Paysages irréels à Lonjsko Polje

Souvenir d’un voyage au cœur de la Croatie, dans le parc naturel de Lonjsko Polije, en Sisak-Moslavina.

Quand j’y réfléchis, j’ai bien dû passer des anniversaires dans bien des endroits  différents : à la fac en plein examen, à un gala de l’école, en Italie, en Allemagne, en Turquie, et même en Croatie, près de la frontière serbe-bosnienne. C’est précisément de cet endroit dont je voulais vous reparler, une réserve naturelle appelée « Lonjsko Polje« 

10636637_10205320739555734_1149807989263385073_o.jpg

J’y étais déjà allé en septembre 2012, à la belle saison, mais lorsque je suis retournée dans la réserve naturelle de Lonjsko Polje, le paysage avait complètement différent. Là où s’épanouissaient de vastes plaines verdoyantes et des forêts aux couleurs ombragées, l’hiver les avaient transformés en une zone marécageuse surréaliste où régnait une ambiance presque hitchcockienne.

Ce que nous avons fait ?

Je ne suis pas vraiment spécialiste de la culture croate mais j’imagine que chaque région à ses spécificités, et donc cet endroit est parfait pour connaître un peu mieux ce que la région de Sisak-Moslavina a à offrir.

Lonjsko Polje (2)Lonjsko Polje (1)

L’occasion de découvrir les maisons traditionnelles transformées en gîtes et la cuisine croate de la région. Au programme, dégustation de  différentes eaux de vies locales appelées « Rakia » et plats locaux.

La Rakia est un alcool local qui consiste à distiller des fruits, du miel ou encore des noix. Les étiquettes sont aussi écrites en plusieurs langues car, il s’agit de les faire normalement découvrir aux touristes.

Lonjsko Polje (5)

Lieu du gîte : Seljacko Domacinstvo « USTILONJA » vl.Marica Nekic, LONJA

 Ce que j’en ai pensé?

C’est un endroit très joli et mais qui pour moi se fait plus au printemps – été qu’en hiver. Encore peu connu du grand public, l’avantage est d’y trouver une belle authenticité qui s’inscrit dans le développement du tourisme vert et durable.

Lonjsko Polje (3)Lonjsko Polje (4)

An afternoon to Eger

translate

Petite ville située à l’est de Budapest (pas très loin de la frontière slovaque), Eger est une ville bordée par les vignobles dont l’exploitation a fait la réputation de la région. Chargée en Histoire, elle fut un lieu connu pour avoir résisté aux Ottomans avant d’être finalement vaincue et occupée pendant plus d’un siècle.

Ce que j’ai fait en une journée?

Je ne suis pas restée suffisamment longtemps pour bien apprécié la ville, mais on m’a expliqué qu’il s’agit d’une destination prisée par les Hongrois qui viennent visiter le château basé sur les hauteurs de la ville et goûter le vin.

1/ Goûter le vin de la région :

C’est la spécialité de la région qui est un vin rouge fort appelé « Egri Bikaver » (ou sang de taureau) dont la légende raconte que le vin était si épais que l’envahisseur ottoman ne pu l’avaler*.

2/ Visiter le château 

Il suffit de grimper sur les hauteurs de ville pour voir l’immense château depuis lequel on a une vision sur toute la ville.

2

3/ Voir le minaret ottoman, il s’agit du seul minaret restant de l’époque ottomane. Il est d’ailleurs possible de le visiter. Par contre, c’est très étroit à l’intérieur et il faut faire attention à la descente si raide !!! en revanche c’est un fabuleux point de vue.

 

4/ Faire du shopping. Il s’agit là d’un lieu où j’ai pu acheter un collier absolument magnifique que voici, dans un style bohème faisant penser un peu au style austro-hongrois.

4

 

5/ Flâner au milieu de la ville et boire un café sur une de ces jolies terrasses fleuries.

1

Mon petit plus :

Affâmée, j’ai eu l’occasion de tester quelques gâteaux typiquement hongrois dans une pâtisserie où je ne savais que choisir tant cela me mettait l’eau à la bouche… Je ne regrette pas d’avoir essayé.

Viennoiseries1

Au passage, j’ai remarqué que la ville était encore marqué par un passé qui semblait un peu lourd.. Beaucoup d’églises et de couvents étaient en mauvais état.

 

* source : « Hongrie, vagabondage en pays magyar », F. Pavelet, MAGELLAN & Cie

 

 

 

Promenade dans les orangers

10410372_10205575106514749_3448257799957575064_n

translate

Le temps maussade  post-hivernal et les jours sans vacances me font juste me rappeler mon voyage en Turquie. Quel pays incroyable, par sa culture, ses paysages mais aussi ces gens si accueillants ! Je voulais vous faire donc découvrir des endroits insolites loin des plages balnéaires et plus proches de la nature authentique. A deux pas du plateau du Hatay, existe un dernier bras de la Mer Méditerranée; « Akdeniz » comme on l’appelle localement. Cette petite enclave porte le nom de Karataş, et de là, on peut distinguer au loin le fameux plateau. Pourtant, ce n’est pas la chaleur des bords de mer que je vais vous montrer aujourd’hui mais, la fraîcheur des champs d’oranges et de grenades que comptent les plaines fertiles de çukurova. C’est ici que la majorité des produits maraîchers de la Turquie poussent et tout particulièrement les agrumes.

9475_10205575110394846_2852993693978512038_n10882281_10205575109634827_6259556417706066385_n

Voici les champs d’agrumes de la famille Buduroglu. Produites sur des hectares, on retrouve de gros agrumes et des grenades qui se camouflent dans les feuillages.

10882221_10205575111954885_3265087027597633423_n

J’ai vraiment aimé me promener le long des rangées d’oranges, le soir venu car la journée, la chaleur est assez suffocante. C’était vraiment beau et, ce fut un moment inoubliable…

10432148_10205575104114689_4790684932908332329_n

Vous ne croirez pas les trésors dont regorge la région de Mersin dans le Sud de la Turquie

Hello ! Petit article de voyage sur un endroit où je suis allée 2011, lorsque j’ai passé mes premières vacances d’été en Turquie. A l’époque je découvrais encore la culture et était vraiment très heureuse de voir d’autres horizons.

10801833_10205466922290211_3402582041457489436_n

Attention, cependant les endroits que je décris ci-dessous ont peut être changés suite à la situation géopolitique et, il est possible que cela ne soit plus reconnaissable.

    Je suis donc allée du côté de Mersin car, à l’époque, je sortais avec un garçon dont la famille possédait des propriétés de ce côté du Pays. Mersin est une ville balnéaire qui vit surtout l’été et dont la clientèle est principalement turque, loin des clichés sur le tourisme balnéaire sur la côte de la mer Egée. En passant une semaine là-bas j’ai donc pu découvrir des endroits qu’on ne lit pas forcément dans les guides touristiques.

  1. Les secrets archéologiques bien gardés

10289783_10205467215297536_5229548373385640470_n

C’est un aspect qui m’a le plus surpris : la quantité de sites archéologiques remontant à l’Antiquité dans la région : des vestiges d’Erdemli ou encore plus surprenant d’une ville entière hellène abandonnée sur les hauteurs, à proximité des canyons Cennet Obrugu et Cehem Obrugu. Cette ville c’est Kanli divane anciennement Kanytelis, une ville vestige entière. Ce qui m’a le plus surpris est de n’y voir AUCUN touriste. Je n’exagère pas, ce site est certes gardé mais peu visité ce qui vous fait encore plus sentir comme Indiana Jones.

10857887_10205466950690921_4102668466310447496_n10846451_10205466939930652_1338515407132685344_n

10849884_10205467153415989_3031586224368531587_n
site de Kanli Divane (Kaytelis)

 

Autres sites d’exception une nécropole de l’Age de Bronze non loin de là ou encore un canyon et sa grotte abritant une ancienne église chrétienne du 1er siècle après JC. Ce fut probablement le site le plus impressionnant que j’ai visité. En effet, il faut descendre le long d’un chemin assez ardu dans un canyon où la nature a repris ses droits et là, en contrebas, se trouve cette ancienne église au bord d’une grotte.

10153711_10205467219297636_1042795135152399403_n10857774_10205467175456540_4021413011379086857_n

10885196_10205550218772571_8642087524467704177_n
Eglise Chrétienne Saint Paul et de la Sainte Vierge, site d’exception

 

  1. Les plages de la Méditerranée

Dans la région de Mersin, les gens viennent surtout pour se prélasser au soleil et aller à la mer. Bien que dans la ville de Mersin il y ait de nombreuses plages, nous sommes allées jusqu’à une crique appelée Narli Kuyu. Autrefois bien protégée, cette dernière est de nos jours très prisée pour ses eaux bleues et chaudes.

1505391_10205450393477001_1740337308704195059_n
Crique près de Narli Kuyu

 

  1. La gastronomie

Encore un point fort que j’apprécie tout particulièrement en Turquie c’est bien la gastronomie. La région ne déroge pas à cette règle. Outre les variantes de kebab, comme le Adana Kebab, spécialité de la ville la plus proche – Adana –  on trouve les gözleme (sorte de galette/ crêpe épaisse farcie au fromage, ou à autre chose) que l’on sert avec un Ayran (sorte de lait fermenté dans la même veine que le rayeb, maghrébin) et les lokma, petits beignets au miel.

Outre le fait que si vous souhaitez visiter la région, il faut tout faire en voiture, je reste avec un avis mitigée sur la ville de Mersin. Un peu trop béton à mon gout, j’ai largement préféré visiter les espaces près de la mer ou les sites archéologiques abordés ci-dessus. L’un de mes préférés d’ailleurs fut le site de Kiz Kalesi qui est un château-fort situé sur une ile. La seule façon d’y accéder était de prendre un bateau et de pagayer jusqu’à l’arrivée. L’intérieur est extrêmement bien préservé et rappelle vraiment ce à quoi cela devait ressemble durant l’Antiquité.

10857856_10205450378676631_5830981479605391047_n
Kiz Kalesi

J’espère que l’article vous a plu et que cela vous donne aussi envie de découvrir les trésors archéologiques que recèle cette région de la Turquie.

 

My last weekend at Vesoul

Vesoul c’est une petite ville du nord-est de la France qui est connu surtout par la chanson de Jacques Brel « quand tu auras vu Vesoul, mourir à Vesoul » ou encore de Fatal Bazooka dans son délire « fous ta cagoule » et dans laquelle j’ai vécu à un moment de ma vie.

Peut importe, en me baladant dans les rues, je n’y ai rien vu de rude, juste du vert, du vert, du vert. Une chance pour ce printemps qui arrive.

DIGITAL CAMERA

Le jardin anglais / British Garden

phpXgcyDo

DSCF0037

Le lac de Vaivre

DIGITAL CAMERA
DIGITAL CAMERA

 

 

Journées à Vienne

Staatöper, l’Opéra d’Etat

Staatsoper 1.jpg

  • Vue barroque de la ville 

Eglise Saint Charles-Borromée 2.jpg

  • Université de Vienne /  Universität Wien

Wien Universität 1Wien Universität 4

  • Les musées et la culture

Le musée Leopold et ses affiches d’hommes nus m’ont bien fait rire, mais plus sérieusement, ce musée est intéressant. Juste en face, une publicité pour une pièce de théâtre sur Sissi, l’impératrice d’Autriche.

  • Le marché de Noël

 

Ce que j’en ai passé?

Palais du Belvédère neige (1).jpg

Oui, Vienne c’est une ville magnifique, culturelle et vraiment avec une vie citadine incroyable. Honnêtement, je crois que je n’en ai pas pleinement profité et que du coup, j’ai préféré Budapest.

Lonjsko Polije, quelque part en Croatie

translate

 A propos de souvenirs lointains de mes voyages à travers l’Europe, je voulais vous faire partager un endroit que deux amies de Sisak m’ont fait découvrir : la réserve naturelle de Lonjsko Polje. Elles m’on expliqué que cette longue réserve est connu pour être un « paradis ornithologique » puisqu’il y plus de 200 espèces d’oiseaux qui y vivent. D’ailleurs à l’entrée de cette zone, à çigoc, on trouve une statue de cigogne géante qui nous y accueille. Cette journée m’a permise de voir une image inconnue de la Croatie, rappelant les décors des contes Grimm.

10380407_10205320734075597_4259271790604541642_o.jpg

Une maison typique de cette région est faite de bois et comme celle-ci, il y a en a beaucoup à Karlovac.

10749946_10205320725835391_5457566535983319607_o

Aujourd’hui, cette maison est une restaurant de cuisine maison qui sert une nourriture typique et savoureuse.

1654530_10205320728755464_812760452707292775_o

Au musée de l’art et de l’agriculture

10608389_10205320735155624_6074660079034300320_o10688095_10205320735755639_7911375284198603433_o10338480_10205320734715613_34588626016207433_o

Dans la vallée de la Save, c’est un territoire préservé de marais bordé de chênes et de végétation. J’ai vraiment aimé ce site d’exception qui m’a permis de découvrir un peu plus la culture et les traditions croates. Cet endroit est comme un jardin silencieux caché, qui m’a vraiment transporté dans une autre époque. MERCI ENCORE !