Remix ton style sans te perdre pour autant avec SWAROVSKI 

IMG_7064 (2).jpg
Une soirée tout en raffinement…

Jeudi dernier, sur mes réseaux sociaux, je vous ai emmenés avec moi, à la soirée Swarovski afin de vous faire découvrir leur nouvelle collection : la collection de bijoux REMIX. Champagne, essayages, rencontres, une belle soirée placée sous le signe des scintillements ….

IMG_7000 (2).jpg

La collection REMIX est composée de bracelets en cristal SWAROVSKI qui peuvent s’associer simplement les uns aux autres grâce à d’innovants fermoirs magnétiques pour créer de nouveaux bijoux. Astucieux et magiques, ces bijoux aimantés se transforment à volonté. D’un simple bracelet, ils peuvent se changer en collier ras-de-cou ou sautoir lorsqu’on les associe avec un ou plusieurs autre(s) bracelet(s). Les possibilités sont infinies et font de vos bijoux un résultat unique qui vous ressemble !

IMG_7019 (2)

Mon avis 

En grande fan inconditionnelle de Swarovski, j’ai adoré ce concept ! Je possède déjà une petite collection de bracelets, colliers (dont un avec une valeur affective infinie) et même des boucles d’oreilles. Leurs créations sont toujours très féminines et reconnaissables aisément parmi tant d’autres.

IMG_6974
Plusieurs combinaisons possibles grâce à la collection REMIX

Pour moi, la bijouterie est une chose personnelle car elle est souvent liée à un certain affect ou reliée à une émotion. De ce fait, Swarovski permet enfin de pouvoir avoir une joaillerie qui colle au plus près à la spécificité de chacune. Car finalement, la bijouterie est le détail qui fera que votre tenue ou votre style sera complet et mémorable. En tout cas, c’est la conception que j’ai car lorsque je scrute la plupart des personnes dont j’admire le style, c’est leur attention aux détails qui les distingue. Tout est dans le souci du détail et c’est ce que j’ai aimé le plus dans cette collection.

IMG_6828.JPG

Comment ça marche ?

swar1.PNG
Estelle, une gagnante du concours, faisant le mannequin main pour les bijoux SWAROVSKI. Au centre, je porte mes 3 coups de cœurs.

Il suffit de choisir les pièces qui nous ressemble le plus – les basiques – qui feront notre signature. Puis, il suffit de les combiner au gré de notre imagination ou du style que l’on veut donner à notre tenue. On peut superposer les bracelets autour du poignet pour donner du volume et habiller une tenue classique, ou encore les combiner pour créer un ras de cou ou un sautoir raffiné qui viendra donner une dose de sophistication à une tenue de jour comme de nuit.

IMG_6893.JPG
Un joli tour de main mi-oriental mi-romantique avec 3 bracelets REMIX

Enfin, l’idée est de laisser parler sa créativité : superposer, agréer un vêtement, enrouler autour du cou, du poignet et pourquoi pas de la cheville. Bref ! Je vous laisse décider, vous êtes libre en la matière et il n’y a aucune règle à part celle de créer les vôtres !

Combien ça coute?

swarovski 2

J’ai adoré cette collection que je pense adopter prochainement et j’ai d’ores et déjà repéré les pièces que je porterais ^^ En revanche, j’espère que les bracelets seront peut-être un peu plus longs car certains étaient un peu justes pour mon poignet et pourtant, je pense qu’il est standard.

IMG_7020 (2).jpg
Brillez de mille feux avec Swarovski

Adresse : 81 Rue Saint-Pierre, 14000 Caen / Téléphone : 02 31 85 08 43

Remerciements

IMG_7036 (2).jpg

Merci à Swarovski pour cette soirée et cette superbe présentation, avec un remerciement tout à fait spécial à Pauline ! Merci pour tout !

IMG_6897.JPG

Publicités

Business trip à Barcelone

                                                                                                                                              translate

Parfois, il arrive que grâce à votre emploi vous vous retrouvez avec de belles opportunités, que ce soit des formations, des rencontres, des déplacements, je crois qu’il faut profiter de chaque chose qui nous ai donner. Eh oui, c’est grâce à mon travail que je suis partie dans cette grande ville cosmopolite le temps d’un voyage d’affaires. Soyons honnête Barcelone est une ville magnifique à l’atmosphère chaleureuse ou vous pouvez profiter de quelques tapas au détour d’une rue.

Le salon – un vaste travail

img_9850

Chaque année, j’adore faire ce salon international – le CPHI-ICSE car il me permet de rencontrer de nouveaux partenaires économiques, revoir des clients ou encore découvrir ce qui se fait de mieux dans l’industrie pharmaceutique. Il s’agit du plus gros salon mondial. On y retrouve la quasi-totalité des nationalités et je dirais que l’Asie est sans doute le continent le plus représenté tant il y a de firmes et d’excipients venant de ces contrées.

Pour info, sur 30 000 plantes dont nous retirons des excipients pharmaceutiques, 20 000 se trouvent en Indonésie.

Ce que j’ai fait

Outre le fait d’avoir travaillé au salon toute la semaine, j’ai pu profiter et tester un peu plus la gastronomie catalane. J’ai donc profité d’instants agréables comme avoir 25°C en pleins mois d’octobre.

Profiter de la mer et de balades à la plage

img_9765

Bon j’en conviens, se baigner le soir et tout pour 1h de jour ce n’est pas vraiment possible, mais se promener avec le vent doux de la Méditerranée tout en regardant les vagues et le sable fin est parfait !

Déguster la paëlla et ses cousines catalanes 

img_9672

Je crois bien avoir mangé toutes les sortes de paëlla existant en Catalogne ! Vous savez ce plat de la côte catalane et valencienne avec son riz coloré, ses légumes, ses fruits de mer… Pourtant, j’ai préféré celle qui s’appelle « ARROZ NEGRO » avec son riz noir à l’encre de seiche! Miam ! Bon appétit !

img_9715

Enfin, j’ai testé la FIDEIA, qui est une paëlla catalane à base de petites pâtes… Comme des petits spaghettis mais, j’ai moins aimé.

img_9775

Faire du shopping à la boutique officielle du FC Barcelona

maxresdefault

Après ces longues heures de travail, j’en ai profité pour faire du shopping, le temps de passer à la boutique officielle du Barça, pour acheter à mon frère le maillot qu’il m’avait demandé quand il a su que je retournais à Barcelone. A peine emballé et c’est déjà le temps du retour vers Paris.

Etes vous déjà allé à Barcelone? Racontez moi votre expérience

Nuits Madrilènes

Flâner à Madrid, le soir après le travail, une belle façon de découvrir les charmes d’une ville haute en couleurs.

  translate

Peu présente cette dernière semaine, j’avais donc envie de partager avec vous un de mes souvenirs de mes déplacements professionnels : mon séjour à Madrid.

12017518_10207947378460065_3940180520170155864_o

Au mois d’octobre dernier, je suis partie pour le travail à Madrid. Bien que nous travaillons toute la journée (debout 6h et boulot jusqu’à au moins parfois 19h), le peu de temps libre que j’avais, je voulais absolument découvrir le plus possible la ville, d’autant plus que je n’avais que le soir pour me promener alors j’ai donc j’ai essayé d’en faire le maximum.

Ce que j’ai visité ?

Le centre ville avec la vue du Palacio de la Comunicacion.

Madrid (7)Madrid (1)
J’ai donc dû improviser sur place. Fort heureusement, la capitale espagnole, possède bien des trésors et j’ai donc vraiment apprécier voir ce chef-d’oeuvre architectural.

Madrid (12).jpg
Il y a des magasins, des bars, et tous les grands monuments que l’on peut voir à travers ses grandes avenues.

Madrid by night

Cela semble évident ! Surtout en Espagne. Pourtant, ce n’est pas si facile  de trouver un bon endroit pour manger des tapas. La première soirée j’ai testé un endroit  assez connu « El Estado Puro », donc tous les murs, sont décorés avec le peigne à chignon des années 1950 que l’on retrouve sur les danseuses de Flamenco. Cela est juste en face du mythique Musée Del Prado (oui ! La ou se trouve Guernica) et contraste par sa touche légèrement traditionnel en plein milieu d’un décor ultra-moderne.

2b757a2a05c110e8165a6e578f664936.jpg

Les tapas de cet endroit sont connues car comme on peut le lire sur la carte, elles sont un peu avant-gardiste, avec une tortilla déconstruite.

Madrid (17)
Cet endroit est juste à côté du Musée du Prado, près de la Place de Cybèle

 

Flaner du côté de Callao

Il s’agit là, du chef-lieu de Il Corte Ingles,  qui n’est autre que la version espagnole des Galeries Lafayette. Je ne suis pas rentré dedans, mais j’ai pu apprécier la grandeur et surtout l’imposante publicité pour ce magasin.

Madrid (20)

Si vous descendez en contre bas de la rue, vous trouverez toutes sortes de bar avec des terrasses ou les gens sont assis en train de savourer un apéritif sûrement après leur travail. Du moins j’aime à le penser. En plein mois d’octobre, il ne fait pas froid sauf le matin pourrait honnête le soir, le temps était  très très clément. Pas de vent, une douceur.
Les facades des rues madrilènes

Madrid (11)
La nuit, dans une rue piétonne, à la tombée du jour, au fond il s’agit du monastère appelé « Escurial ». Particularité : les magasins ferment tard

Aller au marché San Miguel

Si vous voulez tester quelque chose de typique, allez à cet endroit. Le soir, le marché est en pleine ébullition, car c’est l’endroit où les Madrilènes se retrouvent pour savourer quelques tapas autour d’un verre. Il s’agit d’une sorte de gigantesque marché, ou vous pouvez passer d’un stand à l’autre en dégustant des tapas avec un bon verre de sangria.

Madrid (4)

C’est vraiment typique, et l’ambiance est inimitable dans la ville.

Madrid (15)
Ensemble de tapas et sangria du marché San Miguel

 

Madrid (2)

Quelques clichés de la ville pris à la volée.

Madrid (14)

Madrid (19)
La qualité de mes photos n’est pas super bonne car je les ai prise avec mon SAMSUNG

 

Ce que j’en ai pensé :

J’ai vraiment adoré me promener le soir à Madrid, la ville est agréable et plus sûre que Barcelone, j’aimerais donc y retourner vraiment pour prendre le temps de profiter de chaque choses.

Quelques petites infos

 

1/ Les magasins ferment tard, autour de 20h30 voire 21h30. Les gens ont l’air de vivre à un rythme différent puisque les heures de repas sont aussi décalées : autour de 14h pour le déjeuner et 22h le soir.

2/ Le coût de la vie m’a paru un peu moins élevé qu’en France. Madrid c’est la capitale des tapas économique, typique et rapide. Tout les bars et tout les restaurants semblent en proposer. Les portions sont d’ailleurs généreuses surtout pour les repas classiques. Chose étonnante, le pain est systématiquement mis à table mais s’il est consommé, il est payant. (eh oui ce n’est pas gratuit).

3/ Ne prenez pas la voiture !!! trop de bouchons et des indications pas toujours au top, je vous recommande le taxi, plus rapide car ils ont des voies spéciales et évitent les bouchons ou encore, les transports en commun : ils ne sont pas cher, rapides et le métro est très bien.

Et vous? Êtes-vous déjà allé à Madrid ? Avez-vous aimé la vie ? Faites moi part de votre expérience en commentaire.