Remix ton style sans te perdre pour autant avec SWAROVSKI 

IMG_7064 (2).jpg
Une soirée tout en raffinement…

Jeudi dernier, sur mes réseaux sociaux, je vous ai emmenés avec moi, à la soirée Swarovski afin de vous faire découvrir leur nouvelle collection : la collection de bijoux REMIX. Champagne, essayages, rencontres, une belle soirée placée sous le signe des scintillements ….

IMG_7000 (2).jpg

La collection REMIX est composée de bracelets en cristal SWAROVSKI qui peuvent s’associer simplement les uns aux autres grâce à d’innovants fermoirs magnétiques pour créer de nouveaux bijoux. Astucieux et magiques, ces bijoux aimantés se transforment à volonté. D’un simple bracelet, ils peuvent se changer en collier ras-de-cou ou sautoir lorsqu’on les associe avec un ou plusieurs autre(s) bracelet(s). Les possibilités sont infinies et font de vos bijoux un résultat unique qui vous ressemble !

IMG_7019 (2)

Mon avis 

En grande fan inconditionnelle de Swarovski, j’ai adoré ce concept ! Je possède déjà une petite collection de bracelets, colliers (dont un avec une valeur affective infinie) et même des boucles d’oreilles. Leurs créations sont toujours très féminines et reconnaissables aisément parmi tant d’autres.

IMG_6974
Plusieurs combinaisons possibles grâce à la collection REMIX

Pour moi, la bijouterie est une chose personnelle car elle est souvent liée à un certain affect ou reliée à une émotion. De ce fait, Swarovski permet enfin de pouvoir avoir une joaillerie qui colle au plus près à la spécificité de chacune. Car finalement, la bijouterie est le détail qui fera que votre tenue ou votre style sera complet et mémorable. En tout cas, c’est la conception que j’ai car lorsque je scrute la plupart des personnes dont j’admire le style, c’est leur attention aux détails qui les distingue. Tout est dans le souci du détail et c’est ce que j’ai aimé le plus dans cette collection.

IMG_6828.JPG

Comment ça marche ?

swar1.PNG
Estelle, une gagnante du concours, faisant le mannequin main pour les bijoux SWAROVSKI. Au centre, je porte mes 3 coups de cœurs.

Il suffit de choisir les pièces qui nous ressemble le plus – les basiques – qui feront notre signature. Puis, il suffit de les combiner au gré de notre imagination ou du style que l’on veut donner à notre tenue. On peut superposer les bracelets autour du poignet pour donner du volume et habiller une tenue classique, ou encore les combiner pour créer un ras de cou ou un sautoir raffiné qui viendra donner une dose de sophistication à une tenue de jour comme de nuit.

IMG_6893.JPG
Un joli tour de main mi-oriental mi-romantique avec 3 bracelets REMIX

Enfin, l’idée est de laisser parler sa créativité : superposer, agréer un vêtement, enrouler autour du cou, du poignet et pourquoi pas de la cheville. Bref ! Je vous laisse décider, vous êtes libre en la matière et il n’y a aucune règle à part celle de créer les vôtres !

Combien ça coute?

swarovski 2

J’ai adoré cette collection que je pense adopter prochainement et j’ai d’ores et déjà repéré les pièces que je porterais ^^ En revanche, j’espère que les bracelets seront peut-être un peu plus longs car certains étaient un peu justes pour mon poignet et pourtant, je pense qu’il est standard.

IMG_7020 (2).jpg
Brillez de mille feux avec Swarovski

Adresse : 81 Rue Saint-Pierre, 14000 Caen / Téléphone : 02 31 85 08 43

Remerciements

IMG_7036 (2).jpg

Merci à Swarovski pour cette soirée et cette superbe présentation, avec un remerciement tout à fait spécial à Pauline ! Merci pour tout !

IMG_6897.JPG

Publicités

Throwback to Budapest

Un très court résumé de mon passage à Budapest. Entre histoire, culture et passé étincelant.

La sélection de la semaine est une photo une vue de Budapest depuis le pont de la Liberté. Cette ville c’est un peu mon coup de cœur improbable ! Je rêvais depuis toujours d’aller à Vienne et Budapest car je suis une fan de SISSI. Malgré une splendeur inégalable, Vienne m’a paru si froide à côté de Budapest, une ville si vivante, si bohême..

Ce que j’ai fait?

Honnêtement tellement de choses, que tout vous lister risque de me prendre bien du temps. Voici donc un florilège des choses à voir :

  • Hosok Tér, la place des Héros : c’est un peu une place où il y a des grandes figures de la Hongrie, rois, héros. Pas très loin, il y a un café où j’avais l’habitude d’aller.

10805803_10205320846278402_5316806050725747771_n.jpg

  • Le château de Buda par le pont de la Liberté 

10603767_10205320802237301_5865532911345224568_n

  • la Tombe de Gül Baba

1400263_10205320847518433_8394095152615145449_o.jpg

C’est l’endroit qui montre encore les traces d’une occupation ottomane au 17e siècle car, on trouve le mausolée d’un religieux appelé Gül Baba. La rue y accédant rappelle ses rues si typiques des villes turques.

  • Bastion des Pécheurs et Saint Mathieu

1483954_10205320803237326_7055915993990230851_o.jpgL’un des lieux que j’ai préféré dans toute la capitale. C’est une sorte de château avec une vue imprenable sur le Danube et le Parlement. La nuit quand les lumières s’allument c’est juste incroyable et, si vous marchez en direction de l’église Saint Mathieu, vous tomberez sur le quartier de Pest. D’ailleurs, je me rappelle encore avoir essayé des pâtisseries hongroises très connues dans un café ou il y avait des peintures et des photos d’Elisabeth d’Autriche et du Comte Andrassy.

Bibliothèque centrale

Comme je l’ai souligné plus haut, il s’agit d’une capitale culturelle avec de nombreux musées et événements comme des concerts et des festivals. Les bibliothèques sont aussi très anciennes avec des collections très fournies puisque j’ai trouvé de nombreux ouvrages en Français ou en Anglais.

Musée de la Terreur :

1461160_10205320853278577_5545089431389978655_n.jpgUn musée qui m’a marqué par son sujet mais aussi par sa présentation. Il retrace l’histoire contemporaine de la Hongrie des années 1930 a la chute du rideau de fer. Dans le sous-sol du musée on peut encore visiter les anciens cachots et, cela fait vraiment froid dans le dos…

Découverte de la gastronomie hongroise

A part le Goulasch, je n’ai pas vraiment pu essayer la cuisine locale ce qui est dommage mais j’ai pu déguster pas mal de pâtisseries et tester le fameux paprika aux Halles Lehel.

Cafe de New-York

Le spot le plus chic de la ville avec la Confiserie Gerbeau

Ce que j’en ai pensé?

J’y suis allée 3 fois pourtant je ne rêve que d’y retourner pour réaliser pleinement mon rêve.. La dernière fois, je n’étais pas vraiment en compagnie de personnes qui appréciaient cette opportunité d’appréhender la culture d’Europe centrale et ce fut, finalement une frustration de ne rien sentir, rien découvrir et ne laisser mon esprit se réjouir d’un trésor pareil… J’espère que 2017 me laissera achever ce rêve.