[EVENT] Soirée Inauguration Mango – 18/10/2017

Quand je vous dit que l’on veut que mon banquier me harcèle ^^ En plus d’avoir agrandi H&M où, honnêtement je passe plus de temps à l’intérieur qu’à Carrefour pour faire – initialement – mes courses, ils ont ajouté un Deichmann (enfin !) et surtout MANGO !
Trèves de tergiverser, toutes mes amies proches savent que cela fait un peu plus de 6 mois que je leur rabat les oreilles que « y a Mango qui va ouvrir en bas de chez moi ! ». Car, oui je suis contente car je suis une fan inconditionnelle de la marque que j’ai vraiment découvert à Istanbul, où de nombreux Mango Outlet me permettaient d’acheter de belles pièces de mode à prix tout doux… Pour l’occasion, le 18 octobre se voulait être l’évènement !

photo source caen actu

Au programme, soirée privée d’ouverture avec mojitos et shopping privilège, le tout avec l’étoile de la soirée, la jolie Camille du blog Noholita ainsi que Hera Pradel dont j’ai pu découvrir un peu mieux l’univers.

IMG_8105
jolie maroquinerie, je me suis laissée tenter le petit porte-feuille rose.                         @snegorotchka – all crédits reserved

Trop heureuse de venir, j’ai enfin pu la rencontré alors que je la suis depuis des années, où elle était encore à Bordeaux. Souvent, certaines bloggeuses ne sont pas très abordables (vous ai-je dit que j’en ai croisé une à l’aéroport et son «armée d’assistants » ?) et bien Camille est tout le contraire ! Souriante et pleine de peps, elle a pris le temps de discuter et de poser avec chacune alors qu’il y avait pas mois de 150 personnes réunies pour l’inauguration !

 

IMG_8132.JPG
 @snegorotchka – all crédits reserved

 

 

C’était vraiment un beau moment dans une bonne ambiance, idéal pour faire du shopping. J’ai ainsi pu revoir les copines bloggeuses (allez jeter un coup d’œil à leur blog) et rencontrer de belles personnes.

Et enfin, j’ai même revu un de mes anciens camarades de promo et cela fait toujours plaisir de revoir une personne que vous n’avez pas vu depuis 3 ans !

Voici mes coups de cœur de chez MANGO

 

robe mangochaussure mango

 

mango manteau  sac croco1

 

Qu’en pensez-vous ?

Un grand merci au Centre Commercial Hérouville Saint Clair, ainsi qu’à l’agence Aurore Boréale qui a organisé l’évènement et dont j’ai pu avoir une invitation 🙂

Publicités

In October, I amsterdam

Je crois que vous l’avez compris sur mon compte Instagram : j’ai adoré voyager aux Pays Bas et tout particulièrement à Amsterdam ! Plus personne ne présente cette ville si singulière : ses vélos, ses musées, sa vie nocturne animée, son architecture si typique… bref une jolie destination pour un city break !

Voila 5 raisons qui font que j’ai adoré AMSTERDAM

Une vie culturelle aussi vive que diverse

Les canaux d’Amsterdam

Le point fort d’Amsterdam c’est bien que l’on ne s’y ennuie jamais ! Avec une quarantaine de musées et pléthore d’événements culturels, c’est bien là un lieu en constante mouvance qui ravira les aficionados de la culture. Outre le Rijksmuseum et le Musée Van Gogh, l’incontournable est sûrement la Maison Anne Franck! Mais prévoyiez d’y de bonne heure car il y a une queue énorme ! Sinon, vous pouvez aussi tenter d’autres musées moins connus mais qui vous raviront comme le musée d’Amsterdam dont la galerie des Tireurs civils se visite gratuitement. D’ailleurs ce musée possède un joli café aussi calme que charmant qui me fait penser aux petits cafés des universités britanniques.

Cour intérieure du Musée d’Amsterdam

Vous n’aimez pas la peinture ou l’Histoire, pas de problème, vous pouvez toujours opter pour l’un des nombreux musées à la thématique excentrique come Heineken Experience, le musée du Sexe (Sexmuseum), le musée du Cannabis, le musée des microbes…

Diamanterie Gassan qui se visite aussi comme de nombreuses usines ou magasins artisanaux

Par ailleurs le prix des musées est autour de 18/20€ donc pensez à prendre un pass musée ou culturel qui vous permettra de faire de belles économies tout en assouvissant votre soif de découverte !

Flâner à Amsterdam

S’il y a bien une ville difficile où vous pouvez sortir sans itinéraire et vous émerveiller c’est bien Amsterdam ! La ville aux mille canaux possède des rues trop mignonnes où de nombreux vélos accrochés un peu partout, viennent parfaire l’esthétique du cadre.


Et je vous recommande de parcourir la ceinture de canaux à pied ou bien, en vélo, pour faire un peu plus local. D’ailleurs, s’il y a bien une chose à laquelle il faut faire attention, ce sont les vélos ! Restez bien dans votre voie sur le trottoir car les vélos sont à Amsterdam ce que la voiture est à Paris : ils sont chez eux !

Les parking à vélos sont tres nombreux dans la ville. La vraie question est : comment font-ils pour retrouver le leur?


Je ne voudrais pas que vous vous fassiez assommer par un Hollandais armé d’un vélo !

Façade typique d’Amsterdam à deux pas du Vondelpark

En plus de cette architecture propre à cette ville, on peut s’arrêter dans le quartier du Jordaan, ou bien s’isoler au Begijnhof, sorte de cour intérieure cachée à deux pas du marché aux tulipes – Bloemenmarkt et la tour de la Monnaie.

Tulipes 🌷 l’emblème des Pays Bas
Bloemenmarkt, marché aux fleurs

La verdure dans le bithume

Une rue d’Amsterdam, pleine de verdure si atypique

La verdure s’invite partout en ville : aux fenêtres, devant les portes, dans la rue. C’est un peu un mélange subtil et à la fois mignon entre les murs en brique sombre et les touches de couleurs amenées par les pots de fleurs, les plantes grimpantes sur les murs. En plus, Amsterdam est une ville verte de part ses immenses parcs comme le Vondelpark, espace de liberté où les habitants viennent se relaxer dans ce havre de paix.


Sinon, il y a aussi le jardin botanique – Horticus Botanicus ou encore Amstelpark, le Westerpark… Même si le printemps avec ses tulipes ou l’été sont plus propices à visiter ces endroits, l’automne est aussi magnifique avec ses arbres aux couleurs multiples.

Vondelpark

L’ouverture d’esprit et le multiculturalisme

Ce qui m’a le plus agréablement surpris est que les gens sont zen et ouverts. Toutes  les cultures et les religions semblent vivre paisiblement ensemble dans cette grande ville cosmopolite. Personne ne semble se juger mutuellement et se sentir à l’aise.

Les Hollandais sont vraiment gentils et toujours enclin à nous aider ; à chaque fois, alors que nous nous arrêtions pour vérifier notre chemin, nous avions toujours une personne qui s’arrêtait et nous proposait son aide spontanément.

Visite de la pagode bouddhiste en plein coeur des canaux d’Amsterdam. (Gratuit)

Nous avons par exemple visité une pagode bouddhiste et une église juste après dans le centre d’Amsterdam. Mais sachez qu’il existe aussi une synagogue portugaise, des mosquées etc… Tout comme la nourriture, vous trouverez de tout : des restos italiens, surinâmes, indonésiens, turc.

Cuisine indonésienne

C’est aussi un endroit libre ou la créativité à sa place. Nous avons visité par exemple, les anciens chantiers navals reconvertis en gigantesque site d’art avant-gardiste, de création ou encore de renouveau dits NDSM.

Anciens chantiers de la Ndsm reconvertit en ateliers d’art avant gardiste. C’est accessible par un ferry que l’on prend derrière la Gare centrale

Le Shopping

Magna Plaza, un centre commercial de luxe en plein coeur d’Amsterdam, place du grand Dam. Son architecture historique a été conservée et un grand lustre trône en cristal trône au centre de l’édifice

Oui, en grande accro du shopping que je suis, Amsterdam est aussi un bon endroit ou faire les magasins vu la taille de leur PRIMARK, ou encore la présence de marques que l’on ne retrouve pas partout en France : Lush, Rituals, Stradivarius… Vous ai-je aussi dit que les Hema sont gigantesques et à foison !!!?

Bref, vous l’aurez compris, je suis revenue avec plus de sacs que je ne suis venue…

Craquage shopping chez Primark Amsterdam

Ce que j’ai moins aimé : la vie nocturne

A deux pas du Quartier Rouge ( Red Light District) en pleine nuit, le long des canaux

Bien que l’un des points d’attraction d’Amsterdam de la ville soit la vie nocturne je n’ai pourtant pas plus aimé. Le bon côté c’est qu’il y a toujours du monde et que l’on peut se promener tranquillement, boire un verre, dîner sans restriction. La ville semble toujours en ébullition c’est agréable de voir qu’il n’y a pas de limites.

Un café brun, sorte de pub local.

En revanche, je trouve un peu dommage que le Quartier Rouge (Red Light District) soit une « attraction » touristique de même que le fait de ne croiser que des touristes fumant du cannabis dans la rue alors qu’il y a des coffee shops pour cela. Les habitants doivent être un peu excédés avec ce type de comportement…
Alors qu’en dire vraiment à part qu’on se sent un peu voyeur après avoir parcouru cette avenue remplie de vitrines roses avec des femmes dedans ??? Bon certains doivent sûrement se sentir différent mais bon sachez que des milliers de curieux s’y presse chaque soir ^^.

Etrange magasin …

Perso, même si cela peut être intrigant, ce n’était vraiment mon truc. Imaginez que certains touristes viennent en famille ? Comment expliquer ce que font les dames à moitié nues dans la vitrine???
Sans doute sommes-nous trop prudes pour cela. En tout cas sachez que pour ceux qui s’intéressent de près au sujet, il y a existé même un musée de la Prostitution…

Et vous, êtes vous déjà allé à Amsterdam ? Qu’en avez-vous pensé ?

Remix ton style sans te perdre pour autant avec SWAROVSKI 

IMG_7064 (2).jpg
Une soirée tout en raffinement…

Jeudi dernier, sur mes réseaux sociaux, je vous ai emmenés avec moi, à la soirée Swarovski afin de vous faire découvrir leur nouvelle collection : la collection de bijoux REMIX. Champagne, essayages, rencontres, une belle soirée placée sous le signe des scintillements ….

IMG_7000 (2).jpg

La collection REMIX est composée de bracelets en cristal SWAROVSKI qui peuvent s’associer simplement les uns aux autres grâce à d’innovants fermoirs magnétiques pour créer de nouveaux bijoux. Astucieux et magiques, ces bijoux aimantés se transforment à volonté. D’un simple bracelet, ils peuvent se changer en collier ras-de-cou ou sautoir lorsqu’on les associe avec un ou plusieurs autre(s) bracelet(s). Les possibilités sont infinies et font de vos bijoux un résultat unique qui vous ressemble !

IMG_7019 (2)

Mon avis 

En grande fan inconditionnelle de Swarovski, j’ai adoré ce concept ! Je possède déjà une petite collection de bracelets, colliers (dont un avec une valeur affective infinie) et même des boucles d’oreilles. Leurs créations sont toujours très féminines et reconnaissables aisément parmi tant d’autres.

IMG_6974
Plusieurs combinaisons possibles grâce à la collection REMIX

Pour moi, la bijouterie est une chose personnelle car elle est souvent liée à un certain affect ou reliée à une émotion. De ce fait, Swarovski permet enfin de pouvoir avoir une joaillerie qui colle au plus près à la spécificité de chacune. Car finalement, la bijouterie est le détail qui fera que votre tenue ou votre style sera complet et mémorable. En tout cas, c’est la conception que j’ai car lorsque je scrute la plupart des personnes dont j’admire le style, c’est leur attention aux détails qui les distingue. Tout est dans le souci du détail et c’est ce que j’ai aimé le plus dans cette collection.

IMG_6828.JPG

Comment ça marche ?

swar1.PNG
Estelle, une gagnante du concours, faisant le mannequin main pour les bijoux SWAROVSKI. Au centre, je porte mes 3 coups de cœurs.

Il suffit de choisir les pièces qui nous ressemble le plus – les basiques – qui feront notre signature. Puis, il suffit de les combiner au gré de notre imagination ou du style que l’on veut donner à notre tenue. On peut superposer les bracelets autour du poignet pour donner du volume et habiller une tenue classique, ou encore les combiner pour créer un ras de cou ou un sautoir raffiné qui viendra donner une dose de sophistication à une tenue de jour comme de nuit.

IMG_6893.JPG
Un joli tour de main mi-oriental mi-romantique avec 3 bracelets REMIX

Enfin, l’idée est de laisser parler sa créativité : superposer, agréer un vêtement, enrouler autour du cou, du poignet et pourquoi pas de la cheville. Bref ! Je vous laisse décider, vous êtes libre en la matière et il n’y a aucune règle à part celle de créer les vôtres !

Combien ça coute?

swarovski 2

J’ai adoré cette collection que je pense adopter prochainement et j’ai d’ores et déjà repéré les pièces que je porterais ^^ En revanche, j’espère que les bracelets seront peut-être un peu plus longs car certains étaient un peu justes pour mon poignet et pourtant, je pense qu’il est standard.

IMG_7020 (2).jpg
Brillez de mille feux avec Swarovski

Adresse : 81 Rue Saint-Pierre, 14000 Caen / Téléphone : 02 31 85 08 43

Remerciements

IMG_7036 (2).jpg

Merci à Swarovski pour cette soirée et cette superbe présentation, avec un remerciement tout à fait spécial à Pauline ! Merci pour tout !

IMG_6897.JPG

Madère, l’île du Printemps éternel

translate

Il y a 3 semaines, je suis partie avec une amie en direction de Madère. Destination touristique sans être vraiment trop prisée, c’est un endroit incroyable que j’ai adoré, à tel point que rédiger cet article n’a pas été facile tant il y avait de points que je souhaitais évoquer !!!

IMG_3052.JPG
Le Ritz Madeira

 

Malgré sa petite superficie, nous n’avons pas eu le temps de tout faire tant il y a de choses à faire et à voir ! Des paysages grandioses, allant des montagnes volcaniques recouvertes de forêts denses et subtropicales ou encore des falaises mégalithes, plongeant dans l’océan aux couleurs aussi changeantes que le temps ! Vous vous doutez qu’il a fallu choisir en fonction de la météo et aussi de nos préférences !

map madeira.PNG
Voici tous les endroits que nous avons visités sur l’île de Madère

1/ Funchal, capitale de Madère

IMG_0886.JPG
Fortelesa Santiago à Funchal

Ville principale de l’île, Funchal est reconnaissable par ses rues pavées serpentant le long de la montagne et plongeant directement dans la mer. Vive et colorée, elle concentre la plupart des manifestations culturelles de l’île avec des festivals (Carnaval des Fleurs) concerts… La ville est vraiment belle et compte une architecture incroyable en plus de nombreux jardins comme le Jardim Municipal ou le Jardim Botanico. C’est assez surprenant dans la mesure où l’on s’imagine difficilement que l’île n’était même pas habitée il y a 400 ans. Je referais un city-guide sur Funchal pour vous donner tous mes meilleurs spots.

IMG_0764.JPG

2/ Les falaises et le bord de mer

IMG_0830.JPG

Il est très surprenant de voir qu’aucune façade de l’île ne se ressemble. Tout d’abord un côté de l’île est plus exposé avec des falaises où la végétation et les plantations de bananes sont abondantes.

IMG_0310.JPG
Plantation de bananes, près de Camara de Lobos

Dans le sud de l’île, les falaises sont réputées pour leur grande beauté avec Ponta do Largo, le point le plus à l’ouest de l’île ou encore l’installation de Cabo Girao.

Nous avons choisi de nous rendre à Camâra de Lobos, petit village de village typique de pêcheurs de Madère. Coloré et vivant, on peut entendre en marchant les éclats de rire et toute l’animation du retour des petites bateaux au port.

IMG_0856

IMG_3087
Bateaux de pêche à Camara de Lobos

A l’est, les falaises de Sao Lourenço, souvent battu par le vent, sont impressionnante avec une végétation quasi nulle. Lorsque nous avons choisi de nous y rendre grâce à un tour (plus aisé) la pluie a commencé à se déverser et, en moins de 5 minutes nous étions trempées.

IMG_2715
Falaises de Sao Lourenço, après çanical

Mais cela valait vraiment le coup de se mouiller un peu pour voir les choses que nous avons vu : des falaises gigantesques et des petits amas de galets que chacun a construit pour témoigner de son passage…

IMG_0496
Falaises de Sao Lourenço

Une autre idée d’escale est aussi d’aller à Porto Moniz pour se baigner dans les piscines naturelles que le volcanisme a forgé au gré du temps.

3/ L’intérieur de l’île, des montagnes aux forêts sauvages

Il est selon moi, impossible de faire toute l’intérieur de l’ile en une seule fois tant il y a de choses à voir, à moins d’utiliser la voiture. Nous y sommes donc retournées plusieurs fois, afin de pleinement profiter de chaque chose. C’est de loin la partie de l’île que j’ai préféré.

IMG_0468.JPG
Petite maison de Santana

Imaginez des montagnes culminant à 1800 m d’altitude, avec de profondes vallées par lesquelles des ruisseaux poursuivent le système d’irrigation des levadas pour amener l’eau jusqu’aux côtes. Sur les flancs des montagnes, se dressent des forêts vierges jonchées par des cultures en terrasses qui ne sont pas sans rappeler l’Asie du Sud-Est ou l’Amérique latine.

Plusieurs options se sont offertes à nous pour découvrir cet endroit aussi sauvage qu’authentique :

1/ Le tour opérateur

IMG_0367

Nous avons pris un tour guidé pour nous rendre au Pico do Arieiro, car, il est préférable de ne pas se rendre seul sur des sommets surtout lorsqu’on est pas un alpiniste aguerri. Hélas, le temps ne nous a pas permis de voir grand-chose car comme à son habitude – dit-on – le pic était dans les nuages…Ce tour était vraiment bien car nous avons pu voir les ateliers de vanneries de Camacha puisqu’il s’agit d’une spécialité de l’île, Ribeiro Frio, un charmant hameau en contre-bas du pico do Arieiro dont la spécialité principale est l’élevage de truite, les falaises de Sao Lourenço (ci-dessus), Machico, l’ancienne capitale de l’île où a accosté Zarco (celui qui découvrit l’île) et enfin Santana, le village connu pour ses maisons atypiques.

IMG_0544IMG_0408

IMG_0358
Ribeiro Frio, un petit hameau où on élève des truites

IMG_0460

IMG_0339.JPG
Atelier de vannerie à Camacha. La vannerie est une spécialité de Madère, où l’artisanat semble tenir une place importante.

2/ Le bus à travers la route vers le col d’Encuméada

C’est l’une des possibilités mais il était tout à fait possible de faire aussi celle pour Curral das Freitas (la Vallée des Nonnes réputés pour sa beauté des points de vue).

IMG_0546.JPG
En direction de Sao Vicente

Nous avons pris le bus en direction de Sao Vicente car nous souhaitions voir les grottes volcaniques de l’île. Nous avons donc décidé de prendre le bus mais le temps changeant était un véritable casse-tête car avant de gravir les montagnes nous avons dû affronter un brouillard si épais qu’on ne voyais à plus de 2 mètres. J’admire la dextérité avec laquelle les chauffeurs arrivent à manier des autobus dans des routes si petites avec un climat pas forcément clément.

IMG_2765

IMG_2776
Route entre Ribeira Brava et Sao Vicente, par le col de Encumeada (Serra do Agua)

IMG_0550.JPG

Arrivées à Ribeira Brava, nous avons commencé à gravir les montagnes à travers une route sinueuses. Mais plus nous entrions dans le cœur de l’île, plus le paysage était incroyable ! Habituée des montagnes, je n’avais jamais vu cela. Une fois le col d’Encuméada franchi, le temps avait radicalement changé et la vallée de Sao Vicente baignait dans un ciel aussi bleu que l’océan.

IMG_0621.JPG
Village de Sao Vicente

Arrivé à Sao Vicente, nous avons visité les grottes, et le centre de volcanisme qui raconte la formation de l’île et de ses voisines : Desertas et Porto Santo.  Bien qu’intéressante, je n’ai pas trouvé la visite très transcendante mais c’est toujours une expérience à faire. Sur place, le village est mignon avec son architecture si typique.

IMG_2837
L’intérieur des grottes de Sao Vicente
IMG_2851
L’intérieur des grottes de Sao Vicente

 

Nous avons marché jusqu’à la plage qui issue de l’activité volcanique passée de l’île avec ce même sable volcanique que l’on retrouve sur Praia Formosa, à côté de Funchal, et des gros galets où la végétation parvient – malgré tout- à se faire une place.

IMG_0657.JPG

3/ Les randonnées et les levadas

IMG_2954.JPG
Vue depuis Portela, Faial

Suivre les levadas à travers les sentiers et les forêts, est la façon la plus simple encore découvrir la faune et la flore de Madère. Les levadas sont des tranchées dans le sol construit par l’homme pour irriguer les terrains, en permettant de transporter l’eau de la montagne vers les vallées et le bord de mer. La plupart des randonneurs suivent donc ces canaux d’irrigation afin de découvrir la diversité de l’île. Ainsi les randonnées les plus connus sont la Levada de las 25 Fontes (accessible seulement en voiture), la Levada de Calderao Verde (bus et voiture), la Levada de los Balcones (en bus 56 à Ribeiro Frio) ou encore Portela à Ribeiro Frio.

IMG_0710.CR2.jpg
A travers la Verada das Fundaras, entre Portela et Marocos

Nous avons opté pour une un peu moins connue – la Verada das Fundaras –  du côté de Machico qui partait du col de Portela pour rejoindre en contre-bas, le village de Marocos.

IMG_2977

IMG_2975

Arrivé au col de Portela le temps était un véritable déluge, mais malgré tout, je n’ai aucun regret de l’avoir fait. Nous avons vu des points de vue magnifiques, aperçue Porto Santo – la petite sœur de Madère presque jamais visible à cause du mauvais temps sur la côte est – et la chaine des pics – pico do Arreiro, pico Ruivo et Pico Grande. J’imagine que par temps clair, ce chemin doit être vraiment encore plus beau à voir.

IMG_2997.JPG
Vue de Marocos, depuis les cultures en terrasse

Nous avons traversé des bois humides, puis des cultures en terrasse pour arriver au centre du village. Une véritable expédition !

La gastronomie

Pour une petite île, Madère compte de très nombreuses spécialités toutes plus savoureuses les unes que les autres. Il faut absolument essayer le Bolo do Caco – pain à l’ail qui me fait un peu penser au beurre d’escargot sur ce pain. Vraiment délicieux !

IMG_2868.JPG
Bolo do Caco – du pain à l’ail

Il y a aussi l’espetada, une brochette de viande sur du bois de laurier qui veut que traditionnellement on la cuit à la verticale. Le poisson n’est pas en reste car vous pouvez déguster l’espada – le poisson sabre.

IMG_0946.JPG
Poissons sabres au Marché (mercado de los Lavradores)

Autant vous dire que lorsque j’ai vu la taille de la « bête » cela m’a surpris ! On le cuisine avec des bananes de Madère et une sauce passion.

IMG_0340Bolo do Mel, une spécialité de Madère. Autrefois, il était consommé au moment de la période de Noël.

Il y a aussi la soupe de tomate et oignon à essayer, le bolo do mel qui est un gâteau de miel. Question boissons, ils ne sont pas en reste avec le Vinho do Madeira (vin de Madère) qui est tout sauf un vin « classique » comme on l’entend en France. Vous pouvez le déguster à la Cavo d’Oleiveras ou encore chez Blendy’s.  Enfin la Poncha, sorte de ponch aux fruits locaux, un peu plus fort que ce que nous trouvons ici !

IMG_0211.JPG
Le vin de Madère

Infos pratiques sur Madère

Depuis Paris – il faut y aller en avion et seuls 3 compagnies assurent la liaison Transavia (via Porto), TAP (compagnie nationale portugaise) et Aigle Azur. En tout comptez 4h de vol.

IMG_3167.JPG

Se loger – nous avons opté pour un hôtel à l’hôtel Madeira, au centre de la ville de Funchal et nous avons beaucoup apprécié mais vous pouvez trouver de beaux hôtels dans la zone hôtelière en fonction de ce que vous recherchez. Air BnB est aussi possible, nous avions trouvé quelques possibilité mais je vous recommande de vous loger à Funchal pour faciliter le séjour.

A L’aéroport, prenez le bus SAM qui part tout les demi-heures pour rejoindre Funchal – le billet coûte 5 € et 8€ l’aller-retour. Et, il est possible de se déplacer sur l’île en bus avec les compagnies SAM (est de l’île), Rodoeste (ouest de l’île), Horarios de Funchal (Funchal et une partie du centre de l’île). D’ailleurs la compagnie de bus Horarios de Funchal a édité un guide en ligne pour voir les principales attractions touristiques et comment s’y rendre en bus : ici (en Anglais)

Météo changeante : en une journée vous verrez apparaître les 4 saisons

Ce que j’en ai pensé

IMG_0533.JPG

J’ai été vraiment ravie de mon séjour à tel point que je souhaite y retourner pour explorer tout le reste de l’île. Une semaine géniale en compagnie d’une personne formidable. Bref, je vous conseille vraiment cette ile incroyable qui n’a cessé de m’étonner.

 

Promenade dans Bologne

Bologne est une ville où je me suis arrêtée plusieurs fois pour le travail, mais que je n’ai jamais pu vraiment visiter. C’est pourquoi, lorsque j’ai eu l’occasion de m’accorder ces quelques petites heures, je ne les ai pas manquées et est pu découvrir la beauté de Bologne.

 

IMG_3443
intérieur d’un palais, près de la piazza Gavani

 

Véritable mosaïque culturelle, les rues du centre historique – Centro Storico – vous laisseront sans voix. Des palais de la Renaissance aux églises, la ville rouge se laisse dévoile autour d’une promenade à travers les passages archées  où se nichent des boutiques singulières

IMG_3577

BLOGà

Partis pour dîner dans le centre-ville, nous sommes passés à travers plusieurs points et sachez que vers 18h, le soleil était à son paroxysme, la lumière naturelle révélait chaque endroit sous son meilleur angle.

Bologne map.PNG
Plan de ma promenade à Bologne, pour vous situer chaque chose

 

Nous sommes passés devant la Basilique San Dominico. Puis, j’ai rapidement vu le Monumenti a Luigi Galvani qui est un physicien et médecin né à Bologne, à qui on  doit les travaux sur l’électricité animale et métallique. Autour de cette même place, se cache l’une des plus vieilles bibliothèques d’Europe – la bibliothèque Archignnasio – qui vous fera vous sentir comme un élève de Poudlard par son aspect et sa décoration.

blog4.PNG
Piazza Gabani où l’on retrouve la statue de Gavani et la bibliothèque Archignnasio

 

Puis, nous avons pris la direction de la Piazza Maggiore,  où se trouvent la Basilica di San Petronio, le Palazzio Bianchi et le Plazzio del Podesta. Cette place est une mosaïque de l’histoire de la ville où se marient les différents styles architecturaux de chaque époque qui érigea Bologne en capitale culturelle. Derrière se trouve une autre référence à l’époque romaine avec la Fontana di Netuno (Fontaine de Neptune).

IMG_3607

IMG_3492
Palais Bianchi et Basilica San Petronio
blog9
Basilica San Petronio

 

Enfin, nous avons terminé par les deux tours – Torri degli Asinelli e Garisenda, pour aller manger dans l’une des petites rues piétonnes.

IMG_3605IMG_3515IMG_3519

On dit qu’en Italie, le foyer gastronomique serait situé entre l’Emilie-Romagne et la Toscane. Ça tombe bien car, Bologne est la capitale de ER et est surnommée « la Grassa » (la grosse) donc préparez-vous à faire le pleins de saveurs et de bonnes choses ! On retrouve des vins, comme le Camperchi (vin de Toscane) ou encore le Morellino di Scanscano, en plus du fameux Chianti.

IMG_3536
Antipasti chez Bolpetta, à deux pas des tours de Bologne.

Pour la nourriture, les grands incontournables sont les Lasagnes, la Bolognaise qui comme le veut la véritable tradition de la région, se sert non pas avec des spaghettis mais avec des tagliatelles – tagliatelle al ragu.  On trouve aussi les crescentine – spécialité de la ville.

 

IMG_3425
Tagliatelle al Ragu
IMG_3590
Tiramisu maison de chez Pizzeria dall’Ospite

 

Enfin c’est aussi la ville de la mortadelle, d’ailleurs je me souviens que dans un restaurant que j’ai fait il y  a 2 ans, – il Ristorante Diana – on retrouve une énorme (je pèse mes mots) mortadelle en devanture.

Bologne n’est pas la ville de la pizza mais si vous souhaitez vraiment en manger une bonne, dans une pizzeria assez traditionnel (pas un attrape-touriste) vous pouvez aller à Pizzeria dall’Ospite (pizza à partir de 5 €), avec leur tiramisu maison qui est juste une tuerie ! Enfin, un restaurant que j’ai adoré et qui est une belle expérience culinaire de la cuisine italienne – Bolpetta dans le centre historique (derrière les deux tours).

Bologna (26)

Bologna (29)
Une boutique sous les arches

 

Le soir, la ville est très animée car c’est une ville dynamique et jeune que de nombreux étudiants ont choisi pour y poursuivre des études. Ville culturelle par excellence, c’est ici qu’a été signée la Convention de Bologne qui instaure le système LMD (Licence Master Doctorat) partout dans l’Union Européenne. C’est encore là que l’influence dans les recherches historiques et archéologiques a trouvé une nouvelle dynamique grâce à l’Ecole de Bologne. Bref, vous l’aurez compris, la culture est omniprésente que ce soit à travers ces nombreux musées, galeries et monuments architecturaux.

f
Fenêtre secrete – via Piella.

Et vous? Etes vous déjà allé à Bologne? Projetez-vous d’y aller? N’hésitez pas à me laisser vos commentaires.

 

2016 en Images

12 PHOTOS POUR 2016

En semaine 52, ce n’est pas une mais 12 photos que je vous propose de découvrir, histoire de retracer cette jolie année que fût 2016.

Janvier / Chambord

chambord

L’année a commencé sur une journée de visite au Château de Chambord, à la rencontre de notre patrimoine culturel de la Renaissance. Pas de doutes, le château a fier allure, et le parc à l’air magnifique, mais Janvier n’était vraiment pas le moment idéal pour y aller. Il pleuvait tellement que le froid me saisissait jusqu’à l’os, une chance de ne pas avoir finie malade. Article à venir

Février /Mon Blog

fevrier

C’est à ce moment-là que j’ai décidé de reprendre l’écriture de mon blog, bien sûr, ce n’est pas sans galère puisque j’ai perdu la plupart de mes données en migrant de plate-forme … Que nenni, ni une ni deux, la passion pour stylo et voilà, une ébauche de ce que je voulais partager avec vous !

Mars / Un samedi à Rouen

rouen

Je me décide enfin émerger de l’hiver avec le soleil pointant le bout de son nez pour aller découvrir Rouen et sa vieille ville, le temps d’un samedi ensoleillé. Photo de la rue descendant vers le Gros Horloge. Article ici.

Je ne serais pas contre un petit instameet à Rouen.

Avril / Retour aux sources à Dijon

dijon

Retour à Dijon, voir mes amis et une partie de ma famille, le temps d’une jolie semaine de vacances. Ici une photo d’un café gourmand servi au restaurant ‘l’Imprimerie’ à Dijon. Après tout, ce n’est pas pour rien que la ville est connue pour être l’une des capitales gastronomiques françaises.

Mai / Aller-retours en Auvergne

noyer

Avec les beaux jours, cela me donne encore plus envie de sortir, de découvrir, bref de partir.  Le temps des week-ends prolongés et me voici en Auvergne, avec de jolies découvertes : ici, une pagode bouddhiste dans l’Allier, érigée par la communauté indochinoise de Noyans. Article à venir

Juin / Instameet à Caen

instameet

Mon premier instameet ! Un moment génial entre nouvelles rencontres et découverte de Caen et son histoire de façon privilégiée. Article ici

Juillet / Shopping à Paris

paris

Revoir ma BFF le temps d’une journée entre shopping, visite des Champs et Galeries Lafayette et maquillage chez Guerlain pour elle ! De superbes moments inoubliables

 

Août / Voyage à Lisbonne

lisbonne

Véritable coup de cœur, Lisbonne est une perle authentique ! J’ai adoré ces moments et ses souvenirs qui valent tout l’or du monde. Article à venir

Septembre / Salon pharmaceutique à Barceloneespagne

Comme chaque année, je suis impatiente de me rendre à ce salon car c’est là que je vois les clients, les partenaires commerciaux et les nouvelles innovations de l’industrie pharmaceutique.  4 jours éreintant, mais 4 jours à fond. En 2017 : RDV à Francfort. Article ici

Octobre / Remise de diplômes à Cherbourg

cherbourg

L’un des moments les plus émouvants de cette année, une remise de diplômes qui a eu lieu à Cherbourg, dans le vieux théâtre italien. Vraiment fière et heureuse pour toi !!!

Novembre / Voyage olfactif chez Sens Unique

novembre

Voyage olfactif le temps d’un goût parfumé chez Sens Unique. Ravi d’avoir rencontré et revu toutes ces personnes formidables que ce soit les gérantes du magasin ou encore les bloggeuses. Article ici

Décembre / Noël

noel

Pas vraiment original, mais avouons que c’est le moment le plus magique de l’année. Article ici

A la semaine prochaine pour la première photo de l’année 2017.signature