Akyarlar, péninsule de Bodrum

A l’heure où le printemps fait un retour timide entre soleil et froid presque hivernal, je poursuis mes récits de voyages d’été. Je vous propose alors de faire le plein de soleil en pensant à une destination chic pour l’été. Pourquoi pas la côte de la Mer Egée?

IMG_2271
Comme je vous l’avais raconté dans mon dernier article, Bodrum était un peu ma destination de rêve avec sa mer azur et ses maisons blanches, le reste de la péninsule est dans le même tenant…Et j’ai adoré.

Ce que j’ai fait sur place ?

J’ai eu la chance de loger dans une magnifique maison dans un village proche de Bodrum, Akyarlar, beaucoup plus authentique. Anciennement « Kefaluka », c’était un village de pêcheur encré dans une petite crique, fondé par les Grecs.

Bodrum (55)

Le matin, je me prenais mon thé sur la terrasse en face de la mer (oui ici sur la photo, really !!!), avec à ma gauche la colline blanchie par ces maisons typique et à ma droite le soleil déjà bien haut.

Bodrum (13)

L’après midi c’était promenade en bateau et séance de farniente et bronzette sur le pont du bateau. C’était super, de même que profiter de la douceur de la journée.

Bodrum (51)
C’était la maison du voisin, je la trouve magnifique avec toutes ces plantes

Nous avons donc fait un petit tour dans la crypte et profité du soleil et de l’eau azur.

Bodrum (73)

DSCF0768

Bodrum (45)

Seulement, énergique comme je suis j’ai toujours besoin de manger de nouvelles choses, découvrir de nouveaux endroits et bouger !!!

DSCF0790

Visite de Turgutreis

Nous sommes donc parti à Turgutreis, un lieu assez touristique encore plus en bord de mer de la péninsule. C’est un endroit assez touristiques où l’on peut se prélasser le long de la plage ou encore profiter de la marina richement décorée.

Bodrum (91)
Pour ma part, j’avais retrouvé des amis à Kahve Dünyasi (oui ! Ma chaîne de café turc préféré!) je vous avais parlé des cuillères en chocolat, mais vous ai-je parlé des cocktails glacés « Nane-Limonata » (menthe-limonade) ?
Il s’agit d’un cocktail sans alcool à base de feuille de menthe fraîches et de glace pillée.

Bodrum (25)

Ensuite nous avons assisté au couché de soleil sur la mer Egée. En face, on peut voir les différentes îles (dont 2 grecques Kos and Kalimnos) et le soleil fuyant vers l’Ouest.

Bodrum (39)Bodrum (87)

La nuit tombée, c’est le moment de déguster du poisson fraîchement pêché du jour avec un bon Raki (alcool anisé turc, cela ressemble un peu au pastis). On peut se promener et profiter de fraîcheur nocturne et du bazar multicolore de la ville avant de terminer par un verre dans un bar.

Bodrum (90)

Une atmosphère colorée et des vacances comme je les aime…Envie d’y retourner, pas vous ?

 

Des vacances à Bodrum

Avec le temps qu’il fait aujourd’hui, je n’ai qu’une envie, mettre un peu de soleil dans mon écran d’ordinateur ! Quoi de mieux que de préparer ces vacances d’été en se laissant aller à découvrir des destinations à la mer turquoise et au sable chaud ?

J’ai donc décidé de vous parler d’un endroit que j’aime énormément et qui m’a enchanté au premier regard par son environnement et sa douceur ! Bodrum ! Autrefois, charmant village de pêcheurs de quelques centaines d’habitants, Bodrum est devenue l’une des destinations de vacances les plus prisées de Turquie. Ce que j’ai aimé à Bodrum, ce ne sont pas son soleil ou ses clubs vacances, mais toute sa spécificité me faisant penser à la Grèce, et à cette vision rêvée que j’ai de la Méditerranée.

Que faire

Hormis le fait de se prélasser toute la journée sur la plage à admirer l’eau turquoise, il y a beaucoup activités à faire sur place. De quoi passer des vacances idéales !!

  1. Faire une croisière en bateau

Bodrum (75)

Sur place, vous pouvez aisément louer un bateau et d’aller voir les alentours de la ville et ses nombreux îles. Si vous en avez l’opportunité, n’hésitez pas à faire de la plongée sous-marine avec ces fonds incroyables et ces poissons dans les eaux turquoises.

2. Se prélasser toutes la journée sur la plage à admirer la mer ou parfaire son bronzage

Bodrum (23)

Beaucoup de gens choisissent de rester à leur hôtel en bord de mer, ou bien d’aller dans un club de plage où des banquettes attendent les touristes. Autant vous dire que c’est plutôt du côté de Gümbet que vous trouverez ce type de club. Personnellement j’ai essayé car, il s’agit aussi d’un des seuls endroits où on peut se reposer du soleil entêtant de l’après-midi tout en prenant une boisson bien fraîche et ce n’est pas ce que j’ai préféré…Je préfère rester sur une plage ou sur le fronton du bateau sur lequel j’étais car j’avoue avoir été dérangé par le regard trop insistant.

3. Aller voir les vestiges grecs

Bodrum (3)Pour moi Bodrum ce n’est pas le lieu de discothèques et plage (la plus connue étant le club Halikarnasse, je ne vous explique même pas le quiproquo quand je demandais la direction du site d’Halikarnasse…). Durant l’Antiquité, Bodrum était une cité grecque qui s’appelait alors d’Halikarnasse et avait obtenu sa notoriété grâce à un temple qui fut érigé comme l’une des Sept Merveille du Monde.

Bodrum (48)

Par ailleurs, on retrouve la porte de Minos, qui était censée être l’entrée du Labyrinthe du Minotaure, créature de la mythologie grecque mi-taureau/mi-homme.

Bodrum (54)

Il y a aussi l’amphithéâtre qui se dresse en face de la mer un peu sur les hauteurs… Bref, culturellement j’ai adoré Bodrum…

Bodrumteatr

4. Se promener dans la forteresse Saint-Pierre

Bodrum (22)

En plus des musées de la ville, il est possible de visiter le château de Bodrum qui montre l’histoire de la ville est un château médiéval construit par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem selon une architecture franque rencontrée en Orient. Les fondations seraient même plus ancienne ( -1100 av JC). Plus d’infos ici.

Bodrum (52)

A part cela, le château explique vraiment à merveille l’histoire de la région ainsi que la faune sous-marine. Le jardin est tout aussi incroyable que l’intérieur car il abrite une collection de quasiment chaque plante ou arbre de la région méditerranéenne. J’ai appris que certains ont même une signification mythologique comme par exemple la myrthe, dédicacée à Aphrodite ; ou encore l’ombre du Platane d’Orient supposée renforcer la santé. Il y a même des animaux comme des paons.

11224543_10206658691443695_1624169549076621094_n

J’y ai passé l’après-midi et j’ai vraiment aimé après me promener le long de la marina de Bodrum et prendre un rafraîchissement dans la chaîne de cafés préféré en Turquie : Kahve Dünyasi. (un genre de Starbucks a la turca).

J’adore leur cuillère en chocolat à tremper dans le café ou salep (boisson à base de lait chaud et de cannelle).

5. Boire un verre ou déjeuner au bord de mer

C’est vraiment un plaisir inouïe de profiter d’un tel panorama juste avant de partir à l’exploration de la ville et de ses rues aux maisons blanches ponctuées de touches de couleurs végétales. J’adore vraiment ces paysages, pour moi c’est vraiment paradisiaque.

Bodrum (30)

6. Monter sur la colline de Gümbet pour admirer l’horizon

Bodrum (33)
Anciens moulins à blé sur la colline e Gümbet

 

Je déconseille de le faire en pleine après-midi ! Allez-y le matin très tôt ou en fin de journée car à Bodrum le soleil tape vite sur la tête.

Bodrum (31)

Le haut de la colline est surplombé par des moulins à vent qui autre fois servaient à faire moudre la farine ou l’huile d’olive grâce à la puissance éolienne du vent de la côte.

Bodrum (2)

Comme il s’agit d’un lieu touristique vous verrez de quoi se rafraîchir et il y a même un chameau comme attraction touristique, je trouve cela drôle dans la mesure où ce n’est pas du tout la région !

7. Vie nocturne

Bodrum (53)

Profiter de sortir le soir. Vous pouvez aller dans les fameux clubs Katamaran ou Halikarnas, mais personnellement, j’ai préféré me promener le long de la mer entre les petits restaurants et le marché nocturne où des artistes vendent leurs œuvres.

En plus, j’en ai profité pour déguster ces grosses pâtisseries typiques pleins de miel.

Bodrum (16)

Conseil

  • Les rues sont assez sûres, après il ne faut pas se mettre en danger inutilement c’est comme partout. Ne vous promenez pas dans la rue avec de l’alcool même si on peut en consommer dans les bars, c’est mal vu et je pense même que c’est interdit.
  • Question vestimentaire, c’est un lieu touristique donc il n’y a pas de restriction spéciale. Après, je me dis qu’il faut toujours être prudent et ne pas se mettre en dans une situation inconfortable sous prétexte que ce sont les vacances. Mon maître mot est « Respecter toujours les lieux et leurs règles »et ce, peut importe où je vais.
  • Rester à l’ombre aux heures les plus chaudes de la journées et si vous êtes comme moi, sensible au soleil, il est préférable d’opter pour une bonne crème solaire.
  • Il est possible de sortir de Bodrum et d’aller dans les autres villes sur la péninsule de Mugla grâce au système des dolmus (minibus taxi) qui sont peu onéreux et vous permettent vraiment d’aller d’un endroit à l’autre facilement.

J’ai vraiment adoré les deux semaines que j’ai passé dans la région de Bodrum et j’aimerai vraiment y retourner dès que possible. La Turquie demeure ma destination préféré et ce n’est pas près de changer.

signature

Promenade dans les orangers

10410372_10205575106514749_3448257799957575064_n

translate

Le temps maussade  post-hivernal et les jours sans vacances me font juste me rappeler mon voyage en Turquie. Quel pays incroyable, par sa culture, ses paysages mais aussi ces gens si accueillants ! Je voulais vous faire donc découvrir des endroits insolites loin des plages balnéaires et plus proches de la nature authentique. A deux pas du plateau du Hatay, existe un dernier bras de la Mer Méditerranée; « Akdeniz » comme on l’appelle localement. Cette petite enclave porte le nom de Karataş, et de là, on peut distinguer au loin le fameux plateau. Pourtant, ce n’est pas la chaleur des bords de mer que je vais vous montrer aujourd’hui mais, la fraîcheur des champs d’oranges et de grenades que comptent les plaines fertiles de çukurova. C’est ici que la majorité des produits maraîchers de la Turquie poussent et tout particulièrement les agrumes.

9475_10205575110394846_2852993693978512038_n10882281_10205575109634827_6259556417706066385_n

Voici les champs d’agrumes de la famille Buduroglu. Produites sur des hectares, on retrouve de gros agrumes et des grenades qui se camouflent dans les feuillages.

10882221_10205575111954885_3265087027597633423_n

J’ai vraiment aimé me promener le long des rangées d’oranges, le soir venu car la journée, la chaleur est assez suffocante. C’était vraiment beau et, ce fut un moment inoubliable…

10432148_10205575104114689_4790684932908332329_n

Vous ne croirez pas les trésors dont regorge la région de Mersin dans le Sud de la Turquie

Hello ! Petit article de voyage sur un endroit où je suis allée 2011, lorsque j’ai passé mes premières vacances d’été en Turquie. A l’époque je découvrais encore la culture et était vraiment très heureuse de voir d’autres horizons.

10801833_10205466922290211_3402582041457489436_n

Attention, cependant les endroits que je décris ci-dessous ont peut être changés suite à la situation géopolitique et, il est possible que cela ne soit plus reconnaissable.

    Je suis donc allée du côté de Mersin car, à l’époque, je sortais avec un garçon dont la famille possédait des propriétés de ce côté du Pays. Mersin est une ville balnéaire qui vit surtout l’été et dont la clientèle est principalement turque, loin des clichés sur le tourisme balnéaire sur la côte de la mer Egée. En passant une semaine là-bas j’ai donc pu découvrir des endroits qu’on ne lit pas forcément dans les guides touristiques.

  1. Les secrets archéologiques bien gardés

10289783_10205467215297536_5229548373385640470_n

C’est un aspect qui m’a le plus surpris : la quantité de sites archéologiques remontant à l’Antiquité dans la région : des vestiges d’Erdemli ou encore plus surprenant d’une ville entière hellène abandonnée sur les hauteurs, à proximité des canyons Cennet Obrugu et Cehem Obrugu. Cette ville c’est Kanli divane anciennement Kanytelis, une ville vestige entière. Ce qui m’a le plus surpris est de n’y voir AUCUN touriste. Je n’exagère pas, ce site est certes gardé mais peu visité ce qui vous fait encore plus sentir comme Indiana Jones.

10857887_10205466950690921_4102668466310447496_n10846451_10205466939930652_1338515407132685344_n

10849884_10205467153415989_3031586224368531587_n
site de Kanli Divane (Kaytelis)

 

Autres sites d’exception une nécropole de l’Age de Bronze non loin de là ou encore un canyon et sa grotte abritant une ancienne église chrétienne du 1er siècle après JC. Ce fut probablement le site le plus impressionnant que j’ai visité. En effet, il faut descendre le long d’un chemin assez ardu dans un canyon où la nature a repris ses droits et là, en contrebas, se trouve cette ancienne église au bord d’une grotte.

10153711_10205467219297636_1042795135152399403_n10857774_10205467175456540_4021413011379086857_n

10885196_10205550218772571_8642087524467704177_n
Eglise Chrétienne Saint Paul et de la Sainte Vierge, site d’exception

 

  1. Les plages de la Méditerranée

Dans la région de Mersin, les gens viennent surtout pour se prélasser au soleil et aller à la mer. Bien que dans la ville de Mersin il y ait de nombreuses plages, nous sommes allées jusqu’à une crique appelée Narli Kuyu. Autrefois bien protégée, cette dernière est de nos jours très prisée pour ses eaux bleues et chaudes.

1505391_10205450393477001_1740337308704195059_n
Crique près de Narli Kuyu

 

  1. La gastronomie

Encore un point fort que j’apprécie tout particulièrement en Turquie c’est bien la gastronomie. La région ne déroge pas à cette règle. Outre les variantes de kebab, comme le Adana Kebab, spécialité de la ville la plus proche – Adana –  on trouve les gözleme (sorte de galette/ crêpe épaisse farcie au fromage, ou à autre chose) que l’on sert avec un Ayran (sorte de lait fermenté dans la même veine que le rayeb, maghrébin) et les lokma, petits beignets au miel.

Outre le fait que si vous souhaitez visiter la région, il faut tout faire en voiture, je reste avec un avis mitigée sur la ville de Mersin. Un peu trop béton à mon gout, j’ai largement préféré visiter les espaces près de la mer ou les sites archéologiques abordés ci-dessus. L’un de mes préférés d’ailleurs fut le site de Kiz Kalesi qui est un château-fort situé sur une ile. La seule façon d’y accéder était de prendre un bateau et de pagayer jusqu’à l’arrivée. L’intérieur est extrêmement bien préservé et rappelle vraiment ce à quoi cela devait ressemble durant l’Antiquité.

10857856_10205450378676631_5830981479605391047_n
Kiz Kalesi

J’espère que l’article vous a plu et que cela vous donne aussi envie de découvrir les trésors archéologiques que recèle cette région de la Turquie.