Fall Colors in Quebec

Hello à tous !
Nous sommes deja en automne 🍂 et c’est fou ce que mes dragonfruit açaí limonade me manquent déjà. Mais, bon l’automne a aussi ces bons côtés, le retour du Pumpkin Spicy Latte, les nouvelles séries TV et surtout des couleurs flamboyantes. Et c’est précisément ce que j’avais hâte d’observer depuis mon arrivée au Canada !
Il faut savoir qu’au Québec, le point culminant des couleurs vives des arbres est à son summum aux environs de mi-octobre. Avant, les arbres sont encore verts, après, les feuilles sont complètement au sol avec le vent.
Nous avons donc choisi d’aller au Mont Saint-Bruno qui aussi un parc national surtout connu pour être une station de ski, l’hiver venu. Situé à moins d’une heure de Montréal, je trouvais que cela était une belle alternative à d’autres parcs plus lointain pour une belle journée en forêt.
Au loin, le Vermont aux USA
Qu’en pensez-vous?
D’autres endroits où je peux vraiment vous recommander d’admirer les couleurs d’automne :
– le Parc de la Gatineau à Gatineau,
– les Laurentides
– le fameux Mont-Tremblant
– le parc Jacques Quartier (près de Québec),
– le Parc national Rigaud (près de la frontière avec l’Ontario)
– le Vermont (Pittsburg et Burlington) aux Etats-Unis
Publicités

Stop-Over @Lisbon

A short sum-up on my Lisbon stop over.

Lisbonne est vraiment LA ville que j’adore arpenter spécialement pour sa douceur de vivre ! Vu l’avez sûrement vu sur mes réseaux sociaux, j’ai beau être venue une fois ici, je découvre toujours de nouveaux endroits exaltants où m’arrêter pour prendre des photos.
Voici une petite sélection des endroits les plus sympathiques que j’ai vu durant mes 48 heures en escale à Lisbonne.
  1. le Monastère des Hiéronymites 
IMG_9109
Pour la petite histoire, nous étions en escale à Lisbonne pour attraper notre vol vers le Canada et nous devions initialement faire une visite guidée offerte par la compagnie d’avion TAP(la compagnie propose des options très avantageuses si vous faites escale au Portugal).. La visite ayant été annulée, nous avons été dédommagés avec une carte qui nous permettait d’avoir le métro et quelques musées gratuits. Nous avons donc vu le Monastère des Hiéronymites. Étincelante, l’architecture est juste incroyable et vaut vraiment le coup d’oeil.
IMG_9102.JPG
  1. La praça do Commercio
J’adore cette jolie place colorée mais là ou ce fut encore plus fun c’était le fait qu’ils avaient installé la fan zone pour la Coupe du Monde de football ! Rien de plus cool si comme moi vous ADOREZ le football et donc, les gens pouvaient venir se poser sur le faux gazon une boisson à la main ou une petite pâtisserie et regarder les match ! Perso moi j’ai adoré faire cela ! C’était génial et l’ambiance y était bonne enfant.
DSC05526.JPG
En outre, je suis montée – grâce a la Lisboa card c’est gratuit – sur le toit de l’arc de la place avec une vue imprenable sur la ville.
IMG_6766.JPG
  1. J’ai arpenté des miradouros (points de vue) bien cachés
IMG_9241_edited.jpg
Je me suis risquée à arpenter Mouraria, quartier populaire moins touristique que l’Alfama pour monter jusqu’à, selon moi, le meilleur point de vue de la ville, le miradouro Senhora do Monte. Je vais pas vous mentir, c’est une sacrée côte à monter mais la vue en vaut bien l’effort.
IMG_9255_edited.jpg
En outre, il y a le point de vue au sommet de l’ascenseur Sao Justo qui vaut vraiment le détour.
IMG_9186_edited.jpg

4. J’ai changé de Cantina

IMG_6641_edited.jpg
A Lisbonne, j’adore aller à pour leur toast remarquable et leur sélection de gateaux. Mais, malheureusement la franchise était fermée pour travaux et nous avons du trouver un autre endroit. C’est ainsi que nous avons atterri a Portela ou la soupe et les sandwichs sont incroyablement frais et maison !
Tout comme leurs jus d’ailleurs.
IMG_6484_edited.jpg
Adresse :
5. J’ai repris ma ligne de tramway préféré 
IMG_6574.JPG
J’adore cette ligne de tram vétuste – comme malheureusement tout les touristes – car c’est la seule ligne dans un ancien tramway qui parcours tout les quartiers de la ville.
C’est vraiment typique et je ne vous cache pas que c’est assez folklorique. Un conseil pour être sur de pouvoir la prendre, sans attendre un tram vide, aller a un arrêt non touristique peu prisé, avant ou après les attractions touristiques.
6. Je suis retourné dans l’Alfama 
DSC05386_edited.jpg
J’adore ce quartier même si je trouve qu en 2 ans il a été vraiment victime de son succès. Ces murs blancs, ces petits rues si typique, c’est toujours un « bonheur «  de s’y perdre avant d’accéder au point de vue juste au dessus du quartier.
DSC05036_edited.jpg
7. J’ai vu des fleurs pousser sur un mur
Eh oui ! Vous avez bien lu 😂
IMG_9098_edited.jpg

Info sur les STOP-OVERS au Portugal

IMG_7166.JPG
Il s’agit d’un système proposé par la compagnie aérienne TAP, le principe étant que si on prend un vol long courrier, il faut s’arrêter par le Portugal. De cette façon, vous bénéficiez de prix avantageux sur les hôtels, la Lisboa Card (infos ici) ou encore sur des visites qui peuvent être gratuites.
Cela permet de visiter 2 pays en un seul voyage et c’est ce que j’ai fait sur le chemin vers le Canada! Ce petit break de 2 jours étaient vraiment super 🙂
Allez voir le site de TAP ici
img_0461

Ranger avec Marie Kondo, est ce que cela fonctionne vraiment?

Nouvel article dans la rubrique « Lifestyle » car cette fois, je vous parle d’une méthode venue tout droit du pays du Soleil Levant : la méthode KonMari.

Il s’agit d’une méthode de rangement qui promet de garder votre espace de vie rangée sans le moindre effort et qui aurait changé la vie de ceux qui l’ont pratiquée. Véritable best-seller outre Atlantique et au Japon, Marie Kondo propose une méthode qui se veut inédite : seulement la vraie question est : est-ce que ça marche vraiment ? Après tout ce n’est que du rangement, pourquoi cela changerait nos vies et serait différentes des façons de ranger…

IMG_2768_edited

Je ne vais pas vous mentir je suis BORDELIQUE, malheureusement, ce qui est un paradoxe lorsque l’on sait que mon travail est souvent strictement ordonnée et minutieux (j’applique réellement les 5S à mes projets !). Donc je me suis toujours demandée : mais pourquoi je ne parviens pas à garder un espace rangé comme mes dossiers ? J’ai essayé en vain différents trucs, différentes organisations et à chaque fois le même constat : l’échec. Alors je me suis dit : voyons ce que Marie Kondo propose, qui sait, cela peut fonctionner. J’ai lui de nombreux avis et blogs qui disaient que cela ne marchait tandis que d’autres en vantaient les mérites… J’étais déroutée ne sachant plus quoi croire et je me suis dite « la meilleure façon de se faire une idée est encore d’essayer ».
J’ai commencé par acheter le livre et je l’ai lu quelques heures à peine en prenant minutieusement des notes et ai relevé plusieurs principes :

1. Appliquer la méthode KonMari, strictement.

Car c’est en lisant les expériences des gens pour qui ce fût un échec que j’ai compris que la principale erreur réside dans le fait de ne pas appliquer entièrement tout ses principes. Appliquez donc rigoureusement les règles qui suivent même si elles peuvent vous sembler fantasques.

DIGITAL CAMERA
Apporter le bonheur à la maison

2. Ranger 1 fois pour toutes

Marie Kondo est formelle, ranger petit à petit est inefficace et éreintant ! C’est pourquoi elle préconise de faire un immense rangement en une seule fois mais qui durera 6 mois.

3. Jeter

C’est le grand principe je dirais de la méthode KonMari car selon elle, nous possédons trop d’objets et ce qui empêche la maison d’être en harmonie et donc qui fait qu’on ne parvient jamais à ranger.

4. Ranger par catégorie et non par lieu

Pour ce grand rangement, elle préconise de ranger par catégorie en suivant bien précisément cet ordre qui est : les VETEMENTS, les LIVRES, les PAPIERS, le KOMONO (divers) et enfin les SOUVENIRS. Elle dit que c’est en commençant par les choses faciles à jeter que l’on peut ensuite terminer par ce par quoi on est attaché le plus.
Se tenir à l’ordre ci-dessus et surtout procéder par sous catégorie.

5. Réunir les objets au même endroit

Car selon elle, nous avons le même objet plusieurs fois dans chaque pièce, de ce fait, elle pense que ce n’est pas opportun de trier par pièce car on en oublie certains. Elle préconise donc de rassembler tout les objets de la même catégorie et de les trier au même endroit. D’une part pour se rendre compte de leur volume, d’autre part pour ne pas en oublier. Si un objet est oublié, il doit être jeté (oui c’est cruel, mais terriblement efficace).

6. Ne garder que ce qui nous apporte de la joie

Il faut donc prendre CHAQUE objet et se demander à chaque fois si l’objet nous procure de la joie. Si oui, le conserver, si tel n’est pas le cas, le jeter en le remerciant.
Remercier ses objets peut nous sembler farfelu mais si on y réfléchi, le livre a été écrit par une Japonaise et en Asie, les gens croient que chaque chose a une âme ou une énergie. D’où l’importance de considérer chaque chose. Garder en tête que l’objectif premier est le bonheur.

7. Trouver une place à chaque objet

Chaque objet ne peut aller qu’UN SEUL et UNIQUE endroit. De ce fait, il faut lui trouver une place. Si un objet ne trouve pas sa place dans la maison c’est qu’il ne doit être gardé.

8. Plier les vêtements selon la méthode KONMARI

Là, je vous renvoie à ses vidéos et j’avoue que cela est terriblement efficace. Pour les t-shirt par exemple j’ai gagné une place considérable.
Elle considère que des vêtements bien pliés prennent moins de place et se sentent mieux (c’est vrai !) mais aussi qu’il ne faut pas empiler les affaires car elle pense que cela n’est pas bon pour les vêtements.

9. Eviter l’effet rebond

C’est là où les choses sont les plus difficiles. Si vous avez appliqué parfaitement la méthode cela ne devrait pas survenir. De plus, elle dit que pour cela, il faut rechercher une ou des image(s) idéale(s) de son espace intérieur et que c’est en gardant cet objectif qu’on parvient a éviter l’effet rebond.
Si cela arrive, il faut se demander, pourquoi cela a lieu et ne pas perdre son objectif du bonheur.

10. Saluer sa maison

Bon, c’est un peu le point qui peut nous paraître le plus fantasque mais qui aurait de l’importance selon Marie Kondo car cela maintiendrait une joie et un respect des lieux.

Je me suis exécutée en respectant à la lettre les principes : dont JETER, mettre dans des SACS POUBELLES etc.

Les points positifs

IMG_6795


Il suffit de bien suivre chaque étape et on parvient assez facilement à ranger et recréer un espace de vie plus harmonieux. J’ai par exemple « jeté » les 2/3 de ma garde robe et pu réaménager les choses comme je le souhaitais. Ma bibliothèque a cessé de crouler sous les cours de fac et séminaires qui me stressaient à chaque coup d’œil. Je me disais « oh je vais les relire » sauf que franchement, personne ne relit jamais ses cours.

Se rendre compte de ce qu’on accumule

C’est aussi un point positif car dans notre société, on achète sans fin et sans se demander vraiment où et comment on va ranger nos trouvailles. Sauf que lorsque j’ai commencé à mettre les choses au milieu de la pièce et que j’ai vu la quantité affolante de vêtements avec encore leurs étiquettes, de chaussures jamais portées ou de crèmes conservées juste au cas où et bien j’ai eu honte d’un tel gâchis et cela m’a un peu plus responsabilisée sur ma façon d’acheter.

Les points négatifs

DSC00982_edited

C’est éreintant 😦

J’avoue que trier, jeter, ranger c’est épuisant et cela m’a vraiment pris de l’énergie physique mais aussi mentale. On sous-estime beaucoup l’impact sur notre mental mais j’avoue après m’être sentie beaucoup mieux.

C’est dur de jeter autant 😦

C’est un fondement de la méthode KonMari et elle le dit elle-même dans son livre que certains clients ont remplis plus de 200 sacs poubelles (!!!). Forte heureusement, ce n’était pas non plus mon cas. Mais quand j’ai mis tout les objets dont je devais me séparer d’un côté, je me suis dit « je ne peux pas jeter tout cela, c’est inhumain surtout si des personnes en aurait besoin ». KonMari est contre le fait de donner car elle dit que finalement on va encombrer l’autre avec nos objets et que souvent il les acceptera pour nous être agréable mais ne les utilisera pas ou bien cela va l’encombrer à son tour.

Du coup, je pense que ce n’est pas forcément vrai pour tous les objets et toutes les personnes. J’ai « jeté » 2/3 de ma garde-robe dont des pièces remarquables que je n’ai jamais mises. De ce fait, j’ai choisi de les vendre au vide-dressing Back To Vintage car elles étaient neuves, ou encore sur Vinted et le Bon Coin à moindre coût pour faire des heureuses. Les livres ont été données à une association caritative pour la création d’une bibliothèque dans un village de Côte d’Ivoire (la plupart n’avaient été lu qu’une fois) et d’autres donnés pour compléter la bibliothèque du travail. J’avais plusieurs sèche-cheveux, des sets de couverts en double alors j’ai demandé autour de moi si quelqu’un en avait besoin. Si non, j’ai mis en vente ou jeté. En revanche j’ai vraiment jeté le reste.

Les « why not » ?

J’avoue que demander à chaque objet « est ce qu’il vous apporte de la joie? » peut sembler bizarre mais quant on y réfléchi, surtout en prenant en compte la vision asiatique, les objets ont une âme et transmettent des ondes positives et négatives. Si vous ne vous entourez que d’objets qui vous rappellent des mauvais souvenirs, effectivement, vous vous sentirez mal à l’aise chez vous et inconsciemment, vous n’aurez pas envie d’en prendre soin.

Est-ce que cela marche vraiment ?

2014-08-16 14.20_edited

Bon alors, je suis toujours en train de la faire car elle dit qu’il faut bien 6 mois : je suis en plein tri photo sur mon PC et mes disques durs et c’est vraiment très relou mais nécessaire. Sinon, pour moi, je dois dire que c’est une réussite.
J’ai un dressing rangé depuis le 19 février (je n’exagère pas) et j’ai tout réorganisé pour faciliter la gestion. Pour le moment cela semble fonctionner.
Il en est de même pour la bibliothèque et mon bureau (qui avait l’habitude d’être toujours encombré). Ma table de maquillage et mes placards sont ENFIN clairs et plus débarrassés de centaines de produits inutiles (je n’exagère pas le nombre)
J’ai changé ma façon de faire du shopping : car je ne veux plus assister au gâchis d’avoir des tonnes de fringues que je ne porte pas ou des cosmétiques qui font ressembler ma salle de bain à une parapharmacie. Du coup, maintenant j’achète de façon raisonnée et me dire que je n’achète qu’une (magnifique) paire de chaussure me permet de m’acheter de belles (et plus) chères paires de chaussures.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà essayé ?
Donnez moi votre retour d’expérience pour ceux qui essaient.
J’ai fait des fiches pour faciliter la méthode, si cela vous intéresse laissez moi un commentaire.

Lisboa ventura 

 

Je devais initialement continuer à vous poster mon périple aux Pays-Bas, mais j’avoue avoir plus besoin de soleil que de culture. L’hiver est là et le climat morne me fait d’avantage rêver de soleil, couleurs, effervescence… Donc je vous propose un article sur Lisbonne que j’aurais dû poster mais faute de temps et d’opportunités, ce dernier est resté tout seul (sniff :’() au fond du tiroir (virtuel).
L’occasion est parfaite, puisqu’en plus mon frère y va prochainement ! Histoire que cela te serve aussi un peu de guide 

Trêve de bavardages, Lisbonne est un peu LA destination incontournable des vacances et qui ces 2 dernières années rencontre un intérêt grandissant pour les vacanciers comme pour les voyageurs en quête de destination singulière ensoleillée. Personnellement, cela faisait plusieurs années que je souhaitais visité cette ville, tout particulièrement depuis qu’une amie de fac m’avait envoyé une carte absolument magnifique de ses vacances ! Bref, dès que possible, nous avons saisi l’opportunité et j’ai adoré ! Du soleil, de la douceur, de la culture, de l’architecture, de la bonne gastronomie, voilà les ingrédients de mon séjour réussi dans la « ville aux 7 collines » (eh oui Rome et Istanbul n’ont pas ce monopole).

Voici donc 7 RAISONS d’adorer Lisbonne

1/ Miradouros

Les miradouros, ou en français, les points de vue sont nombreux et facilement accessible. Souvent agrémenté d’un jardin ou de café, ils offrent souvent un panorama singulier de la ville. J’en ai fait plusieurs mais 3 ont vraiment retenu mon attention :

Le Miradouro de Portas do Sol, qui est au dessus de l’Alfama et offre une vue imprenable sur le quartier ainsi que sur Sao Vicente.


Le miradouro Sao Pedro de Alcantâra, qui offre le panorama sur la ville sur le Tage, et est situé dans un petit jardin au dessus de l’Eglise Sao Roque et est vraiment agréable dans l’après-midi pour se metre un peu au frais de la chaleur.


Enfin mon préféré a été sans aucun doute le Miradouro da Graça, où nous avons admiré le coucher de soleil à son paroxysme.

2/ Les tramways « Electricos »

Si vous le pouvez, parcourez la ville à pied et en transport en commun.
Entre leur métro qui est vraiment bien organisé et rapide, il y a le tramway appelé « Electricos » qui est vraiment authentique et typique. 

Ainsi, prenez ligne 28, direction Figeira et arrêtez vous à Portas do Sol. Vous ne serez pas déçu de parcourir tout les quartiers typiques de Lisbonne comme Chiado, Barro Alto, Rossio, Baixa…

3/ L’architecture


Ce qu’il ya de plus singulier à Lisbonne c’est bien son architecture. Issue de plusieurs styles de nombreuses couches d’histoire et de style se superposent et, en se promenant, on ne sait plus où donner de la tête. En plus, les bâtiments sont colorés et ornés de terrasses verdoyantes ou de balcons fleuris. Outre l’Alfama, ou encore le Castello Sao Jorge, les rues des vieux quartiers témoignent de cela comme Baixa Pombolina avec la Praça Do Commercio, ou encore Santa Apollina avec le monastère de Sao Vicente.

Dans le Rossio, outre la Praça do Figeira, les rues pavées ont-elles aussi cette architecture propre à Lisbonne.

4/ La nourriture


Ce que je peux confirmer c’est bien qu’on ne meurt pas de faim à Lisbonne ni même au Portugal d’ailleurs. La cuisine est généreuse et savoureuse, colorée et on y déguste des poissons comme la morrue, le macro. D’ailleurs, la Conservaria Nacional est connue de tous et est l’endroit idéal pour acheter de succulentes conserves de poissons à un prix raisonnable.

Autre spécialité de la ville, les pastais do nata et les meilleurs se dégustent à la Pastais do Bélem, le lieu qui les a vu naitre, ou encore à la Pastaria Nacional près de la praça figeira.

5/ L’Alfama

L’Alfama c’est l’âme de la ville. Si vous partez au-delà de la cathédrale do Sé, vous n’êtes pas loin.

Avec ses rues sinueuses blanches, et ses couleurs aux balcons ce quartier n’est pas sans rappeler la Casbah d’Alger ou Balat à Istanbul. Fief du fado, musique portugaise locale, il suffit simplement de les parcourir en se laissant porter par cette atmosphère singulière. C’est de loin l’endroit que j’ai préféré à Lisbonne tant j’ai aimé ces lieux.


6/ La culture

Lisbonne est avant tout une ville culturelle, où on retrouve de nombreux musées et attractions touristiques et franchement il y a en pour tout les goûts ! Outre les traditionnels musées de la ville, je suis allée par hasard au musée Coleçao Berardo qui se trouve à Bélem. Quelle fut ma surprise lorsque j’ai vu des œuvres de Warhol, Bacon, Dali ou encore Picasso dans ce centre dont l’entrée était gratuite !!! J’ai adoré et je recommande vraiment d’y aller si vous êtes un amateur d’art moderne.

Plus étonnant, le nucléo archéologico qui se trouve….dans une banque. Dans les sous-sols de la BCL, se trouve les fondations romaines de Pombolina, l’ancien nom de Lisbonne.

Sinon, toujours du côté de Bélem, vous pouvez vous laisser tenter par visiter le Mosteiros do Jéronimos. L’attente vaut le coup d’œil.

Enfin sachez que les Portugais sont un peuple tourné vers la mer et donc, tout naturellement le monument des découvertes rappelle les exploits de Vasco de Gama, Magellan et les autres navigateurs. Naturellement, nombreux sont les musées ou les attractions ayant pour thème la mer.

7/L’effervescence

Oui, Lisbonne est une ville qui vit et pas seulement du tourisme. Si vous allez dans le quartier du Chiado, c’est là le cœur historique où l’on retrouve les vieux cafés, les vitrines…Pour les magasins, rien de tel qu’une virée à Baixa ! Il y a de tout : des marques portugaises, internationales etc.
Voici quelques recommandations :
– vous pouvez acheter les chaussures qui sont d’excellente qualité et peu onéreuses.
– les conserves de poissons, le vin si vous prenez du DOURO, ou encore l’huile d’olive de chez GALLO.
– les babioles chez ALE-HOP : peu cher et de belles trouvailles

Et pour la vie nocturne, Bairro Alto saura vous contenter aisément sauf si vous souhaitez découvrir le nouveau quartier des docks en plein renouveau près du pont du 23 Avril.
A vous de voir !

Les Lisboètes et plus généralement les Portugais sont vraiment très accueillants et chaleureux. C’est vraiment un beau pays avec des personnes agréables.
Je recommande cette destination à 100% et si vous le pouvez, ne vous limitez pas Lisbonne, allez à Sintra, Cascais, ou encore dans d’autres régions du pays qui méritent d’être découverte.

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai vraiment aimé mon séjour à tel point que j’aimerai bien y retourner le temps d’un weekend. J’ai fait de nombreuses destinations et il est rare celles où je veux revenir.

Avec Budapest, Istanbul, Londres, Amsterdam ou encore Madère, Lisbonne est une de celle-ci.

 

Essentiels beauté / Automne 2017

Salut à toutes !

Voici donc le 2e opus de ma rubrique « Essentiels Beauté » (ici pour (re)lire la première). L’automne arrive et il faut donc trouver les bons produits pour cette saison. Si pour les uns, elle est synonyme de clichés trop #wanderlust sur Instagram avec ces arbres aux mille couleurs et ses chocolats chauds finement dessinés, elle est aussi pour d’autres la saison du froid et du jour un peu morne. Donc, je vous propose ici ma petite sélection de produits aux odeurs qui vous réchauffent les sens et prennent soin de vous.

img_4749

Rouge à lèvre de la collection BALMAIN x LOREAL

Comme je vous l’ai raconté durant mon business trip à Francfort, j’en ai profité pour acheter quelques cosmétiques chez DM dont un rouge à lèvre Balmain x Loréal. J’ai donc choisi une teinte pourpre/cerise car je crois que le rouge, le bordeaux et le vermillon sont les couleurs qui vont le mieux en Automne.

Ce que j’aime :

Leur tenue est vraiment bien et j’avoue que je m’y attendais pas forcément dans la mesure où je suis souvent déçu par la tenue de certains produits de maquillage et ce, même de grandes marques.  En plus il y a un panel de couleurs qui vont des plus classiques aux plus extravagantes.

Où l’acheter ? A Monoprix, dans les magasins L’oréal, 18 €

Origine : FRANCE

La gamme « Chanvria »

Crème pour les pieds Bio à base de ChanvrePetite découverte là aussi peu connu, j’ai testé la crème pour les pieds Chanvria et j’ai été sciée par son efficacité. D’une part, je n’avais encore jamais eu l’occasion de tester des cosmétiques sérieux à base de chanvre. De plus, la formule BIO et d’une grande qualité (certification ECOCERT qui veut dire que cela répond à un cahier des charges strict = qualité) et surtout une composition sans faute puisque je n’ai détecté aucune matière à sujet à controverse.

Pourquoi ça marche ?

Le principal actif de cette crème n’est autre que l’huile de chanvre qui a un profil atypique puisqu’elle est particulièrement saturée en oméga 3 et 6 ainsi qu’en acide lipidique. C’est l’une des huiles les plus riches et a donc de fortes propriétés hydratantes ce qui en garantit l’efficacité.

Où l’acheter ? En vente uniquement en pharmacie / Origine : France http://chanvria.com/cosmetique/les-produits/creme-pour-les-pieds/

La crème main Weleda à l’argousier

J’aime beaucoup la marque Weleda de part ses produits mais aussi son état d’esprit. Il s’agit d’une marque pionnière en la matière puisque depuis 1921, elle vent des cosmétiques naturels et bio. La crème main n’échappe pas à la règle.

Pourquoi ça marche ?

L’actif principal : l’argousier (Hippophae rhamnoides) est une plante connue pour ses propriétés astringentes, cicatrisantes et tonique. D’ailleurs, il est utilisé depuis l’Antiquité pour bien des applications médicinales.

Aussi, même si je n’aime pas trop le packaging en aluminium pour le tube, il s’agit pourtant de la meilleure forme de conservation des produits cosmétiques / médicaux, le plastique pouvant être perméable et interagir avec les actifs d’un produit.

Où l’acheter ? Parapharmacie et Pharmacie, certains magasins Bio, prix : autour de 7 euros / Origine : SUISS

Parfum « Chaleur Gitane », Paul Emilien

Ce parfum était mon 2ème préféré chez Sens Unique. J’ai même longuement hésité avant de choisir entre celui d’Alexandre J « Mandarine Sultane » et celui de Paul Emilien « Chaleur Gitane ». J’aime ses notes fortes et épicés comme une ivresse chargée en histoires.

Où l’acheter ?  Sens Unique parfumerie de créateurs, à Paris ou à Caen, 120 €

Origine : FRANCE

 

 

 

 

Erborian BB Crème, 35€

Je l’ai découverte grâce à une amie, Estelle, ☺ qui m’a fait découvrir la cosmétique coréenne et depuis je ne la quitte plus. Pour vous dire, elle a remplacé mon fond de teint tant elle est efficace.

Pourquoi ça marche ?

L’effet tonifiant du ginseng donne immédiatement bonne mine en activant la microcirculation du visage.

Où l’acheter ?  SEPHORA / Origine : COREE DU SUD

Busy’ ness in Frankfurt

Comme vous avez sûrement dû le voir  sur les réseaux sociaux, j’ai passé la semaine dernière à Francfort, non pas pour faire du tourisme (j’aurais bien aimé) mais pour travailler. Comme chaque année, ma société participe au salon international pharmaceutique : le CPHI-ICSE Worldwide qui s’est tenu cette année au Messe de Francfort.

Voici donc mes 4 choses cool à Francfort :

1. Skyline

 

frankfurt-skyline-best
Vue de la skyline – photo pas très nette prise avec mon Iphone

 

La skyline c’est un peu le spot immanquable de la ville, tant les gratte-ciels sont immenses et visible d’un peu partout. Eh oui, Francfort n’est pas vraiment une ville touristique car il s’agit d’une place financière mondiale importante, et les fameux gratte-ciels logent pour la plupart des banques.

IMG_8617.JPG

Pourtant la ligne de gratte-ciels est vraiment impressionnante et cette ligne architectural moderne revêt un certain esthétisme. Le Messe, est situé au milieu du centre des affaires non loin aussi de centres commerciaux et de l’ensemble des agents économiques Francfort. Immense, il m’a fallu pas loin de 15 minutes (et pourtant je ne traine pas) pour aller du Hall 4 (où nous exposions) vers le Hall 9 (pourtant pas le plus éloigné).

2. Downtown

 

IMG_8553.JPG
Römer

 

Römer m’a vraiment fait penser à l’Alsace par cette architecture si typique avec ces maisons à colombages ornées de fleurs. La place est vraiment jolie et c’est là que nous avons trouvé des tavernes allemandes pour goûter à la gastronomie locale, à savoir la saucisse de Francfort. Au bout, se trouve la Collégiale Saint-Barthélemy de Francfort qui est l’un des seuls vestiges authentiques, puisque la ville a été complètement bombardée durant la Seconde Guerre Mondiale.

IMG_8562.JPG

IMG_8531.JPG

Si on continue les rues piétonnes, on aboutit à des rues commerçantes avec de nombreuses enseignes internationales mais aussi des petits magasins bien locaux (un de jouets en bois vraiment sublimes).

IMG_8485

IMG_8493
Armée de Casse-Noisettes ou Saint Nicolas ?

 

Si vous venez à Francfort, sachez que la ville compte de nombreux musées que je n’ai bien évidemment pas fait. Outre la maison de Goethe (je suis passée devant XD), vous pouvez voir : Musée Stadel, Senckenberg, Museumsufer ou encore Museum für Moderne Kunst

 

IMG_8482.JPG
Depuis la cathédrale

 

3. Shopping

csm_3647_main_172919a544.jpg

Je ne vais pas vous mentir s’il est bien une activité que je pratique dans tout les pays et les villes que je visite c’est bien celle-là! L’avantage de l’Allemagne est qu’il existe de (très) nombreuses enseignes où – tout comme les Pays-Bas – de jolies choses peu onéreuses. Par exemples, si vous cherchez des cosmétiques bon marché mais de grandes marques (type L’Oréal, Weleda) allez chez DM, Müller ou encore Rossmann. A part cela,  il y existe de nombreux outlet (H&M, Mango) et bien sûr PRIMARK. Comme d’habitude, je suis revenue plus chargée que je ne l’étais à l’aller, ce qui est un exploit compte-tenu du fait que j’amenais du matériel pour le salon ^^.

 

frf
Aperçu de quelques uns de mes achats 🙂 j’ai découvert Rituals et j’avoue que j’ai complètement adhéré au concept. Trop contente d’avoir eu l’un des nouveaux Balmain X L’Oréal à moitié prix 😛

 

4. Manger

Outre la saucisse et la bière, sachez qu’on trouve vraisemblablement de tout à Francfort. Même si les deux premières sont clairement le must-to-taste, on peut manger bien et pour un prix relativement semblable à la France.

 

IMG_8501.JPG
Chaque ville allemande à sa saucisse : Saucisse de Francfort ?

 

Autre chose très intéressante, il est très facile de manger bio (organic) ou végétarien car la plupart des restaurants (on ne parle pas des fast-Food quoique… ^^) proposent des alternatives à leur carte. Ainsi, tout les matins à l’hôtel, j’avais la chance de pouvoir manger bio et à volonté, tout comme le midi où je commandais ma salade qui était – sans le demander – bio, bien sûr avec le jus qu’il l’accompagne.

 

IMG_8417
Repas de midi au salon MESSE Frankfurt

 

Pareil, si comme moi vous êtes intolérant au gluten, pas de panique, la plupart des endroits où nous sommes allés proposaient des plats noglu (sans gluten) tout comme dans les magasins, vous pouvez acheter facilement vegan, noglu etc

C’est donc toute la semaine que j’ai pu travailler au MESSE et ai essayé, du mieux que je pouvais de visiter afin de vous faire un peu découvrir cette partie de l’Allemagne. Car c’est vrai, quand on y réfléchis, lorsqu’on aborde la thématique de l’Allemagne on pense Berlin, Oktoberfest et plus ou moins Hambourg. Ce qui est fort dommage, puisqu’il s’agit d’un beau pays avec de beaux endroits à découvrir…Et Francfort est justement considéré comme la prochaine destination branchée où aller (source ici)

Et vous qu’en pensez-vous ? L’Allemagne à découvrir?

[CITY GUIDE] Funchal in Madeira

Comme je vous l’avais annoncé dans mon article sur Madère, je préférais vous détailler la ville de Funchal dans un article à part entière. En effet, il s’agit d’un pan important dans les attractions touristiques de l’île. Funchal s’est développé grâce au fait qu’elle était une étape obligatoire pour la traversée de l’Atlantique.

QUE VISITER A FUNCHAL ?

IMG_0138

Un choix assez conséquent s’offre à vous. Personnellement je vous recommande de lister les activités et de trier en fonction de vos préférences car, la ville se fait bien en 2/3 jours si on veut vraiment en voir le maximum. Vous pouvez prendre les incontournables téléphériques vers Monte, qui était jadis, un quartier très résidentiel où se trouve les tireurs de traineaux (une sorte de moyen de locomotion au 19e siècle pour la bourgeoisie de la ville). Sur place, ce sont essentiellement de belles demeures mais vous pouvez descendre au Jardin Botanique de la ville qui, en vaudrait le détour. Nous avons choisi de rester sur le centre de Funchal car, les nuages nous aurait empêché de voir quoique ce soit depuis les téléphériques. Nous avons donc réparti la visite de Funchal en 3 grands espaces : Funchal Ouest, Bord de mer et Funchal Est.

OUEST DE FUNCHAL

funchalO.JPG

Funchal Ouest est en fait le centre de la ville, c’est ici que se concentre la plupart des musées, des boutiques et des restaurants. Par chance, notre hôtel était au cœur de cette zone, ce qui facilitait les déplacements d’une façon considérable ! Nous avons arpenté les rues colorées de la ville pour admirer la Cathédrale Sé.

IMG_2336.JPG

Puis, nous avons remonté les rues, en passant devant la Banco do Portugal et son architecture typique, pour nous rendre à la place de l’hôtel de ville avec juste à côté le collège de Jésuites (gratuit).

IMG_0764

Toujours en remontant par l’université, nous avons trouvé les caves Peireira d’Oliveira (entrée libre- dégustations 5 €) qui permet de déguster le fameux vin de Madère, qui a mon sens relève d’avantage d’un spiritueux que d’un vin de table.

IMG_0211

Puis nous sommes montées après des efforts bien mesurés, à la forteresse du Pico (gratuit) qui offre un panorama sur Funchal très impressionnant car, on voit tout depuis ce toit de la ville.

IMG_0220IMG_0230

Nous sommes ensuite redescendu en direction du Musée Quinta das Cruzes (musée 3 €, jardins gratuit)  en nous arrêtant au point de vue (miradouro) qui donne une vue imprenable sur les toits de la ville faisant face à la mer). Le musée en lui-même est très connu, pourtant les jardins valent tout autant le déplacement.

IMG_0247

Toujours en descente, vous pouvez visiter le couvent Santa Clara (3 €) ou encore descendre la Casa- museu de Frederico da Freitas, si vous aimez l’art. Les rues sont vraiment jolies et c’est agréable de flâner en se laissant surprendre par les petits détails.

IMG_0762.JPG

Enfin, vous pouvez vous marcher à travers le jardin municipal (gratuit) et admirer la belle construction du Ritz-Madeira (prix de la conso), l’endroit idéal pour prendre une pause avec de la musique acoustique jour comme nuit et terminer par le théâtre Balthazar Dias.

IMG_2888.JPG
Jardim Municipal

 

PROMENADE FRENTE DE MARE

funchalM.JPG
Notre chemin le long de la mer

Le Bord de mer était à notre surprise, très diversifié et on ne s’attendait pas à voir autant de choses en une seule promenade. Des petits kiosques à café sur la marina, en passant par des musées (musée CR7) ou encore de gros hôtels faisant place à des lieux escarpés, bref une belle promenade !

 

Nous avons commencé depuis Avenida do Mare, qui est l’avenue par laquelle vous prendrez tout les bus que ce soit dans Funchal ou pour aller dans d’autres villes de l’île(SAM, Rodoeste et Horario do Funchal c’est ici), en passant devant le Palais Sao Lourenço qui est aujourd’hui une caserne militaire.

Puis, il suffit de longer la mer en passant par le jardin Santa Catarina (gratuit) qui vous donnera une vue imprenable sur Ilhas Desertas, les îles désertes en face de Funchal, et sur le musée CR7 en l’honneur de la star de football Cristiano Ronaldo qui est né ici !

IMG_0289.JPG

Ensuite, il suffit de loger la mer par l’Estrada Monumental, et vous arriverez à la zone hôtelière et dans le quartier de Sao Martinho. Si vous longez toujours la mer, par la promenade du Lido, vous verrez un rocher noir – Ilheu do Gorgulho – et des formations volcaniques formant des piscines naturelles, d’ailleurs, de nombreux hôtels les exploitent comme tel.

IMG_0271

En continuant vous arriverez, après Ponta da Cruz (qui est la pointe de la falaise) à une plantation de bananes qu’il faut descendre pour trouver le tout petit chemin étroit vers Praia Formosa, une plage de sable volcanique. Le sable est noir et la plage est composée de galets rond et noir ou la végétation parvient à se développer malgré tout. Le plus drôle c’est qu’une fois le chemin trouvé, il faut passer à travers un tunnel dans la falaise qui vous mène à cet endroit !

IMG_0337
Praia Formosa – Funchal
IMG_0320
Le fameux sable volcanique, noir

 

EST DE FUNCHAL

funchalE.JPG

Funchal Est, est sans doute le quartier le plus typique de la ville ! Il débute au terminus des téléphérique et d’ailleurs le premier spot c’est la forteresse do San Tiago qui est aujourd’hui un restaurant. Autour, des habitants s’adonnent à la pêche ou à la baignade dans les vagues frappant les rochers de la digue.

IMG_0886.JPG
Fortaleza Sao Tiago

 

Derrière se trouve une jolie église – Igreja do Soccoro – qui donne un point de vue sur l’océan qui s’étend à perte de vue.

IMG_0921.JPG

Si vous continuez la rue Santa Maria, vous arriverez dans le quartier de Zona Velha, ancien quartier de pêcheurs délabré qui a laissé place à un quartier coloré avec des portes peintes telle de vrais œuvres de street art.

IMG_0937
Capelo do Corpo Santo
IMG_0931
Rua Santa Maria, Zona Velha

 

En remontant, il faut aller impérativement au Mercado dos Lavradores, un marché couvert qui propose toute la saveur de Madère à essayer. Nous avons voulu essayé tout les fruits « étranges» dont nous n’avions jamais vu et donc, avons acheté différentes spécialités, le problème c’est que un était un légume…

IMG_3161.JPG

 OU MANGER ?

IMG_0926

A Funchal, il y a l’embarras du choix surtout si vous êtes dans la zone hôtelière car il existe de nombreux restaurants et en bord de mer. Sinon dans le centre de Funchal, voici quelques adresses :

  • Espacio do Funchal, qui propose de la cuisine locale, après ce n’est pas mon préféré mais c’est bon et bien présenté pour un prix raisonnable.
  • Sinon, essayez obligatoirement A Bica, près du Mercado de Lavradores, c’était notre coup de cœur avec une cuisine de Madère, des portions généreuses et délicieuses et les propriétaires sont vraiment des personnes adorables !

IMG_2876.JPG
Espetada et sa garniture à A Bica

 

Pour manger comme les locaux, vous pouvez sinon essayer les Caco do Bolo (pain à l’ail nature ou avec de la viande qui est une spécialité locale), aux échoppes dans la partie est de Funchal ou encore aller dans l’une des nombreuses boulangeries O Pan, qui vendent des viennoiseries locales et portugaises (vous trouverez les fameux pasta de Belém même ici !). Mais pour la pâtisserie, nous avons trouvé une petite pâtisserie locale appelée Pasteria do Zé, près de l’église Sao Pedro qui faisait des jus pressés frais et des quejadas rejional (sorte de gâteaux au fromage blanc) maison !

IMG_2403.JPG
Quejada Rejional

 

OU SHOPPER ?

Alors, tout dépend de quel type de shopping, car sinon nous allions au centre commercial La Vie ! qui concentre la plupart des firmes multinationales et d’autres portugaises (ou espagnoles que nous ne connaissons pas) comme ALE HOP (sorte d’HEMA local).

IMG_3167

Pour les souvenirs, près de Cathédral do Sé, il y avait des petits magasins très biens et donc les prix n’étaient pas exagérés. Enfin, près de l’église Sao Pedro, on trouvait de nombreux magasins d’antiquités et de fripes.