[CITY GUIDE] Funchal in Madeira

Comme je vous l’avais annoncé dans mon article sur Madère, je préférais vous détailler la ville de Funchal dans un article à part entière. En effet, il s’agit d’un pan important dans les attractions touristiques de l’île. Funchal s’est développé grâce au fait qu’elle était une étape obligatoire pour la traversée de l’Atlantique.

QUE VISITER A FUNCHAL ?

IMG_0138

Un choix assez conséquent s’offre à vous. Personnellement je vous recommande de lister les activités et de trier en fonction de vos préférences car, la ville se fait bien en 2/3 jours si on veut vraiment en voir le maximum. Vous pouvez prendre les incontournables téléphériques vers Monte, qui était jadis, un quartier très résidentiel où se trouve les tireurs de traineaux (une sorte de moyen de locomotion au 19e siècle pour la bourgeoisie de la ville). Sur place, ce sont essentiellement de belles demeures mais vous pouvez descendre au Jardin Botanique de la ville qui, en vaudrait le détour. Nous avons choisi de rester sur le centre de Funchal car, les nuages nous aurait empêché de voir quoique ce soit depuis les téléphériques. Nous avons donc réparti la visite de Funchal en 3 grands espaces : Funchal Ouest, Bord de mer et Funchal Est.

OUEST DE FUNCHAL

funchalO.JPG

Funchal Ouest est en fait le centre de la ville, c’est ici que se concentre la plupart des musées, des boutiques et des restaurants. Par chance, notre hôtel était au cœur de cette zone, ce qui facilitait les déplacements d’une façon considérable ! Nous avons arpenté les rues colorées de la ville pour admirer la Cathédrale Sé.

IMG_2336.JPG

Puis, nous avons remonté les rues, en passant devant la Banco do Portugal et son architecture typique, pour nous rendre à la place de l’hôtel de ville avec juste à côté le collège de Jésuites (gratuit).

IMG_0764

Toujours en remontant par l’université, nous avons trouvé les caves Peireira d’Oliveira (entrée libre- dégustations 5 €) qui permet de déguster le fameux vin de Madère, qui a mon sens relève d’avantage d’un spiritueux que d’un vin de table.

IMG_0211

Puis nous sommes montées après des efforts bien mesurés, à la forteresse du Pico (gratuit) qui offre un panorama sur Funchal très impressionnant car, on voit tout depuis ce toit de la ville.

IMG_0220IMG_0230

Nous sommes ensuite redescendu en direction du Musée Quinta das Cruzes (musée 3 €, jardins gratuit)  en nous arrêtant au point de vue (miradouro) qui donne une vue imprenable sur les toits de la ville faisant face à la mer). Le musée en lui-même est très connu, pourtant les jardins valent tout autant le déplacement.

IMG_0247

Toujours en descente, vous pouvez visiter le couvent Santa Clara (3 €) ou encore descendre la Casa- museu de Frederico da Freitas, si vous aimez l’art. Les rues sont vraiment jolies et c’est agréable de flâner en se laissant surprendre par les petits détails.

IMG_0762.JPG

Enfin, vous pouvez vous marcher à travers le jardin municipal (gratuit) et admirer la belle construction du Ritz-Madeira (prix de la conso), l’endroit idéal pour prendre une pause avec de la musique acoustique jour comme nuit et terminer par le théâtre Balthazar Dias.

IMG_2888.JPG
Jardim Municipal

 

PROMENADE FRENTE DE MARE

funchalM.JPG
Notre chemin le long de la mer

Le Bord de mer était à notre surprise, très diversifié et on ne s’attendait pas à voir autant de choses en une seule promenade. Des petits kiosques à café sur la marina, en passant par des musées (musée CR7) ou encore de gros hôtels faisant place à des lieux escarpés, bref une belle promenade !

 

Nous avons commencé depuis Avenida do Mare, qui est l’avenue par laquelle vous prendrez tout les bus que ce soit dans Funchal ou pour aller dans d’autres villes de l’île(SAM, Rodoeste et Horario do Funchal c’est ici), en passant devant le Palais Sao Lourenço qui est aujourd’hui une caserne militaire.

Puis, il suffit de longer la mer en passant par le jardin Santa Catarina (gratuit) qui vous donnera une vue imprenable sur Ilhas Desertas, les îles désertes en face de Funchal, et sur le musée CR7 en l’honneur de la star de football Cristiano Ronaldo qui est né ici !

IMG_0289.JPG

Ensuite, il suffit de loger la mer par l’Estrada Monumental, et vous arriverez à la zone hôtelière et dans le quartier de Sao Martinho. Si vous longez toujours la mer, par la promenade du Lido, vous verrez un rocher noir – Ilheu do Gorgulho – et des formations volcaniques formant des piscines naturelles, d’ailleurs, de nombreux hôtels les exploitent comme tel.

IMG_0271

En continuant vous arriverez, après Ponta da Cruz (qui est la pointe de la falaise) à une plantation de bananes qu’il faut descendre pour trouver le tout petit chemin étroit vers Praia Formosa, une plage de sable volcanique. Le sable est noir et la plage est composée de galets rond et noir ou la végétation parvient à se développer malgré tout. Le plus drôle c’est qu’une fois le chemin trouvé, il faut passer à travers un tunnel dans la falaise qui vous mène à cet endroit !

IMG_0337
Praia Formosa – Funchal
IMG_0320
Le fameux sable volcanique, noir

 

EST DE FUNCHAL

funchalE.JPG

Funchal Est, est sans doute le quartier le plus typique de la ville ! Il débute au terminus des téléphérique et d’ailleurs le premier spot c’est la forteresse do San Tiago qui est aujourd’hui un restaurant. Autour, des habitants s’adonnent à la pêche ou à la baignade dans les vagues frappant les rochers de la digue.

IMG_0886.JPG
Fortaleza Sao Tiago

 

Derrière se trouve une jolie église – Igreja do Soccoro – qui donne un point de vue sur l’océan qui s’étend à perte de vue.

IMG_0921.JPG

Si vous continuez la rue Santa Maria, vous arriverez dans le quartier de Zona Velha, ancien quartier de pêcheurs délabré qui a laissé place à un quartier coloré avec des portes peintes telle de vrais œuvres de street art.

IMG_0937
Capelo do Corpo Santo
IMG_0931
Rua Santa Maria, Zona Velha

 

En remontant, il faut aller impérativement au Mercado dos Lavradores, un marché couvert qui propose toute la saveur de Madère à essayer. Nous avons voulu essayé tout les fruits « étranges» dont nous n’avions jamais vu et donc, avons acheté différentes spécialités, le problème c’est que un était un légume…

IMG_3161.JPG

 OU MANGER ?

IMG_0926

A Funchal, il y a l’embarras du choix surtout si vous êtes dans la zone hôtelière car il existe de nombreux restaurants et en bord de mer. Sinon dans le centre de Funchal, voici quelques adresses :

  • Espacio do Funchal, qui propose de la cuisine locale, après ce n’est pas mon préféré mais c’est bon et bien présenté pour un prix raisonnable.
  • Sinon, essayez obligatoirement A Bica, près du Mercado de Lavradores, c’était notre coup de cœur avec une cuisine de Madère, des portions généreuses et délicieuses et les propriétaires sont vraiment des personnes adorables !

IMG_2876.JPG
Espetada et sa garniture à A Bica

 

Pour manger comme les locaux, vous pouvez sinon essayer les Caco do Bolo (pain à l’ail nature ou avec de la viande qui est une spécialité locale), aux échoppes dans la partie est de Funchal ou encore aller dans l’une des nombreuses boulangeries O Pan, qui vendent des viennoiseries locales et portugaises (vous trouverez les fameux pasta de Belém même ici !). Mais pour la pâtisserie, nous avons trouvé une petite pâtisserie locale appelée Pasteria do Zé, près de l’église Sao Pedro qui faisait des jus pressés frais et des quejadas rejional (sorte de gâteaux au fromage blanc) maison !

IMG_2403.JPG
Quejada Rejional

 

OU SHOPPER ?

Alors, tout dépend de quel type de shopping, car sinon nous allions au centre commercial La Vie ! qui concentre la plupart des firmes multinationales et d’autres portugaises (ou espagnoles que nous ne connaissons pas) comme ALE HOP (sorte d’HEMA local).

IMG_3167

Pour les souvenirs, près de Cathédral do Sé, il y avait des petits magasins très biens et donc les prix n’étaient pas exagérés. Enfin, près de l’église Sao Pedro, on trouvait de nombreux magasins d’antiquités et de fripes.

 

Publicités

10 Choses à photographier à Zagreb

translate

DSCF1126

Malgré la ruée vers la Croatie – surtout les côtes – ces dernières années, Zagreb demeure une destination méconnue du grand public à l’instar de ses voisines Budapest et Vienne. Pourtant, la ville est une destination agréable et abordable que j’ai aimé découvrir en me laissant surprendre par sa fantaisie et sa joie de vivre.

Gornji Grad – la Ville haute *****

Il s’agit sûrement de l’endroit le plus pittoresque de la ville qui débute depuis la Cathédrale et remonte le haut de la ville. D’ailleurs un funiculaire (ci-dessus) permet de relier le haut et le bas de la ville, si typique. Il faut savoir se laisser surprendre par ses maisons pastelles et colorées et fureter à travers les rues pavées qui vous mèneront vers des palais baroques qui accueillent aujourd’hui les différents ministères.

DSCF1125.JPG
façade colorée et maisons pastelles dans ce vieux quartier
DSCF1129
Le parlement croate est ici

Le musée des Cœurs Brisés **

Il se trouve lui aussi dans Gordnji Grad, et est pour moi l’ « attraction » incontournable de la ville car il retrace les relations catastrophiques aux fins souvent cocasses voire inattendues de particuliers qui ont fait don de l’objet symbolisant ce déboire amoureux. Honnêtement entre les menottes fourrures et la pendule Skype indiquant l’heure de la rupture, je ne parvenais plus à imaginer les relations qu’ont, un jour, entretenues tous ces gens. Pour la petite info, vous pouvez vous-même contribuer au musée ! infos ici

DSCF1115.JPG
Au marché, des femmes en costume traditionnel

Autre petite trouvaille aussi chaleureuse que atypique, le marchéDolac – de la ville avec ses fleurs, ses saveurs, et cette atmosphère. En plus, chanceuse que je suis, j’étais précisément le jour où la ville avait revêtit ses costumes d’époque.

Les « licitar« , un coup de cœur pour la ville *****

DSCF1086.JPG
En contrebas de la Cathédrale se trouvait une boutique qui vendait des petits cœurs rouges qui ont tout de suite attirés mon attention. Jadis, un biscuit, aujourd’hui de cire, ils se font partie intégrante du folklore croate, puisque chaque ville à le sien ! En plus, c’est un souvenir abordable et si typique à ramener.

DSCF1107.JPG
Cathédrale de Zagreb, …Un secret : à l’intérieur vous trouverez les anciens glyphes d’un alphabet disparu.

La ville basse ****

C’est le cœur battant de la ville qui ne s’arrête jamais entre commerces, concerts de rues, de la foule, et lieux de vie.

DSCF1167.JPG
Centre ville de Zagreb

Atmosphère différente avec ses bâtisses austro-hongroise cette partie de la ville nous rappelle que Zagreb fut elle aussi un centre culturel influent au XIXème siècle. D’ailleurs, de nombreux parcs sont le théâtre de concerts de musique comme le Zrinjevac Park qui a aussi une horloge météorologique d’exception.

DSCF1066.JPG

La nuit venue, c’est aussi cette partie de la ville qui s’anime dans une ambiance chaleureuse qu’on ne devinerait pourtant pas d’un premier abord. D’ailleurs, c’est par là que j’ai découvert sûrement les meilleurs gâteaux du pays (non je n’exagère pas) à la pâtisserie Vincek avec un choix incroyable de douceurs… De toutes les couleurs, les tailles, les goûts et les fantaisies…

DSCF1156.JPG
En grande fan de chocolat, je n’ai pas pu résister !!!

 

DSCF1162
ça se mange vraiment mais c’es un peu cruel de manger Pikachu non?

Quelques petites découvertes sur place

DSCF1150
une planète?

1. Le park Maksimir, juste en face du stade du Dynamo Zagreb, se trouve un zoo et son parc dans une atmosphère très XIXe siècle. J’ai toujours trouvé cette localisation cocasse de mettre un stade de foot juste en face d’un zoo…

2. A Zagreb, il y a 9 globes qui sont disséminés un peu partout mais pas n’importe comment. En fait, ils représentent les planètes du système solaire et sont placés à l’échelle dans la ville.

3. Le jardin botanique est ma plus belle trouvaille, avec un jardin zen et une exposition à l’intérieur.

DSCF1174.JPG

Informations

DSCF1048.JPG

Honnêtement la ville est très abordable et on trouve de quoi se restaurer pour un bon prix. Comme c’est une petite capitale, je l’ai parcouru à pied et je vous recommande d’en faire de même surtout si vous aimez flâner entre ses rues pavées et ses bâtisses rénovées aux couleurs d’un passé glorieux. Les gens sont vraiment agréables et la ville est très sûre.

Comme il faut marcher pour visiter les choses (c’est un peu bête de le faire en voiture car on ne voit rien), il vaut mieux un temps agréable et pas trop froid ou trop chaud. Perso, je l’ai faite en Septembre justement pendant le festival folklorique et je suis revenue après de octobre à décembre (que je déconseille). Honnêtement, visitez la ville durant la belle saison – de mai à septembre.

Autre dernier tip : sincèrement le guide édité par la ville de Zagreb est vraiment parfait et existe dans de nombreuses langues, plutôt que d’en acheter un, allez à l’Office du tourisme.

zagreb.PNG
Souvenirs de Zagreb

Et vous, êtes vous déjà allé à Zagreb?

 

Week-end à Samobor

A moins d’une heure de Zagreb, se trouve Samobor est une bourgade croate où se retrouve le weekend les citadins pour se reposer loin de l’agitation de la ville. Promenade, marché et dégustation en famille de bonne cuisine, voici quelques activités parmi tant d’autres que l’on peut faire sur place. J’y suis donc allée en Octobre 2012 avec deux amies croates qui voulaient vraiment me faire découvrir cet endroit aussi charmant que authentique.

Ce que j’ai fait?

Promenade au centre

2012-10-20 12.53.122012-10-20 13.05.02

Le centre de la ville est assez modeste mais les maisons sont de toute beauté et rappelle un passé dominé par l’Empire Austro-Hongrois.

Marché de la ville

Ce marché a été mon coup de cœur, avec ses jolies choses typiques de la ville et même de Croatie comme le miel, les petits cœurs rouges appelé « Licitar« . Il est immanquable car il est situé au pied de l’église jaune. Ces cœurs croates je n’en ai jamais mangé – car, oui, c’est initialement un gâteau – en revanche j’en ai ramené pleins des différentes villes que j’ai visité et ont décorés le sapin de Noël familiale.

Découverte de la cuisine croate

2012-10-20 14.11.452012-10-20 14.12.032012-10-20 16.14.37

Une cuisine méconnue et pourtant très savoureuse, inspirée de ce que l’on trouve en Europe Centrale.

Promenade

2012-10-20 13.05.52
En suivant la rivière, on attérit au loin vers les collines.

 

Après le déjeuner, nous sommes parties à travers les sentiers hors de la ville, vers les collines. Tout ce vert et ses couleurs d’automne rendant le lieu fort agréable pour une après-midi de sérénité loin de l’agitation de la ville. Une sorte de retour aux sources.

Ce que j’en ai pensé?

 

2012-10-20 12.50.21.jpg

 

C’était agréable de connaître un peu mieux la culture d’un pays qui m’a accueillie pour quelques mois. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en venant ici et, ce village, si typique me rappelait un peu l’image des contes pour enfants.  Autre détail, le coût du repas et mêmes des achats sur place est vraiment abordables et correspond aux petits budgets. C’est une jolie excursion culturelle que l’on peut faire par bus depuis Zagreb (moins d’une heure) le bus étant le moyen le plus économique et rapide pour voyager en Croatie. Nous avons simplement prix un billet à la gare routière de Zagreb et voilà 🙂

Vous communiquer les prix serait un peu sans intérêt dans la mesure où les prix en 2012 ne sont plus d’actualités.

Ps : la qualité photo n’est pas terrible car je n’avais plus que pour seul fidèle compagnon un Samsung Galaxy Ace 2. Mais comme on ne le dira jamais assez : « ce n’est pas l’appareil qui fait la photo mais l’œil du photographe. »

Et vous? Etes vous déjà allés en Croatie? Dans les terres?

Racontez moi votre expérience.