Lisboa ventura 

 

Je devais initialement continuer à vous poster mon périple aux Pays-Bas, mais j’avoue avoir plus besoin de soleil que de culture. L’hiver est là et le climat morne me fait d’avantage rêver de soleil, couleurs, effervescence… Donc je vous propose un article sur Lisbonne que j’aurais dû poster mais faute de temps et d’opportunités, ce dernier est resté tout seul (sniff :’() au fond du tiroir (virtuel).
L’occasion est parfaite, puisqu’en plus mon frère y va prochainement ! Histoire que cela te serve aussi un peu de guide 

Trêve de bavardages, Lisbonne est un peu LA destination incontournable des vacances et qui ces 2 dernières années rencontre un intérêt grandissant pour les vacanciers comme pour les voyageurs en quête de destination singulière ensoleillée. Personnellement, cela faisait plusieurs années que je souhaitais visité cette ville, tout particulièrement depuis qu’une amie de fac m’avait envoyé une carte absolument magnifique de ses vacances ! Bref, dès que possible, nous avons saisi l’opportunité et j’ai adoré ! Du soleil, de la douceur, de la culture, de l’architecture, de la bonne gastronomie, voilà les ingrédients de mon séjour réussi dans la « ville aux 7 collines » (eh oui Rome et Istanbul n’ont pas ce monopole).

Voici donc 7 RAISONS d’adorer Lisbonne

1/ Miradouros

Les miradouros, ou en français, les points de vue sont nombreux et facilement accessible. Souvent agrémenté d’un jardin ou de café, ils offrent souvent un panorama singulier de la ville. J’en ai fait plusieurs mais 3 ont vraiment retenu mon attention :

Le Miradouro de Portas do Sol, qui est au dessus de l’Alfama et offre une vue imprenable sur le quartier ainsi que sur Sao Vicente.


Le miradouro Sao Pedro de Alcantâra, qui offre le panorama sur la ville sur le Tage, et est situé dans un petit jardin au dessus de l’Eglise Sao Roque et est vraiment agréable dans l’après-midi pour se metre un peu au frais de la chaleur.


Enfin mon préféré a été sans aucun doute le Miradouro da Graça, où nous avons admiré le coucher de soleil à son paroxysme.

2/ Les tramways « Electricos »

Si vous le pouvez, parcourez la ville à pied et en transport en commun.
Entre leur métro qui est vraiment bien organisé et rapide, il y a le tramway appelé « Electricos » qui est vraiment authentique et typique. 

Ainsi, prenez ligne 28, direction Figeira et arrêtez vous à Portas do Sol. Vous ne serez pas déçu de parcourir tout les quartiers typiques de Lisbonne comme Chiado, Barro Alto, Rossio, Baixa…

3/ L’architecture


Ce qu’il ya de plus singulier à Lisbonne c’est bien son architecture. Issue de plusieurs styles de nombreuses couches d’histoire et de style se superposent et, en se promenant, on ne sait plus où donner de la tête. En plus, les bâtiments sont colorés et ornés de terrasses verdoyantes ou de balcons fleuris. Outre l’Alfama, ou encore le Castello Sao Jorge, les rues des vieux quartiers témoignent de cela comme Baixa Pombolina avec la Praça Do Commercio, ou encore Santa Apollina avec le monastère de Sao Vicente.

Dans le Rossio, outre la Praça do Figeira, les rues pavées ont-elles aussi cette architecture propre à Lisbonne.

4/ La nourriture


Ce que je peux confirmer c’est bien qu’on ne meurt pas de faim à Lisbonne ni même au Portugal d’ailleurs. La cuisine est généreuse et savoureuse, colorée et on y déguste des poissons comme la morrue, le macro. D’ailleurs, la Conservaria Nacional est connue de tous et est l’endroit idéal pour acheter de succulentes conserves de poissons à un prix raisonnable.

Autre spécialité de la ville, les pastais do nata et les meilleurs se dégustent à la Pastais do Bélem, le lieu qui les a vu naitre, ou encore à la Pastaria Nacional près de la praça figeira.

5/ L’Alfama

L’Alfama c’est l’âme de la ville. Si vous partez au-delà de la cathédrale do Sé, vous n’êtes pas loin.

Avec ses rues sinueuses blanches, et ses couleurs aux balcons ce quartier n’est pas sans rappeler la Casbah d’Alger ou Balat à Istanbul. Fief du fado, musique portugaise locale, il suffit simplement de les parcourir en se laissant porter par cette atmosphère singulière. C’est de loin l’endroit que j’ai préféré à Lisbonne tant j’ai aimé ces lieux.


6/ La culture

Lisbonne est avant tout une ville culturelle, où on retrouve de nombreux musées et attractions touristiques et franchement il y a en pour tout les goûts ! Outre les traditionnels musées de la ville, je suis allée par hasard au musée Coleçao Berardo qui se trouve à Bélem. Quelle fut ma surprise lorsque j’ai vu des œuvres de Warhol, Bacon, Dali ou encore Picasso dans ce centre dont l’entrée était gratuite !!! J’ai adoré et je recommande vraiment d’y aller si vous êtes un amateur d’art moderne.

Plus étonnant, le nucléo archéologico qui se trouve….dans une banque. Dans les sous-sols de la BCL, se trouve les fondations romaines de Pombolina, l’ancien nom de Lisbonne.

Sinon, toujours du côté de Bélem, vous pouvez vous laisser tenter par visiter le Mosteiros do Jéronimos. L’attente vaut le coup d’œil.

Enfin sachez que les Portugais sont un peuple tourné vers la mer et donc, tout naturellement le monument des découvertes rappelle les exploits de Vasco de Gama, Magellan et les autres navigateurs. Naturellement, nombreux sont les musées ou les attractions ayant pour thème la mer.

7/L’effervescence

Oui, Lisbonne est une ville qui vit et pas seulement du tourisme. Si vous allez dans le quartier du Chiado, c’est là le cœur historique où l’on retrouve les vieux cafés, les vitrines…Pour les magasins, rien de tel qu’une virée à Baixa ! Il y a de tout : des marques portugaises, internationales etc.
Voici quelques recommandations :
– vous pouvez acheter les chaussures qui sont d’excellente qualité et peu onéreuses.
– les conserves de poissons, le vin si vous prenez du DOURO, ou encore l’huile d’olive de chez GALLO.
– les babioles chez ALE-HOP : peu cher et de belles trouvailles

Et pour la vie nocturne, Bairro Alto saura vous contenter aisément sauf si vous souhaitez découvrir le nouveau quartier des docks en plein renouveau près du pont du 23 Avril.
A vous de voir !

Les Lisboètes et plus généralement les Portugais sont vraiment très accueillants et chaleureux. C’est vraiment un beau pays avec des personnes agréables.
Je recommande cette destination à 100% et si vous le pouvez, ne vous limitez pas Lisbonne, allez à Sintra, Cascais, ou encore dans d’autres régions du pays qui méritent d’être découverte.

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai vraiment aimé mon séjour à tel point que j’aimerai bien y retourner le temps d’un weekend. J’ai fait de nombreuses destinations et il est rare celles où je veux revenir.

Avec Budapest, Istanbul, Londres, Amsterdam ou encore Madère, Lisbonne est une de celle-ci.

 

Publicités

[EVENT] Soirée Inauguration Mango – 18/10/2017

Quand je vous dit que l’on veut que mon banquier me harcèle ^^ En plus d’avoir agrandi H&M où, honnêtement je passe plus de temps à l’intérieur qu’à Carrefour pour faire – initialement – mes courses, ils ont ajouté un Deichmann (enfin !) et surtout MANGO !
Trèves de tergiverser, toutes mes amies proches savent que cela fait un peu plus de 6 mois que je leur rabat les oreilles que « y a Mango qui va ouvrir en bas de chez moi ! ». Car, oui je suis contente car je suis une fan inconditionnelle de la marque que j’ai vraiment découvert à Istanbul, où de nombreux Mango Outlet me permettaient d’acheter de belles pièces de mode à prix tout doux… Pour l’occasion, le 18 octobre se voulait être l’évènement !

photo source caen actu

Au programme, soirée privée d’ouverture avec mojitos et shopping privilège, le tout avec l’étoile de la soirée, la jolie Camille du blog Noholita ainsi que Hera Pradel dont j’ai pu découvrir un peu mieux l’univers.

IMG_8105
jolie maroquinerie, je me suis laissée tenter le petit porte-feuille rose.                         @snegorotchka – all crédits reserved

Trop heureuse de venir, j’ai enfin pu la rencontré alors que je la suis depuis des années, où elle était encore à Bordeaux. Souvent, certaines bloggeuses ne sont pas très abordables (vous ai-je dit que j’en ai croisé une à l’aéroport et son «armée d’assistants » ?) et bien Camille est tout le contraire ! Souriante et pleine de peps, elle a pris le temps de discuter et de poser avec chacune alors qu’il y avait pas mois de 150 personnes réunies pour l’inauguration !

 

IMG_8132.JPG
 @snegorotchka – all crédits reserved

 

 

C’était vraiment un beau moment dans une bonne ambiance, idéal pour faire du shopping. J’ai ainsi pu revoir les copines bloggeuses (allez jeter un coup d’œil à leur blog) et rencontrer de belles personnes.

Et enfin, j’ai même revu un de mes anciens camarades de promo et cela fait toujours plaisir de revoir une personne que vous n’avez pas vu depuis 3 ans !

Voici mes coups de cœur de chez MANGO

 

robe mangochaussure mango

 

mango manteau  sac croco1

 

Qu’en pensez-vous ?

Un grand merci au Centre Commercial Hérouville Saint Clair, ainsi qu’à l’agence Aurore Boréale qui a organisé l’évènement et dont j’ai pu avoir une invitation 🙂

Madère, l’île du Printemps éternel

translate

Il y a 3 semaines, je suis partie avec une amie en direction de Madère. Destination touristique sans être vraiment trop prisée, c’est un endroit incroyable que j’ai adoré, à tel point que rédiger cet article n’a pas été facile tant il y avait de points que je souhaitais évoquer !!!

IMG_3052.JPG
Le Ritz Madeira

 

Malgré sa petite superficie, nous n’avons pas eu le temps de tout faire tant il y a de choses à faire et à voir ! Des paysages grandioses, allant des montagnes volcaniques recouvertes de forêts denses et subtropicales ou encore des falaises mégalithes, plongeant dans l’océan aux couleurs aussi changeantes que le temps ! Vous vous doutez qu’il a fallu choisir en fonction de la météo et aussi de nos préférences !

map madeira.PNG
Voici tous les endroits que nous avons visités sur l’île de Madère

1/ Funchal, capitale de Madère

IMG_0886.JPG
Fortelesa Santiago à Funchal

Ville principale de l’île, Funchal est reconnaissable par ses rues pavées serpentant le long de la montagne et plongeant directement dans la mer. Vive et colorée, elle concentre la plupart des manifestations culturelles de l’île avec des festivals (Carnaval des Fleurs) concerts… La ville est vraiment belle et compte une architecture incroyable en plus de nombreux jardins comme le Jardim Municipal ou le Jardim Botanico. C’est assez surprenant dans la mesure où l’on s’imagine difficilement que l’île n’était même pas habitée il y a 400 ans. Je referais un city-guide sur Funchal pour vous donner tous mes meilleurs spots.

IMG_0764.JPG

2/ Les falaises et le bord de mer

IMG_0830.JPG

Il est très surprenant de voir qu’aucune façade de l’île ne se ressemble. Tout d’abord un côté de l’île est plus exposé avec des falaises où la végétation et les plantations de bananes sont abondantes.

IMG_0310.JPG
Plantation de bananes, près de Camara de Lobos

Dans le sud de l’île, les falaises sont réputées pour leur grande beauté avec Ponta do Largo, le point le plus à l’ouest de l’île ou encore l’installation de Cabo Girao.

Nous avons choisi de nous rendre à Camâra de Lobos, petit village de village typique de pêcheurs de Madère. Coloré et vivant, on peut entendre en marchant les éclats de rire et toute l’animation du retour des petites bateaux au port.

IMG_0856

IMG_3087
Bateaux de pêche à Camara de Lobos

A l’est, les falaises de Sao Lourenço, souvent battu par le vent, sont impressionnante avec une végétation quasi nulle. Lorsque nous avons choisi de nous y rendre grâce à un tour (plus aisé) la pluie a commencé à se déverser et, en moins de 5 minutes nous étions trempées.

IMG_2715
Falaises de Sao Lourenço, après çanical

Mais cela valait vraiment le coup de se mouiller un peu pour voir les choses que nous avons vu : des falaises gigantesques et des petits amas de galets que chacun a construit pour témoigner de son passage…

IMG_0496
Falaises de Sao Lourenço

Une autre idée d’escale est aussi d’aller à Porto Moniz pour se baigner dans les piscines naturelles que le volcanisme a forgé au gré du temps.

3/ L’intérieur de l’île, des montagnes aux forêts sauvages

Il est selon moi, impossible de faire toute l’intérieur de l’ile en une seule fois tant il y a de choses à voir, à moins d’utiliser la voiture. Nous y sommes donc retournées plusieurs fois, afin de pleinement profiter de chaque chose. C’est de loin la partie de l’île que j’ai préféré.

IMG_0468.JPG
Petite maison de Santana

Imaginez des montagnes culminant à 1800 m d’altitude, avec de profondes vallées par lesquelles des ruisseaux poursuivent le système d’irrigation des levadas pour amener l’eau jusqu’aux côtes. Sur les flancs des montagnes, se dressent des forêts vierges jonchées par des cultures en terrasses qui ne sont pas sans rappeler l’Asie du Sud-Est ou l’Amérique latine.

Plusieurs options se sont offertes à nous pour découvrir cet endroit aussi sauvage qu’authentique :

1/ Le tour opérateur

IMG_0367

Nous avons pris un tour guidé pour nous rendre au Pico do Arieiro, car, il est préférable de ne pas se rendre seul sur des sommets surtout lorsqu’on est pas un alpiniste aguerri. Hélas, le temps ne nous a pas permis de voir grand-chose car comme à son habitude – dit-on – le pic était dans les nuages…Ce tour était vraiment bien car nous avons pu voir les ateliers de vanneries de Camacha puisqu’il s’agit d’une spécialité de l’île, Ribeiro Frio, un charmant hameau en contre-bas du pico do Arieiro dont la spécialité principale est l’élevage de truite, les falaises de Sao Lourenço (ci-dessus), Machico, l’ancienne capitale de l’île où a accosté Zarco (celui qui découvrit l’île) et enfin Santana, le village connu pour ses maisons atypiques.

IMG_0544IMG_0408

IMG_0358
Ribeiro Frio, un petit hameau où on élève des truites

IMG_0460

IMG_0339.JPG
Atelier de vannerie à Camacha. La vannerie est une spécialité de Madère, où l’artisanat semble tenir une place importante.

2/ Le bus à travers la route vers le col d’Encuméada

C’est l’une des possibilités mais il était tout à fait possible de faire aussi celle pour Curral das Freitas (la Vallée des Nonnes réputés pour sa beauté des points de vue).

IMG_0546.JPG
En direction de Sao Vicente

Nous avons pris le bus en direction de Sao Vicente car nous souhaitions voir les grottes volcaniques de l’île. Nous avons donc décidé de prendre le bus mais le temps changeant était un véritable casse-tête car avant de gravir les montagnes nous avons dû affronter un brouillard si épais qu’on ne voyais à plus de 2 mètres. J’admire la dextérité avec laquelle les chauffeurs arrivent à manier des autobus dans des routes si petites avec un climat pas forcément clément.

IMG_2765

IMG_2776
Route entre Ribeira Brava et Sao Vicente, par le col de Encumeada (Serra do Agua)

IMG_0550.JPG

Arrivées à Ribeira Brava, nous avons commencé à gravir les montagnes à travers une route sinueuses. Mais plus nous entrions dans le cœur de l’île, plus le paysage était incroyable ! Habituée des montagnes, je n’avais jamais vu cela. Une fois le col d’Encuméada franchi, le temps avait radicalement changé et la vallée de Sao Vicente baignait dans un ciel aussi bleu que l’océan.

IMG_0621.JPG
Village de Sao Vicente

Arrivé à Sao Vicente, nous avons visité les grottes, et le centre de volcanisme qui raconte la formation de l’île et de ses voisines : Desertas et Porto Santo.  Bien qu’intéressante, je n’ai pas trouvé la visite très transcendante mais c’est toujours une expérience à faire. Sur place, le village est mignon avec son architecture si typique.

IMG_2837
L’intérieur des grottes de Sao Vicente
IMG_2851
L’intérieur des grottes de Sao Vicente

 

Nous avons marché jusqu’à la plage qui issue de l’activité volcanique passée de l’île avec ce même sable volcanique que l’on retrouve sur Praia Formosa, à côté de Funchal, et des gros galets où la végétation parvient – malgré tout- à se faire une place.

IMG_0657.JPG

3/ Les randonnées et les levadas

IMG_2954.JPG
Vue depuis Portela, Faial

Suivre les levadas à travers les sentiers et les forêts, est la façon la plus simple encore découvrir la faune et la flore de Madère. Les levadas sont des tranchées dans le sol construit par l’homme pour irriguer les terrains, en permettant de transporter l’eau de la montagne vers les vallées et le bord de mer. La plupart des randonneurs suivent donc ces canaux d’irrigation afin de découvrir la diversité de l’île. Ainsi les randonnées les plus connus sont la Levada de las 25 Fontes (accessible seulement en voiture), la Levada de Calderao Verde (bus et voiture), la Levada de los Balcones (en bus 56 à Ribeiro Frio) ou encore Portela à Ribeiro Frio.

IMG_0710.CR2.jpg
A travers la Verada das Fundaras, entre Portela et Marocos

Nous avons opté pour une un peu moins connue – la Verada das Fundaras –  du côté de Machico qui partait du col de Portela pour rejoindre en contre-bas, le village de Marocos.

IMG_2977

IMG_2975

Arrivé au col de Portela le temps était un véritable déluge, mais malgré tout, je n’ai aucun regret de l’avoir fait. Nous avons vu des points de vue magnifiques, aperçue Porto Santo – la petite sœur de Madère presque jamais visible à cause du mauvais temps sur la côte est – et la chaine des pics – pico do Arreiro, pico Ruivo et Pico Grande. J’imagine que par temps clair, ce chemin doit être vraiment encore plus beau à voir.

IMG_2997.JPG
Vue de Marocos, depuis les cultures en terrasse

Nous avons traversé des bois humides, puis des cultures en terrasse pour arriver au centre du village. Une véritable expédition !

La gastronomie

Pour une petite île, Madère compte de très nombreuses spécialités toutes plus savoureuses les unes que les autres. Il faut absolument essayer le Bolo do Caco – pain à l’ail qui me fait un peu penser au beurre d’escargot sur ce pain. Vraiment délicieux !

IMG_2868.JPG
Bolo do Caco – du pain à l’ail

Il y a aussi l’espetada, une brochette de viande sur du bois de laurier qui veut que traditionnellement on la cuit à la verticale. Le poisson n’est pas en reste car vous pouvez déguster l’espada – le poisson sabre.

IMG_0946.JPG
Poissons sabres au Marché (mercado de los Lavradores)

Autant vous dire que lorsque j’ai vu la taille de la « bête » cela m’a surpris ! On le cuisine avec des bananes de Madère et une sauce passion.

IMG_0340Bolo do Mel, une spécialité de Madère. Autrefois, il était consommé au moment de la période de Noël.

Il y a aussi la soupe de tomate et oignon à essayer, le bolo do mel qui est un gâteau de miel. Question boissons, ils ne sont pas en reste avec le Vinho do Madeira (vin de Madère) qui est tout sauf un vin « classique » comme on l’entend en France. Vous pouvez le déguster à la Cavo d’Oleiveras ou encore chez Blendy’s.  Enfin la Poncha, sorte de ponch aux fruits locaux, un peu plus fort que ce que nous trouvons ici !

IMG_0211.JPG
Le vin de Madère

Infos pratiques sur Madère

Depuis Paris – il faut y aller en avion et seuls 3 compagnies assurent la liaison Transavia (via Porto), TAP (compagnie nationale portugaise) et Aigle Azur. En tout comptez 4h de vol.

IMG_3167.JPG

Se loger – nous avons opté pour un hôtel à l’hôtel Madeira, au centre de la ville de Funchal et nous avons beaucoup apprécié mais vous pouvez trouver de beaux hôtels dans la zone hôtelière en fonction de ce que vous recherchez. Air BnB est aussi possible, nous avions trouvé quelques possibilité mais je vous recommande de vous loger à Funchal pour faciliter le séjour.

A L’aéroport, prenez le bus SAM qui part tout les demi-heures pour rejoindre Funchal – le billet coûte 5 € et 8€ l’aller-retour. Et, il est possible de se déplacer sur l’île en bus avec les compagnies SAM (est de l’île), Rodoeste (ouest de l’île), Horarios de Funchal (Funchal et une partie du centre de l’île). D’ailleurs la compagnie de bus Horarios de Funchal a édité un guide en ligne pour voir les principales attractions touristiques et comment s’y rendre en bus : ici (en Anglais)

Météo changeante : en une journée vous verrez apparaître les 4 saisons

Ce que j’en ai pensé

IMG_0533.JPG

J’ai été vraiment ravie de mon séjour à tel point que je souhaite y retourner pour explorer tout le reste de l’île. Une semaine géniale en compagnie d’une personne formidable. Bref, je vous conseille vraiment cette ile incroyable qui n’a cessé de m’étonner.

 

Sens Unique – lancement Altesse Mysore

La semaine dernière, j’étais invitée à découvrir le nouveau parfum « Altesse Mysore  » par Alexandre J, chez Sens Unique, la boutique de parfums de niche qui distribue cette marque.

IMG_0988.JPG
Alexandre J, des parfums de niche au packaging si singulier.

 

Autour d’un verre de rosé, nous avons fait connaissance avec l’équipe d’Alexandre J qui nous non seulement présenté le parfum Altesse Mysore, mais aussi la gamme « The Collector ». Altesse Mysore  raconte un voyage dans l’Inde des Maharajas de par son nom Mysore (Mysuru était l’ancienne capitale d’un royaume éponyme) mais aussi par sa fragrance. Les notes de tête sont poivre rose, élémi et ambroxan, avec des notes de cœur rose, jasmin et prune séchée, le tout sur des notes de fond de cèdre, benjoin, patchouli, vanille, musc blanc et de bois d’ambre.

o.46878.jpg
Altesse Mysore – image frangrancia

 

L’ensemble de la gamme The Collector d’Alexandre.J est une invitation au voyage qui nous transporte dans un univers foral et épicé, qui n’est pas sans rappeler l’Orient. Chaque couleur est un mariage entre un mélange de fleurs et d’épices, et l’histoire du parfum se laisse raconter comme carnet de voyage à la croisée des routes. Les packagings sont toujours très travaillés, rappelant le luxe et l’opulence propre à ses contrées si lointaines qui ont toujours su fascinés l’Occident.

IMG_3677.JPG

Mandarine sultane vous invitera à découvrir les Jardins de l’Alhambra, Altesse Mysore, la volupté de l’inde, Golden Oud m’inspirait les nuits orientales… Bref, je vous laisse découvrir en images.

IMG_3674
tous réunis sur la même table – chacun ayant une saveur unique, mais tous rappelant inlassablement la volupté de l’Orient mystérieuse et envoûtante.

 

Pour ma part, je me laisserai bien tenter par Mandarine Sultane (le bleu), ou encore le petit nouveau Altesse Mysore (le rose). Je vous encourage vivement à faire un  tour chez Sens Unique, pour découvrir ces petites merveilles.

Sens Unique Caen – Place Saint Sauveur – 14 000 Caen

Vous pouvez (re)découvrir cette parfumerie avec mon article

IMG_3663

SENS UNIQUE BOX

Presentation of Sens Unique Box. Parfums #luxe #beauty

Comme vous avez sûrement dû le lire sur mon compte Instagram, il me tenait à cœur de partager avec vous, cette petite trouvaille: la Sens Unique Box. Petite box de parfum dans la même veine que Mylittlebox ou Birchbox, il s’agit d’un petit coffret vous permettant de découvrir des parfums différents vendus chez Sens Unique autour d’un thème.

img_0569
C’est donc 6 fioles de 2mL de fragrances de niches, rangées dans un écrin de boîte à la fois sobre et élégante qui n’est pas sans rappeler le chic à la française. Soit 12 mL de véritable parfum à découvrir chaque mois, puisqu’il faut le préciser que les box ne contiennent aucune eau de toilette.

Pourquoi est-ce le cadeau idéal pour soi et pour les autres ?

Et bien, cela permet de découvrir de nouveaux parfums : 5 autour d’un thème et le 6 qui est surprise. Ainsi, naturellement, pour la box de décembre, le thème était Noël et les parfums étaient :

madelaine

Eau de Madeleine de Au pays de la Fleur d’oranger, Madarine Sultane de Alexandre J, Secrets du Paradis Rouge de Jul et Mad, Noel au Balcon d’Etat Libre d’Orange, Chaleur Gitane de Paul Emilien et Péché Cardinal de MDCI. Photos Sens Unique
Vous pouvez les acheter à l’unité ou vous abonner pour plusieurs mois (infos ici).
L’un des avantages est qu’elles sont livrées partout dans le monde, ce qui est une excellente chose si comme moi vous avez une amie vivant à l’étranger qui recherche toujours des produits raffinés et français ou simplement, une copine expat’, nostalgique de son pays. Aussi, si vous décidez d’acheter l’un des parfums contenus dans la box, le prix de cette dernière vous sera déduit au cours de votre achat ! Perso, j’accroche complètement au concept d’autant plus que certains parfums de la sélection m’ont vraiment plu comme Chaleur Gitane – au début, je n’étais pas fan de l’odeur et en fait, une fois les premiers instants passés, j’ai trouvé le parfum très agréable et envoûtant. Enfin Noël au Balcon et Secrets du Paradis Rouge ont été mes coups de cœur.

 

Check my article on Sens Unique
Et pour plus de précisions sur la box car moi je ne fais que présenter un coup de cœur. N’hésitez pas à voir l’excellente review d’Harmonie sur son blog : Le Beau Temps

 

Sens Unique, un voyage olfactif d’exception

Voyage olfactif dans la boutique Sens Unique

sens-unique
Boutique Sens Unique – photo @sensunique

Cela commence par une histoire, comme un secret que l’on vous raconte sur quelqu’un que vous connaissez, ou encore une histoire à nous conter « cela parle d’une lune de miel à Marrakech, des orangers dans un secret jardin » ou encore « c’est la présence de Marlène Dietrich » ou plus encore « c’est la fraicheur d’un voyage en Provence »… C’est donc ainsi que Sens Unique vous invite le temps d’un voyage sensoriel au Pays du parfum.

 

dsc05910
J’ai eu l’occasion de découvrir cet endroit au cours d’un goûter parfumé avec d’autres bloggeuses caennaises ! Une occasion d’embarquer dans la joie pour cette expérience d’exception.

dsc05916_1
Vous n’êtes plus à Caen ! Vous êtes ailleurs, dans un endroit cosy, presque un boudoir niché entre pierres apparentes normandes et mobilier baroque aux airs de tsarine. Bref, en toute intimité pour découvrir les odeurs qui vous feront chavirer.

dsc05926

Jadis, objet d’initiés, le parfum trouve sur la place Saint-Sauveur, son plus bel écrin. Avec une première boutique à Paris, en plein cœur du Marais, que je vous invite à découvrir.

dsc05885

Si vous n’êtes pas familière de l’univers de la parfumerie, ce n’est rien, Alina et Renata, vous confier tous les secrets de chaque parfum afin de trouver LE précieux élixir qui conviendra à vos envies. Ici, ce sont des passionnées qui vous feront voyager dans l’univers de chaque fragrance, en vous apprenant à distinguer les notes de tête et les notes de cœur, pour chaque mélange aussi envoutant soit-il… L’enseigne immerge vos sens dans des effluves de marques aussi inédites qu’exclusives : Parfumerie Générale, SkinCare, Nabucco, Beaufort London, etc., et les labels tels Jul & Mad Paris, Au Pays de la Fleur d’Oranger et 1907.

Ce que j’ai appris sur le parfum

dsc05915

1.       Si les marques les plus connues privilégient le flacon, chez Sens Unique c’est le contenu qui est mis en avant.
2.       Lorsqu’on sent un parfum, il existe plusieurs phases successives entre les notes de tête et les notes de cœurs. Chaque senteur s’ouvrant progressivement. Et on « rince » son nez en reniflant du café comme pour le remettre à zéro.
3.       On nous dit souvent de porter un parfum frais en été, et des parfums plus chaleureux en hiver mais, l’inverse est possible et les notes de ces derniers se réveilleront d’une meilleure façon.

dsc05899

dsc05872novembre

Les coordonnées de la boutique à Caen

capture

Concours – terminé

dsc05912

Parce que cette expérience incroyable n’aurait pas été possible sans vous qui me suivez sur Instagram, ou bien sur le blog, de Paris à Istanbul en passant par l’Amérique du Nord, MERCI BEAUCOUP.

bougie%201

Afin de vous remercier, je vous propose ce concours qui vous offre la chance de participer ensemble à ce voyage olfactif unique, dans la boutique Sens Unique de Caen, le 3 décembre prochain. Vous pourrez venir accompagnée d’une amie et participerez sur place à un tirage au sort qui vous permettra peut-être de remporter très chic bougie Paul Emilien issue d’une édition limitée. De plus, la gagnante remportera un bon de réduction de -10% à valoir dans toute la boutique !

Journées à Vienne

Staatöper, l’Opéra d’Etat

Staatsoper 1.jpg

  • Vue barroque de la ville 

Eglise Saint Charles-Borromée 2.jpg

  • Université de Vienne /  Universität Wien

Wien Universität 1Wien Universität 4

  • Les musées et la culture

Le musée Leopold et ses affiches d’hommes nus m’ont bien fait rire, mais plus sérieusement, ce musée est intéressant. Juste en face, une publicité pour une pièce de théâtre sur Sissi, l’impératrice d’Autriche.

  • Le marché de Noël

 

Ce que j’en ai passé?

Palais du Belvédère neige (1).jpg

Oui, Vienne c’est une ville magnifique, culturelle et vraiment avec une vie citadine incroyable. Honnêtement, je crois que je n’en ai pas pleinement profité et que du coup, j’ai préféré Budapest.