Lisboa ventura 

 

Je devais initialement continuer à vous poster mon périple aux Pays-Bas, mais j’avoue avoir plus besoin de soleil que de culture. L’hiver est là et le climat morne me fait d’avantage rêver de soleil, couleurs, effervescence… Donc je vous propose un article sur Lisbonne que j’aurais dû poster mais faute de temps et d’opportunités, ce dernier est resté tout seul (sniff :’() au fond du tiroir (virtuel).
L’occasion est parfaite, puisqu’en plus mon frère y va prochainement ! Histoire que cela te serve aussi un peu de guide 

Trêve de bavardages, Lisbonne est un peu LA destination incontournable des vacances et qui ces 2 dernières années rencontre un intérêt grandissant pour les vacanciers comme pour les voyageurs en quête de destination singulière ensoleillée. Personnellement, cela faisait plusieurs années que je souhaitais visité cette ville, tout particulièrement depuis qu’une amie de fac m’avait envoyé une carte absolument magnifique de ses vacances ! Bref, dès que possible, nous avons saisi l’opportunité et j’ai adoré ! Du soleil, de la douceur, de la culture, de l’architecture, de la bonne gastronomie, voilà les ingrédients de mon séjour réussi dans la « ville aux 7 collines » (eh oui Rome et Istanbul n’ont pas ce monopole).

Voici donc 7 RAISONS d’adorer Lisbonne

1/ Miradouros

Les miradouros, ou en français, les points de vue sont nombreux et facilement accessible. Souvent agrémenté d’un jardin ou de café, ils offrent souvent un panorama singulier de la ville. J’en ai fait plusieurs mais 3 ont vraiment retenu mon attention :

Le Miradouro de Portas do Sol, qui est au dessus de l’Alfama et offre une vue imprenable sur le quartier ainsi que sur Sao Vicente.


Le miradouro Sao Pedro de Alcantâra, qui offre le panorama sur la ville sur le Tage, et est situé dans un petit jardin au dessus de l’Eglise Sao Roque et est vraiment agréable dans l’après-midi pour se metre un peu au frais de la chaleur.


Enfin mon préféré a été sans aucun doute le Miradouro da Graça, où nous avons admiré le coucher de soleil à son paroxysme.

2/ Les tramways « Electricos »

Si vous le pouvez, parcourez la ville à pied et en transport en commun.
Entre leur métro qui est vraiment bien organisé et rapide, il y a le tramway appelé « Electricos » qui est vraiment authentique et typique. 

Ainsi, prenez ligne 28, direction Figeira et arrêtez vous à Portas do Sol. Vous ne serez pas déçu de parcourir tout les quartiers typiques de Lisbonne comme Chiado, Barro Alto, Rossio, Baixa…

3/ L’architecture


Ce qu’il ya de plus singulier à Lisbonne c’est bien son architecture. Issue de plusieurs styles de nombreuses couches d’histoire et de style se superposent et, en se promenant, on ne sait plus où donner de la tête. En plus, les bâtiments sont colorés et ornés de terrasses verdoyantes ou de balcons fleuris. Outre l’Alfama, ou encore le Castello Sao Jorge, les rues des vieux quartiers témoignent de cela comme Baixa Pombolina avec la Praça Do Commercio, ou encore Santa Apollina avec le monastère de Sao Vicente.

Dans le Rossio, outre la Praça do Figeira, les rues pavées ont-elles aussi cette architecture propre à Lisbonne.

4/ La nourriture


Ce que je peux confirmer c’est bien qu’on ne meurt pas de faim à Lisbonne ni même au Portugal d’ailleurs. La cuisine est généreuse et savoureuse, colorée et on y déguste des poissons comme la morrue, le macro. D’ailleurs, la Conservaria Nacional est connue de tous et est l’endroit idéal pour acheter de succulentes conserves de poissons à un prix raisonnable.

Autre spécialité de la ville, les pastais do nata et les meilleurs se dégustent à la Pastais do Bélem, le lieu qui les a vu naitre, ou encore à la Pastaria Nacional près de la praça figeira.

5/ L’Alfama

L’Alfama c’est l’âme de la ville. Si vous partez au-delà de la cathédrale do Sé, vous n’êtes pas loin.

Avec ses rues sinueuses blanches, et ses couleurs aux balcons ce quartier n’est pas sans rappeler la Casbah d’Alger ou Balat à Istanbul. Fief du fado, musique portugaise locale, il suffit simplement de les parcourir en se laissant porter par cette atmosphère singulière. C’est de loin l’endroit que j’ai préféré à Lisbonne tant j’ai aimé ces lieux.


6/ La culture

Lisbonne est avant tout une ville culturelle, où on retrouve de nombreux musées et attractions touristiques et franchement il y a en pour tout les goûts ! Outre les traditionnels musées de la ville, je suis allée par hasard au musée Coleçao Berardo qui se trouve à Bélem. Quelle fut ma surprise lorsque j’ai vu des œuvres de Warhol, Bacon, Dali ou encore Picasso dans ce centre dont l’entrée était gratuite !!! J’ai adoré et je recommande vraiment d’y aller si vous êtes un amateur d’art moderne.

Plus étonnant, le nucléo archéologico qui se trouve….dans une banque. Dans les sous-sols de la BCL, se trouve les fondations romaines de Pombolina, l’ancien nom de Lisbonne.

Sinon, toujours du côté de Bélem, vous pouvez vous laisser tenter par visiter le Mosteiros do Jéronimos. L’attente vaut le coup d’œil.

Enfin sachez que les Portugais sont un peuple tourné vers la mer et donc, tout naturellement le monument des découvertes rappelle les exploits de Vasco de Gama, Magellan et les autres navigateurs. Naturellement, nombreux sont les musées ou les attractions ayant pour thème la mer.

7/L’effervescence

Oui, Lisbonne est une ville qui vit et pas seulement du tourisme. Si vous allez dans le quartier du Chiado, c’est là le cœur historique où l’on retrouve les vieux cafés, les vitrines…Pour les magasins, rien de tel qu’une virée à Baixa ! Il y a de tout : des marques portugaises, internationales etc.
Voici quelques recommandations :
– vous pouvez acheter les chaussures qui sont d’excellente qualité et peu onéreuses.
– les conserves de poissons, le vin si vous prenez du DOURO, ou encore l’huile d’olive de chez GALLO.
– les babioles chez ALE-HOP : peu cher et de belles trouvailles

Et pour la vie nocturne, Bairro Alto saura vous contenter aisément sauf si vous souhaitez découvrir le nouveau quartier des docks en plein renouveau près du pont du 23 Avril.
A vous de voir !

Les Lisboètes et plus généralement les Portugais sont vraiment très accueillants et chaleureux. C’est vraiment un beau pays avec des personnes agréables.
Je recommande cette destination à 100% et si vous le pouvez, ne vous limitez pas Lisbonne, allez à Sintra, Cascais, ou encore dans d’autres régions du pays qui méritent d’être découverte.

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai vraiment aimé mon séjour à tel point que j’aimerai bien y retourner le temps d’un weekend. J’ai fait de nombreuses destinations et il est rare celles où je veux revenir.

Avec Budapest, Istanbul, Londres, Amsterdam ou encore Madère, Lisbonne est une de celle-ci.

 

Publicités

Voyage en Kabylie

A l’occasion du Ramadan qui commence juste, je souhaitais partager avec vous un des voyages les plus insolite: l’Algérie ! Découvrir tout le pays en une semaine était complètement mission impossible étant donné l’étendue et la diversité du territoire, j’ai seulement pu appréhender la Kabylie.

Ce que j’ai visité

Soyons honnête, on ne peut pas comprendre un pays, une région ou une culture en une semaine, cependant j’ai vraiment été heureuse de découvrir cette belle région d’Algérie. J’ai donc vu :

1/ Les montagnes et les villages

DSC03141
Une route, en face le Djurdjura

La Kabylie est une région située dans le Nord de l’Algérie et dont les habitants sont les Kabyles. Se trouvant à l’est d’Alger, en Kabyle, elle s’appelle «Tamurt n Leqbayel » et on trouve la Grande Kabylie avec Tizi Ouzou et la Petite Kabylie avec Bejaïa.

DSC02994
Une nature somptueuse propre à un climat méditerranéen

Terre de montagnes, elle est aussi bordée de plaines et de la Méditerranée au nord. Je n’ai pas vu toute la région (je n’ai pas eu la chance d’aller dans la Djurdjura) mais j’avoue avoir vu la typicité. La Kabylie est une région montagneuse où se nichent de nombreux villages qui ne sont pas forcément facile d’accès.

DSC03139
Un village niché au coeur des montagnes

La nature est assez intact et les paysages sont beaux, toujours Méditerranéen et pourtant, on trouve des cactus, je crois même que certains donnent des figues de Barbarie.

2/ L’art kabyle

J’ai eu la chance de découvrir un art abouti et une culture bien différente de ce que je pouvais imaginer. Inconnue du grand public, elle mérite bien le détour ! Et j’ai vraiment pu découvrir l’artisanat au cours de ma visite à Tizi- Ouzou, le chef lieu de la région qui est aussi la ville principale où l’on trouve l’Université, les administrations mais aussi toute la vie urbaine. Outre le musée de la ville qui se trouve dans un ancien bâtiment français, il y a le centre d’art et culture kabyle où l’on peut acheter tout ce qui fait la typicité de la région.

Artisanat (3)

Le travail de l’argent pour créer des bijoux ethniques artisanaux absolument somptueux… Si seulement j’avais pu ramener un de ces gros bracelets (les filles !!!)

Artisanat (4)

Artisanat (6)

La robe kabyle, pièce encore portée comme j’ai pu le voir avec surprise, elle est traditionnellement blanche, rouge même si aujourd’hui elle se décline dans toutes les couleurs. Avec la robe, on porte un petit « tablier » rouge rayé  (ou jupon je ne sais pas comment cela s’appelle) et une petite ceinture colorée en laine.

Artisanat (5)

Artisanat (2).JPG

La poterie est aussi une autre spécifié de la culture berbère et est assez représentative de la région et se reconnaît par les couleurs utilités : du rouge, du noir… sur la terre cuite, et surtout par le symbole amazight peint.

3/ Azeffoun, la mer

Azeffoun (4)

La partie que j’ai préféré sur place c’était indéniablement le bord de mer qui est vraiment somptueux et surtout la route pour aller à Azeffoun. On passe à travers les montagnes, les plaines avec des vignes et des plantations (je pense que ce sont des agrumes) avant d’arriver au bord de mer.Le bord de mer est vraiment joli surtout quand on monte sur les hauteurs de la vieille ville.

Azeffoun (13)
Une famille au bord de la mer

Azeffoun (10)

La nourriture : couscous et makrout

DSC03405
Makrouts fait maison dans un plat berbére

C’est un pays où on y mange très bien. Outre le couscous, on retrouve de nombreux plats à base de légumes ou encore de lit, qui semble être la fierté de la région. J’avoue que les olives sont vraiment très bonnes et ont un goût incomparable à ce que j’ai pu déjà goûté en France. Mais, honnêtement, une semaine pour goûter toutes les spécialités n’est pas possible. Disons que j’ai pu faire une sorte d’initiation avec les Makrouts, le couscous, la chouchouta  ou encore des plats à base d’olive de poulet…


Les produits sont très frais, et cetains marchés sont couverts de facon atypique.

Melons et pastèques vendus dans un marché couvert

Les traces de la colonisation française

Il reste encore quelques traces du passé français dans le pays notamment des constructions et des habitations comme en témoignent ces photos.

Azeffoun (11)

Ce que j’en ai pensé ?

Difficile de se prononcer sur un pays aussi vaste, mais de ce que j’en ai vu, j’ai vraiment apprécié la beauté des paysages et la générosité des habitants. Mais en juin, il faisait déjà très chaud et, on m’a expliqué que la meilleure saison pour y aller n’était pas en été à cause de la chaleur, mais plutôt au printemps, où tout est verdoyant et que la température est plus acceptable .

cropped-dsc03141.jpg

A part les billets d’avions, sur place le coût de la vie est moins chère qu’en France. D’ailleurs, un dinar algérien et 1€ = 125 dinars

Le pays ne dispose pas encore de assez infrastructures pour le tourisme de masse. Mais, on peut le découvrir à travers ses paysages, et sa culture, grâce à ses habitants. En tout cas, je souhaitais vraiment faire cet article car j’avoue avant mon départ, je trouvais difficilement de nombreuses photos de certaines régions. Il y en a bien sûr et il y a des infos mais, à mon sens on en trouve pas tant que cela .

Et vous, êtes-vous déjà allé en Algérie ? Avez-vous déjà pensé aller ?