pression commerciale plus qu’à une ambiance candide et colorée.

 

Londres est ainsi telle que décrite dans les films britanniques que sont « Love Actually » ou encore « Bridget Jones »! Entre les pulls de Noël que les gens arborent fièrement, les décorations qui scintillent ou encore la ville en mode Christmas, on s’y croit vraiment !

Capture

Oxfort street, passage obligatoire pour faire des achats de Noël

IMG_0153.JPG
Oxford Street, Londres

Oxfort street est la plus grande rue pour faire du shopping à Londres. C’est ici que se trouve le plus mythique des PRIMARK du pays ou encore l’intégralité des grands magasins qu’a vu naitre l’Angleterre : Topshop, New Look, Body Shop, Lush, et bien d’autres. Pour l’occasion, la rue scintille de mille feux tout comme ces artères perpendiculaires que sont Regent Street avec ses anges.

IMG_0145.JPG
Regent Street, Londres

Winter Wonderland, l’endroit où Noël s’éclate

IMG_7739

IMG_7779
Hyde Park et ses écureuils

Winter Wonderland c’est le parc d’attraction de Noël qui a lieu tout les ans au beau milieu de Hyde Park. Le principal parc de Londres est déjà connu et fortement fréquenté par les Londoniens où chacun s’adonne à ses activités : sport, vélo, promenade.

ww

C’est ainsi que le calme contraste avec l’animation de Winter Wonderland !

IMG_0173IMG_0185

Harrod’s et Kensington

Harrod’s, pour moi, c’est un peu le lieu que je devais voir à tout prix, en grande fan inconditionnelle de shopping et surtout de magasins mythiques ! Eh oui, vous qui me connaissez si bien j’ai pu faire Vakko d’Istanbul, El Corté Ingles de Madrid, Galeries Lafayette, boulevard Haussmann à Paris ou encore le Printemps. Je ne pouvais pas passer à côté de cet établissement mythique.

 

IMG_7758.jpg
Harrod’s, le mythique magasin de Luxe

Harrod’s n’était pas loin de notre hébergement, situé à South Kensington qui est vraiment un joli quartier, où nous pensons avoir aperçu le compagnon d’une célébrité.

IMG_0260.JPG
South Kensington, quartier résidentiel

La Tamise… jusqu’à Greenwich

IMG_7955

La Tamise c’est comme la Seine à Paris, impossible de la manquer. Pour la petite histoire, grâce à notre billet de voyage (nous sommes venues en ferry avec la compagnie Brittany Ferries), nous avions le droit à une croisière sur la Tamise. Ni une, ni deux, nous sommes montées à bord et avons commencé à voir tout les points touristiques que Londres peut offrir : le London Eye, the Shard, la City avec la Cathédrale Saint Paul, London Bridge, la tour de Londres.

IMG_7820.jpg
St Paul Cathédrale
IMG_7904.jpg
The Shard, Tower Bridge, on the way to London

Au moment où nous pensions repartir vers Westminster, nous nous sommes retrouvées à continuer la croisière jusqu’à Greenwich (là où se trouve le méridien, oui oui). Et donc nous avons vu les quais, où autrefois grouillaient de bandits et de manufactures en tout genre et qui sont devenus des appartements cosy s’arrachant à plus de 3.000.000 £

IMG_7898.jpg
Greenwich

Arrivées enfin à Greenwich, le soleil commençait déjà à se coucher et nous avons fait marche arrière vers notre point de départ. Greenwich semble être un village charmant et à en croire notre guide, il y a pas moins de 41 pubs dans ses rues ! Avis aux amateurs de pintes.

Harry Potter et les autres légendes locales

IMG_7785.jpg
Statue d’Agatha Christie à Covent Garden

Les Anglais sont très attachés à leur héros de fictions littéraires, que ce soit Agatha Christie (Hercule Poirot, Misse Marple) dont sa statue se trouve à Covent Garden ou encore l’ours Paddington que l’on voit partout. Outre cela, on retrouve aussi tout l’univers de Sherlock Holmes avec la très connue Baker street (il y a un musée à son nom dans cette rue – entrée : 15 £). Mais il en est de même pour Harry Potter, car la mythique plateforme 9 3/4 existe vraiment à la gare de King’s Cross. (quartier de St Pancras), de même qu’une boutique autour de cette univers se situe juste à côté.

lond

IMG_0305.JPG

Petit bonus, Notting Hill

En plus du musée Sir John Sloane (gratuit), reconnu comme une pépite pour ceux qui s’intéressent à l’architecture, nous sommes aussi allées à Notting Hill en référence au film du même nom.

IMG_0082IMG_0086

Mon shopping Londonien

Je n’ai pas ramené grand chose cette fois-ci à part quelques accessoires par-ci par là. En grande fan d’Harry Potter, j’étais heureuse de trouver ses lunettes et un sac de la mythique collection de PRIMARK UK qui ne se trouve que dans celui d’Oxford Street. Ensuite je suis restée sobre en terme de souvenirs : des cartes postales pour ma famille et un mug London pour moi ou encore un stylo avec une tête de garde royal pour une amie.

IMG_0435.JPG

Et sinon la prochaine fois?

IMG_0426.JPGJe voudrais refaire Westminster, une fois que Big Ben aura fini de se refaire une beauté, et aller au British Museum car j’aimerais voir la pierre de Rosette que Champollion a déchiffré. De même, j’aimerai passer du temps à Camden et à Greenwich. Ou encore, faire le parcours d’Harry Potter !! Tellement de choses à faire dans cette ville si cosmopolite et qui grouille en permanence telle une fourmilière en perpétuelle ébullition.

Bref, revenir à Londres et faire tout ce que la ville offre ! Saviez-vous que Londres possède plus de 154 musées? En plus de toutes les choses à faire ^^ sur ce, je vous laisse car je dois revoir un classique : « I feel it in my fingers, I feel it in my toes…Christmas is all around us… » Love Actually

 

IMG_0410.JPG
Buckingham Palace, sous un couché de soleil

Merci à ma comparse de voyage pour cette super occasion de revenir à Londres, je lui souhaite encore de nombreuses aventures et de voyages dans tout les pays dont elle rêve!

Je dédicace cet article à ma meilleure amie dont le rêve est de suivre les traces d’Harry Potter à Londres et à ma grand-mère qui rêve d’y retourner !
§ Gros Bisous §

Busy’ ness in Frankfurt

Comme vous avez sûrement dû le voir  sur les réseaux sociaux, j’ai passé la semaine dernière à Francfort, non pas pour faire du tourisme (j’aurais bien aimé) mais pour travailler. Comme chaque année, ma société participe au salon international pharmaceutique : le CPHI-ICSE Worldwide qui s’est tenu cette année au Messe de Francfort.

Voici donc mes 4 choses cool à Francfort :

1. Skyline

 

frankfurt-skyline-best
Vue de la skyline – photo pas très nette prise avec mon Iphone

 

La skyline c’est un peu le spot immanquable de la ville, tant les gratte-ciels sont immenses et visible d’un peu partout. Eh oui, Francfort n’est pas vraiment une ville touristique car il s’agit d’une place financière mondiale importante, et les fameux gratte-ciels logent pour la plupart des banques.

IMG_8617.JPG

Pourtant la ligne de gratte-ciels est vraiment impressionnante et cette ligne architectural moderne revêt un certain esthétisme. Le Messe, est situé au milieu du centre des affaires non loin aussi de centres commerciaux et de l’ensemble des agents économiques Francfort. Immense, il m’a fallu pas loin de 15 minutes (et pourtant je ne traine pas) pour aller du Hall 4 (où nous exposions) vers le Hall 9 (pourtant pas le plus éloigné).

2. Downtown

 

IMG_8553.JPG
Römer

 

Römer m’a vraiment fait penser à l’Alsace par cette architecture si typique avec ces maisons à colombages ornées de fleurs. La place est vraiment jolie et c’est là que nous avons trouvé des tavernes allemandes pour goûter à la gastronomie locale, à savoir la saucisse de Francfort. Au bout, se trouve la Collégiale Saint-Barthélemy de Francfort qui est l’un des seuls vestiges authentiques, puisque la ville a été complètement bombardée durant la Seconde Guerre Mondiale.

IMG_8562.JPG

IMG_8531.JPG

Si on continue les rues piétonnes, on aboutit à des rues commerçantes avec de nombreuses enseignes internationales mais aussi des petits magasins bien locaux (un de jouets en bois vraiment sublimes).

IMG_8485

IMG_8493
Armée de Casse-Noisettes ou Saint Nicolas ?

 

Si vous venez à Francfort, sachez que la ville compte de nombreux musées que je n’ai bien évidemment pas fait. Outre la maison de Goethe (je suis passée devant XD), vous pouvez voir : Musée Stadel, Senckenberg, Museumsufer ou encore Museum für Moderne Kunst

 

IMG_8482.JPG
Depuis la cathédrale

 

3. Shopping

csm_3647_main_172919a544.jpg

Je ne vais pas vous mentir s’il est bien une activité que je pratique dans tout les pays et les villes que je visite c’est bien celle-là! L’avantage de l’Allemagne est qu’il existe de (très) nombreuses enseignes où – tout comme les Pays-Bas – de jolies choses peu onéreuses. Par exemples, si vous cherchez des cosmétiques bon marché mais de grandes marques (type L’Oréal, Weleda) allez chez DM, Müller ou encore Rossmann. A part cela,  il y existe de nombreux outlet (H&M, Mango) et bien sûr PRIMARK. Comme d’habitude, je suis revenue plus chargée que je ne l’étais à l’aller, ce qui est un exploit compte-tenu du fait que j’amenais du matériel pour le salon ^^.

 

frf
Aperçu de quelques uns de mes achats 🙂 j’ai découvert Rituals et j’avoue que j’ai complètement adhéré au concept. Trop contente d’avoir eu l’un des nouveaux Balmain X L’Oréal à moitié prix 😛

 

4. Manger

Outre la saucisse et la bière, sachez qu’on trouve vraisemblablement de tout à Francfort. Même si les deux premières sont clairement le must-to-taste, on peut manger bien et pour un prix relativement semblable à la France.

 

IMG_8501.JPG
Chaque ville allemande à sa saucisse : Saucisse de Francfort ?

 

Autre chose très intéressante, il est très facile de manger bio (organic) ou végétarien car la plupart des restaurants (on ne parle pas des fast-Food quoique… ^^) proposent des alternatives à leur carte. Ainsi, tout les matins à l’hôtel, j’avais la chance de pouvoir manger bio et à volonté, tout comme le midi où je commandais ma salade qui était – sans le demander – bio, bien sûr avec le jus qu’il l’accompagne.

 

IMG_8417
Repas de midi au salon MESSE Frankfurt

 

Pareil, si comme moi vous êtes intolérant au gluten, pas de panique, la plupart des endroits où nous sommes allés proposaient des plats noglu (sans gluten) tout comme dans les magasins, vous pouvez acheter facilement vegan, noglu etc

C’est donc toute la semaine que j’ai pu travailler au MESSE et ai essayé, du mieux que je pouvais de visiter afin de vous faire un peu découvrir cette partie de l’Allemagne. Car c’est vrai, quand on y réfléchis, lorsqu’on aborde la thématique de l’Allemagne on pense Berlin, Oktoberfest et plus ou moins Hambourg. Ce qui est fort dommage, puisqu’il s’agit d’un beau pays avec de beaux endroits à découvrir…Et Francfort est justement considéré comme la prochaine destination branchée où aller (source ici)

Et vous qu’en pensez-vous ? L’Allemagne à découvrir?

In October, I amsterdam

Je crois que vous l’avez compris sur mon compte Instagram : j’ai adoré voyager aux Pays Bas et tout particulièrement à Amsterdam ! Plus personne ne présente cette ville si singulière : ses vélos, ses musées, sa vie nocturne animée, son architecture si typique… bref une jolie destination pour un city break !

Voila 5 raisons qui font que j’ai adoré AMSTERDAM

Une vie culturelle aussi vive que diverse

Les canaux d’Amsterdam

Le point fort d’Amsterdam c’est bien que l’on ne s’y ennuie jamais ! Avec une quarantaine de musées et pléthore d’événements culturels, c’est bien là un lieu en constante mouvance qui ravira les aficionados de la culture. Outre le Rijksmuseum et le Musée Van Gogh, l’incontournable est sûrement la Maison Anne Franck! Mais prévoyiez d’y de bonne heure car il y a une queue énorme ! Sinon, vous pouvez aussi tenter d’autres musées moins connus mais qui vous raviront comme le musée d’Amsterdam dont la galerie des Tireurs civils se visite gratuitement. D’ailleurs ce musée possède un joli café aussi calme que charmant qui me fait penser aux petits cafés des universités britanniques.

Cour intérieure du Musée d’Amsterdam

Vous n’aimez pas la peinture ou l’Histoire, pas de problème, vous pouvez toujours opter pour l’un des nombreux musées à la thématique excentrique come Heineken Experience, le musée du Sexe (Sexmuseum), le musée du Cannabis, le musée des microbes…

Diamanterie Gassan qui se visite aussi comme de nombreuses usines ou magasins artisanaux

Par ailleurs le prix des musées est autour de 18/20€ donc pensez à prendre un pass musée ou culturel qui vous permettra de faire de belles économies tout en assouvissant votre soif de découverte !

Flâner à Amsterdam

S’il y a bien une ville difficile où vous pouvez sortir sans itinéraire et vous émerveiller c’est bien Amsterdam ! La ville aux mille canaux possède des rues trop mignonnes où de nombreux vélos accrochés un peu partout, viennent parfaire l’esthétique du cadre.


Et je vous recommande de parcourir la ceinture de canaux à pied ou bien, en vélo, pour faire un peu plus local. D’ailleurs, s’il y a bien une chose à laquelle il faut faire attention, ce sont les vélos ! Restez bien dans votre voie sur le trottoir car les vélos sont à Amsterdam ce que la voiture est à Paris : ils sont chez eux !

Les parking à vélos sont tres nombreux dans la ville. La vraie question est : comment font-ils pour retrouver le leur?


Je ne voudrais pas que vous vous fassiez assommer par un Hollandais armé d’un vélo !

Façade typique d’Amsterdam à deux pas du Vondelpark

En plus de cette architecture propre à cette ville, on peut s’arrêter dans le quartier du Jordaan, ou bien s’isoler au Begijnhof, sorte de cour intérieure cachée à deux pas du marché aux tulipes – Bloemenmarkt et la tour de la Monnaie.

Tulipes 🌷 l’emblème des Pays Bas
Bloemenmarkt, marché aux fleurs

La verdure dans le bithume

Une rue d’Amsterdam, pleine de verdure si atypique

La verdure s’invite partout en ville : aux fenêtres, devant les portes, dans la rue. C’est un peu un mélange subtil et à la fois mignon entre les murs en brique sombre et les touches de couleurs amenées par les pots de fleurs, les plantes grimpantes sur les murs. En plus, Amsterdam est une ville verte de part ses immenses parcs comme le Vondelpark, espace de liberté où les habitants viennent se relaxer dans ce havre de paix.


Sinon, il y a aussi le jardin botanique – Horticus Botanicus ou encore Amstelpark, le Westerpark… Même si le printemps avec ses tulipes ou l’été sont plus propices à visiter ces endroits, l’automne est aussi magnifique avec ses arbres aux couleurs multiples.

Vondelpark

L’ouverture d’esprit et le multiculturalisme

Ce qui m’a le plus agréablement surpris est que les gens sont zen et ouverts. Toutes  les cultures et les religions semblent vivre paisiblement ensemble dans cette grande ville cosmopolite. Personne ne semble se juger mutuellement et se sentir à l’aise.

Les Hollandais sont vraiment gentils et toujours enclin à nous aider ; à chaque fois, alors que nous nous arrêtions pour vérifier notre chemin, nous avions toujours une personne qui s’arrêtait et nous proposait son aide spontanément.

Visite de la pagode bouddhiste en plein coeur des canaux d’Amsterdam. (Gratuit)

Nous avons par exemple visité une pagode bouddhiste et une église juste après dans le centre d’Amsterdam. Mais sachez qu’il existe aussi une synagogue portugaise, des mosquées etc… Tout comme la nourriture, vous trouverez de tout : des restos italiens, surinâmes, indonésiens, turc.

Cuisine indonésienne

C’est aussi un endroit libre ou la créativité à sa place. Nous avons visité par exemple, les anciens chantiers navals reconvertis en gigantesque site d’art avant-gardiste, de création ou encore de renouveau dits NDSM.

Anciens chantiers de la Ndsm reconvertit en ateliers d’art avant gardiste. C’est accessible par un ferry que l’on prend derrière la Gare centrale

Le Shopping

Magna Plaza, un centre commercial de luxe en plein coeur d’Amsterdam, place du grand Dam. Son architecture historique a été conservée et un grand lustre trône en cristal trône au centre de l’édifice

Oui, en grande accro du shopping que je suis, Amsterdam est aussi un bon endroit ou faire les magasins vu la taille de leur PRIMARK, ou encore la présence de marques que l’on ne retrouve pas partout en France : Lush, Rituals, Stradivarius… Vous ai-je aussi dit que les Hema sont gigantesques et à foison !!!?

Bref, vous l’aurez compris, je suis revenue avec plus de sacs que je ne suis venue…

Craquage shopping chez Primark Amsterdam

Ce que j’ai moins aimé : la vie nocturne

A deux pas du Quartier Rouge ( Red Light District) en pleine nuit, le long des canaux

Bien que l’un des points d’attraction d’Amsterdam de la ville soit la vie nocturne je n’ai pourtant pas plus aimé. Le bon côté c’est qu’il y a toujours du monde et que l’on peut se promener tranquillement, boire un verre, dîner sans restriction. La ville semble toujours en ébullition c’est agréable de voir qu’il n’y a pas de limites.

Un café brun, sorte de pub local.

En revanche, je trouve un peu dommage que le Quartier Rouge (Red Light District) soit une « attraction » touristique de même que le fait de ne croiser que des touristes fumant du cannabis dans la rue alors qu’il y a des coffee shops pour cela. Les habitants doivent être un peu excédés avec ce type de comportement…
Alors qu’en dire vraiment à part qu’on se sent un peu voyeur après avoir parcouru cette avenue remplie de vitrines roses avec des femmes dedans ??? Bon certains doivent sûrement se sentir différent mais bon sachez que des milliers de curieux s’y presse chaque soir ^^.

Etrange magasin …

Perso, même si cela peut être intrigant, ce n’était vraiment mon truc. Imaginez que certains touristes viennent en famille ? Comment expliquer ce que font les dames à moitié nues dans la vitrine???
Sans doute sommes-nous trop prudes pour cela. En tout cas sachez que pour ceux qui s’intéressent de près au sujet, il y a existé même un musée de la Prostitution…

Et vous, êtes vous déjà allé à Amsterdam ? Qu’en avez-vous pensé ?

Thessaloniki vibes

31068-GRC-Tesalonica-Radio_Thessaloniki.jpg

Thessalonique c’est la 2e ville de la Grèce, derrière Athènes. Moins connu que la capitale, elle n’en est pas moins plus charmante et fera le plus grand bonheur de ceux qui recherchent l’authenticité grecque.
Voici donc 5 raisons d’y passer quelques jours :

1/ Pour son histoire

thess.PNG

Architecture grecque antique, ottomane, moderne témoigne d’un passé riche marqué par les plus grands empires du pourtour méditerranéen.

Atatürk's home-thessalonik.jpg
Maison d’Atatürk 

A chaque coin de rue, on ne peut s’empêcher de remarquer les vestiges d’un temple, les colonnes d’un édifice ou encore admirer ceux encore existants. D’ailleurs, c’est aussi ici qu’est né Mustafa Kemal, le fondateur de la Turquie.

 

Sa maison se trouve dans l’actuel consulat de Turquie à Thessalonique et il suffit simplement de demander pour visiter.

 

 

 

2/ Pour son climat

Panorama.jpg
vue de Thessalonique depuis les remparts sur le haut de la ville

Oui je sais, le climat est idyllique et typiquement méditerranéen avec ses beaux oliviers et ce bleu azur du ciel. Bien que très chaud l’été (au mois de juin il faisait déjà 40°C presque aussi chaud que la métropole turque voisine d’où je venais).

3/ Pour sa proximité à la mer

C’est une ville portuaire dont l’attachement à la mer est certain.

Photo0456
Le port est plutôt agréable pour s’y promener mais c’est surtout le soir que l’ambiance est à son beau fixe puisque, la chaleur tombée, les gens se réunissent pour boire un verre, manger, sortir en famille ou entre amis.

Nikiti1.jpg
A Nikiti, sur la plage

Non loin de là, il est possible de se rendre sur de très belles plages à Nikiti, un village sur la côte à côté de Chaldiki puisqu’à cet endroit, il y a 3 bancs de plage. Le premier est très fréquenté car il est le plus proche de la ville. Le second, celui où nous sommes allées est un peu moins. Enfin, le dernier est tout bonnement interdit aux femmes car c’est là que se tient le Mont Atos, édifice religieux sacré où se trouve un monastère. Pour y aller, il suffit de prendre un bus, qui passe très régulièrement et sillonne la région.

 

 

4/ Pour ses églises

 

Osios david's church
Eglise Osios David, Thessalonique

 

S’il y a bien un mot qui me vient à l’esprit c’est « orthodoxe » tant il y a d’églises et d’édifices religieux dans la ville. Les églises sont vraiment magnifiques et sont décorées avec la plus belle attention.

 

Couvent des vlatadons
Intérieur du couvent des Valadons, Thessalonique

 

THES

5/ La nourriture

Ce n’est pas un secret, la Grèce, en général, est réputée pour sa bonne cuisine colorée et saine. On mange donc très bien à Thessalonique puisque j’ai dégusté de loin le meilleur Savlouki (sorte de viande façon kebab dans un pain pita avec une sauce au yaourt) et la meilleure moussaka.

Surprise, ici la moussaka se fait avec de la cannelle pour adoucir le goût du mouton dans le plat

Ce que j’ai le moins aimé

– La compagnie de bus qui m’a emmené en Grèce pas ponctuel, peu d’informations. Le bus était indiqué mais n’existait pas.
– L’après-midi, tout le monde fait la sieste donc tout est fermé car il fait trop chaud pour faire quoi que ce soit. Comme vous avez pu le lire dans mes articles, je ne suis pas vraiment Farniente.

 

thessal.PNG
Mon périple en Grèce, Kavala et Alexandroupoli avaient l’air de jolies bourgages.

 

thessa2.PNG

Mon voyage remonte à 2011, de ce fait, à part vous partager quelques souvenirs, je n’ai malheureusement pas d’adresses à vous donner ni d’indications plus précises. J’espère simplement que ses quelques annotations vous permettront d’avoir une idée sur la ville. De mémoire, lorsque j’ai traversé la Grèce en bus, depuis la Turquie, j’ai vu des villages magnifiques, blancs qui dont les falaises tombaient dans la mer azur et ponctués de couleurs par les fruits et les fleurs qui arpentaient le long des murs et des terrasses;

 

Et vous avez-vous déjà visité la Grèce?

 

[CITY GUIDE] Funchal in Madeira

Comme je vous l’avais annoncé dans mon article sur Madère, je préférais vous détailler la ville de Funchal dans un article à part entière. En effet, il s’agit d’un pan important dans les attractions touristiques de l’île. Funchal s’est développé grâce au fait qu’elle était une étape obligatoire pour la traversée de l’Atlantique.

QUE VISITER A FUNCHAL ?

IMG_0138

Un choix assez conséquent s’offre à vous. Personnellement je vous recommande de lister les activités et de trier en fonction de vos préférences car, la ville se fait bien en 2/3 jours si on veut vraiment en voir le maximum. Vous pouvez prendre les incontournables téléphériques vers Monte, qui était jadis, un quartier très résidentiel où se trouve les tireurs de traineaux (une sorte de moyen de locomotion au 19e siècle pour la bourgeoisie de la ville). Sur place, ce sont essentiellement de belles demeures mais vous pouvez descendre au Jardin Botanique de la ville qui, en vaudrait le détour. Nous avons choisi de rester sur le centre de Funchal car, les nuages nous aurait empêché de voir quoique ce soit depuis les téléphériques. Nous avons donc réparti la visite de Funchal en 3 grands espaces : Funchal Ouest, Bord de mer et Funchal Est.

OUEST DE FUNCHAL

funchalO.JPG

Funchal Ouest est en fait le centre de la ville, c’est ici que se concentre la plupart des musées, des boutiques et des restaurants. Par chance, notre hôtel était au cœur de cette zone, ce qui facilitait les déplacements d’une façon considérable ! Nous avons arpenté les rues colorées de la ville pour admirer la Cathédrale Sé.

IMG_2336.JPG

Puis, nous avons remonté les rues, en passant devant la Banco do Portugal et son architecture typique, pour nous rendre à la place de l’hôtel de ville avec juste à côté le collège de Jésuites (gratuit).

IMG_0764

Toujours en remontant par l’université, nous avons trouvé les caves Peireira d’Oliveira (entrée libre- dégustations 5 €) qui permet de déguster le fameux vin de Madère, qui a mon sens relève d’avantage d’un spiritueux que d’un vin de table.

IMG_0211

Puis nous sommes montées après des efforts bien mesurés, à la forteresse du Pico (gratuit) qui offre un panorama sur Funchal très impressionnant car, on voit tout depuis ce toit de la ville.

IMG_0220IMG_0230

Nous sommes ensuite redescendu en direction du Musée Quinta das Cruzes (musée 3 €, jardins gratuit)  en nous arrêtant au point de vue (miradouro) qui donne une vue imprenable sur les toits de la ville faisant face à la mer). Le musée en lui-même est très connu, pourtant les jardins valent tout autant le déplacement.

IMG_0247

Toujours en descente, vous pouvez visiter le couvent Santa Clara (3 €) ou encore descendre la Casa- museu de Frederico da Freitas, si vous aimez l’art. Les rues sont vraiment jolies et c’est agréable de flâner en se laissant surprendre par les petits détails.

IMG_0762.JPG

Enfin, vous pouvez vous marcher à travers le jardin municipal (gratuit) et admirer la belle construction du Ritz-Madeira (prix de la conso), l’endroit idéal pour prendre une pause avec de la musique acoustique jour comme nuit et terminer par le théâtre Balthazar Dias.

IMG_2888.JPG
Jardim Municipal

 

PROMENADE FRENTE DE MARE

funchalM.JPG
Notre chemin le long de la mer

Le Bord de mer était à notre surprise, très diversifié et on ne s’attendait pas à voir autant de choses en une seule promenade. Des petits kiosques à café sur la marina, en passant par des musées (musée CR7) ou encore de gros hôtels faisant place à des lieux escarpés, bref une belle promenade !

 

Nous avons commencé depuis Avenida do Mare, qui est l’avenue par laquelle vous prendrez tout les bus que ce soit dans Funchal ou pour aller dans d’autres villes de l’île(SAM, Rodoeste et Horario do Funchal c’est ici), en passant devant le Palais Sao Lourenço qui est aujourd’hui une caserne militaire.

Puis, il suffit de longer la mer en passant par le jardin Santa Catarina (gratuit) qui vous donnera une vue imprenable sur Ilhas Desertas, les îles désertes en face de Funchal, et sur le musée CR7 en l’honneur de la star de football Cristiano Ronaldo qui est né ici !

IMG_0289.JPG

Ensuite, il suffit de loger la mer par l’Estrada Monumental, et vous arriverez à la zone hôtelière et dans le quartier de Sao Martinho. Si vous longez toujours la mer, par la promenade du Lido, vous verrez un rocher noir – Ilheu do Gorgulho – et des formations volcaniques formant des piscines naturelles, d’ailleurs, de nombreux hôtels les exploitent comme tel.

IMG_0271

En continuant vous arriverez, après Ponta da Cruz (qui est la pointe de la falaise) à une plantation de bananes qu’il faut descendre pour trouver le tout petit chemin étroit vers Praia Formosa, une plage de sable volcanique. Le sable est noir et la plage est composée de galets rond et noir ou la végétation parvient à se développer malgré tout. Le plus drôle c’est qu’une fois le chemin trouvé, il faut passer à travers un tunnel dans la falaise qui vous mène à cet endroit !

IMG_0337
Praia Formosa – Funchal
IMG_0320
Le fameux sable volcanique, noir

 

EST DE FUNCHAL

funchalE.JPG

Funchal Est, est sans doute le quartier le plus typique de la ville ! Il débute au terminus des téléphérique et d’ailleurs le premier spot c’est la forteresse do San Tiago qui est aujourd’hui un restaurant. Autour, des habitants s’adonnent à la pêche ou à la baignade dans les vagues frappant les rochers de la digue.

IMG_0886.JPG
Fortaleza Sao Tiago

 

Derrière se trouve une jolie église – Igreja do Soccoro – qui donne un point de vue sur l’océan qui s’étend à perte de vue.

IMG_0921.JPG

Si vous continuez la rue Santa Maria, vous arriverez dans le quartier de Zona Velha, ancien quartier de pêcheurs délabré qui a laissé place à un quartier coloré avec des portes peintes telle de vrais œuvres de street art.

IMG_0937
Capelo do Corpo Santo
IMG_0931
Rua Santa Maria, Zona Velha

 

En remontant, il faut aller impérativement au Mercado dos Lavradores, un marché couvert qui propose toute la saveur de Madère à essayer. Nous avons voulu essayé tout les fruits « étranges» dont nous n’avions jamais vu et donc, avons acheté différentes spécialités, le problème c’est que un était un légume…

IMG_3161.JPG

 OU MANGER ?

IMG_0926

A Funchal, il y a l’embarras du choix surtout si vous êtes dans la zone hôtelière car il existe de nombreux restaurants et en bord de mer. Sinon dans le centre de Funchal, voici quelques adresses :

  • Espacio do Funchal, qui propose de la cuisine locale, après ce n’est pas mon préféré mais c’est bon et bien présenté pour un prix raisonnable.
  • Sinon, essayez obligatoirement A Bica, près du Mercado de Lavradores, c’était notre coup de cœur avec une cuisine de Madère, des portions généreuses et délicieuses et les propriétaires sont vraiment des personnes adorables !

IMG_2876.JPG
Espetada et sa garniture à A Bica

 

Pour manger comme les locaux, vous pouvez sinon essayer les Caco do Bolo (pain à l’ail nature ou avec de la viande qui est une spécialité locale), aux échoppes dans la partie est de Funchal ou encore aller dans l’une des nombreuses boulangeries O Pan, qui vendent des viennoiseries locales et portugaises (vous trouverez les fameux pasta de Belém même ici !). Mais pour la pâtisserie, nous avons trouvé une petite pâtisserie locale appelée Pasteria do Zé, près de l’église Sao Pedro qui faisait des jus pressés frais et des quejadas rejional (sorte de gâteaux au fromage blanc) maison !

IMG_2403.JPG
Quejada Rejional

 

OU SHOPPER ?

Alors, tout dépend de quel type de shopping, car sinon nous allions au centre commercial La Vie ! qui concentre la plupart des firmes multinationales et d’autres portugaises (ou espagnoles que nous ne connaissons pas) comme ALE HOP (sorte d’HEMA local).

IMG_3167

Pour les souvenirs, près de Cathédral do Sé, il y avait des petits magasins très biens et donc les prix n’étaient pas exagérés. Enfin, près de l’église Sao Pedro, on trouvait de nombreux magasins d’antiquités et de fripes.

 

Madère, l’île du Printemps éternel

translate

Il y a 3 semaines, je suis partie avec une amie en direction de Madère. Destination touristique sans être vraiment trop prisée, c’est un endroit incroyable que j’ai adoré, à tel point que rédiger cet article n’a pas été facile tant il y avait de points que je souhaitais évoquer !!!

IMG_3052.JPG
Le Ritz Madeira

 

Malgré sa petite superficie, nous n’avons pas eu le temps de tout faire tant il y a de choses à faire et à voir ! Des paysages grandioses, allant des montagnes volcaniques recouvertes de forêts denses et subtropicales ou encore des falaises mégalithes, plongeant dans l’océan aux couleurs aussi changeantes que le temps ! Vous vous doutez qu’il a fallu choisir en fonction de la météo et aussi de nos préférences !

map madeira.PNG
Voici tous les endroits que nous avons visités sur l’île de Madère

1/ Funchal, capitale de Madère

IMG_0886.JPG
Fortelesa Santiago à Funchal

Ville principale de l’île, Funchal est reconnaissable par ses rues pavées serpentant le long de la montagne et plongeant directement dans la mer. Vive et colorée, elle concentre la plupart des manifestations culturelles de l’île avec des festivals (Carnaval des Fleurs) concerts… La ville est vraiment belle et compte une architecture incroyable en plus de nombreux jardins comme le Jardim Municipal ou le Jardim Botanico. C’est assez surprenant dans la mesure où l’on s’imagine difficilement que l’île n’était même pas habitée il y a 400 ans. Je referais un city-guide sur Funchal pour vous donner tous mes meilleurs spots.

IMG_0764.JPG

2/ Les falaises et le bord de mer

IMG_0830.JPG

Il est très surprenant de voir qu’aucune façade de l’île ne se ressemble. Tout d’abord un côté de l’île est plus exposé avec des falaises où la végétation et les plantations de bananes sont abondantes.

IMG_0310.JPG
Plantation de bananes, près de Camara de Lobos

Dans le sud de l’île, les falaises sont réputées pour leur grande beauté avec Ponta do Largo, le point le plus à l’ouest de l’île ou encore l’installation de Cabo Girao.

Nous avons choisi de nous rendre à Camâra de Lobos, petit village de village typique de pêcheurs de Madère. Coloré et vivant, on peut entendre en marchant les éclats de rire et toute l’animation du retour des petites bateaux au port.

IMG_0856

IMG_3087
Bateaux de pêche à Camara de Lobos

A l’est, les falaises de Sao Lourenço, souvent battu par le vent, sont impressionnante avec une végétation quasi nulle. Lorsque nous avons choisi de nous y rendre grâce à un tour (plus aisé) la pluie a commencé à se déverser et, en moins de 5 minutes nous étions trempées.

IMG_2715
Falaises de Sao Lourenço, après çanical

Mais cela valait vraiment le coup de se mouiller un peu pour voir les choses que nous avons vu : des falaises gigantesques et des petits amas de galets que chacun a construit pour témoigner de son passage…

IMG_0496
Falaises de Sao Lourenço

Une autre idée d’escale est aussi d’aller à Porto Moniz pour se baigner dans les piscines naturelles que le volcanisme a forgé au gré du temps.

3/ L’intérieur de l’île, des montagnes aux forêts sauvages

Il est selon moi, impossible de faire toute l’intérieur de l’ile en une seule fois tant il y a de choses à voir, à moins d’utiliser la voiture. Nous y sommes donc retournées plusieurs fois, afin de pleinement profiter de chaque chose. C’est de loin la partie de l’île que j’ai préféré.

IMG_0468.JPG
Petite maison de Santana

Imaginez des montagnes culminant à 1800 m d’altitude, avec de profondes vallées par lesquelles des ruisseaux poursuivent le système d’irrigation des levadas pour amener l’eau jusqu’aux côtes. Sur les flancs des montagnes, se dressent des forêts vierges jonchées par des cultures en terrasses qui ne sont pas sans rappeler l’Asie du Sud-Est ou l’Amérique latine.

Plusieurs options se sont offertes à nous pour découvrir cet endroit aussi sauvage qu’authentique :

1/ Le tour opérateur

IMG_0367

Nous avons pris un tour guidé pour nous rendre au Pico do Arieiro, car, il est préférable de ne pas se rendre seul sur des sommets surtout lorsqu’on est pas un alpiniste aguerri. Hélas, le temps ne nous a pas permis de voir grand-chose car comme à son habitude – dit-on – le pic était dans les nuages…Ce tour était vraiment bien car nous avons pu voir les ateliers de vanneries de Camacha puisqu’il s’agit d’une spécialité de l’île, Ribeiro Frio, un charmant hameau en contre-bas du pico do Arieiro dont la spécialité principale est l’élevage de truite, les falaises de Sao Lourenço (ci-dessus), Machico, l’ancienne capitale de l’île où a accosté Zarco (celui qui découvrit l’île) et enfin Santana, le village connu pour ses maisons atypiques.

IMG_0544IMG_0408

IMG_0358
Ribeiro Frio, un petit hameau où on élève des truites

IMG_0460

IMG_0339.JPG
Atelier de vannerie à Camacha. La vannerie est une spécialité de Madère, où l’artisanat semble tenir une place importante.

2/ Le bus à travers la route vers le col d’Encuméada

C’est l’une des possibilités mais il était tout à fait possible de faire aussi celle pour Curral das Freitas (la Vallée des Nonnes réputés pour sa beauté des points de vue).

IMG_0546.JPG
En direction de Sao Vicente

Nous avons pris le bus en direction de Sao Vicente car nous souhaitions voir les grottes volcaniques de l’île. Nous avons donc décidé de prendre le bus mais le temps changeant était un véritable casse-tête car avant de gravir les montagnes nous avons dû affronter un brouillard si épais qu’on ne voyais à plus de 2 mètres. J’admire la dextérité avec laquelle les chauffeurs arrivent à manier des autobus dans des routes si petites avec un climat pas forcément clément.

IMG_2765

IMG_2776
Route entre Ribeira Brava et Sao Vicente, par le col de Encumeada (Serra do Agua)

IMG_0550.JPG

Arrivées à Ribeira Brava, nous avons commencé à gravir les montagnes à travers une route sinueuses. Mais plus nous entrions dans le cœur de l’île, plus le paysage était incroyable ! Habituée des montagnes, je n’avais jamais vu cela. Une fois le col d’Encuméada franchi, le temps avait radicalement changé et la vallée de Sao Vicente baignait dans un ciel aussi bleu que l’océan.

IMG_0621.JPG
Village de Sao Vicente

Arrivé à Sao Vicente, nous avons visité les grottes, et le centre de volcanisme qui raconte la formation de l’île et de ses voisines : Desertas et Porto Santo.  Bien qu’intéressante, je n’ai pas trouvé la visite très transcendante mais c’est toujours une expérience à faire. Sur place, le village est mignon avec son architecture si typique.

IMG_2837
L’intérieur des grottes de Sao Vicente
IMG_2851
L’intérieur des grottes de Sao Vicente

 

Nous avons marché jusqu’à la plage qui issue de l’activité volcanique passée de l’île avec ce même sable volcanique que l’on retrouve sur Praia Formosa, à côté de Funchal, et des gros galets où la végétation parvient – malgré tout- à se faire une place.

IMG_0657.JPG

3/ Les randonnées et les levadas

IMG_2954.JPG
Vue depuis Portela, Faial

Suivre les levadas à travers les sentiers et les forêts, est la façon la plus simple encore découvrir la faune et la flore de Madère. Les levadas sont des tranchées dans le sol construit par l’homme pour irriguer les terrains, en permettant de transporter l’eau de la montagne vers les vallées et le bord de mer. La plupart des randonneurs suivent donc ces canaux d’irrigation afin de découvrir la diversité de l’île. Ainsi les randonnées les plus connus sont la Levada de las 25 Fontes (accessible seulement en voiture), la Levada de Calderao Verde (bus et voiture), la Levada de los Balcones (en bus 56 à Ribeiro Frio) ou encore Portela à Ribeiro Frio.

IMG_0710.CR2.jpg
A travers la Verada das Fundaras, entre Portela et Marocos

Nous avons opté pour une un peu moins connue – la Verada das Fundaras –  du côté de Machico qui partait du col de Portela pour rejoindre en contre-bas, le village de Marocos.

IMG_2977

IMG_2975

Arrivé au col de Portela le temps était un véritable déluge, mais malgré tout, je n’ai aucun regret de l’avoir fait. Nous avons vu des points de vue magnifiques, aperçue Porto Santo – la petite sœur de Madère presque jamais visible à cause du mauvais temps sur la côte est – et la chaine des pics – pico do Arreiro, pico Ruivo et Pico Grande. J’imagine que par temps clair, ce chemin doit être vraiment encore plus beau à voir.

IMG_2997.JPG
Vue de Marocos, depuis les cultures en terrasse

Nous avons traversé des bois humides, puis des cultures en terrasse pour arriver au centre du village. Une véritable expédition !

La gastronomie

Pour une petite île, Madère compte de très nombreuses spécialités toutes plus savoureuses les unes que les autres. Il faut absolument essayer le Bolo do Caco – pain à l’ail qui me fait un peu penser au beurre d’escargot sur ce pain. Vraiment délicieux !

IMG_2868.JPG
Bolo do Caco – du pain à l’ail

Il y a aussi l’espetada, une brochette de viande sur du bois de laurier qui veut que traditionnellement on la cuit à la verticale. Le poisson n’est pas en reste car vous pouvez déguster l’espada – le poisson sabre.

IMG_0946.JPG
Poissons sabres au Marché (mercado de los Lavradores)

Autant vous dire que lorsque j’ai vu la taille de la « bête » cela m’a surpris ! On le cuisine avec des bananes de Madère et une sauce passion.

IMG_0340Bolo do Mel, une spécialité de Madère. Autrefois, il était consommé au moment de la période de Noël.

Il y a aussi la soupe de tomate et oignon à essayer, le bolo do mel qui est un gâteau de miel. Question boissons, ils ne sont pas en reste avec le Vinho do Madeira (vin de Madère) qui est tout sauf un vin « classique » comme on l’entend en France. Vous pouvez le déguster à la Cavo d’Oleiveras ou encore chez Blendy’s.  Enfin la Poncha, sorte de ponch aux fruits locaux, un peu plus fort que ce que nous trouvons ici !

IMG_0211.JPG
Le vin de Madère

Infos pratiques sur Madère

Depuis Paris – il faut y aller en avion et seuls 3 compagnies assurent la liaison Transavia (via Porto), TAP (compagnie nationale portugaise) et Aigle Azur. En tout comptez 4h de vol.

IMG_3167.JPG

Se loger – nous avons opté pour un hôtel à l’hôtel Madeira, au centre de la ville de Funchal et nous avons beaucoup apprécié mais vous pouvez trouver de beaux hôtels dans la zone hôtelière en fonction de ce que vous recherchez. Air BnB est aussi possible, nous avions trouvé quelques possibilité mais je vous recommande de vous loger à Funchal pour faciliter le séjour.

A L’aéroport, prenez le bus SAM qui part tout les demi-heures pour rejoindre Funchal – le billet coûte 5 € et 8€ l’aller-retour. Et, il est possible de se déplacer sur l’île en bus avec les compagnies SAM (est de l’île), Rodoeste (ouest de l’île), Horarios de Funchal (Funchal et une partie du centre de l’île). D’ailleurs la compagnie de bus Horarios de Funchal a édité un guide en ligne pour voir les principales attractions touristiques et comment s’y rendre en bus : ici (en Anglais)

Météo changeante : en une journée vous verrez apparaître les 4 saisons

Ce que j’en ai pensé

IMG_0533.JPG

J’ai été vraiment ravie de mon séjour à tel point que je souhaite y retourner pour explorer tout le reste de l’île. Une semaine géniale en compagnie d’une personne formidable. Bref, je vous conseille vraiment cette ile incroyable qui n’a cessé de m’étonner.