Voyage en Kabylie

A l’occasion du Ramadan qui commence juste, je souhaitais partager avec vous un des voyages les plus insolite: l’Algérie ! Découvrir tout le pays en une semaine était complètement mission impossible étant donné l’étendue et la diversité du territoire, j’ai seulement pu appréhender la Kabylie.

Ce que j’ai visité

Soyons honnête, on ne peut pas comprendre un pays, une région ou une culture en une semaine, cependant j’ai vraiment été heureuse de découvrir cette belle région d’Algérie. J’ai donc vu :

1/ Les montagnes et les villages

DSC03141
Une route, en face le Djurdjura

La Kabylie est une région située dans le Nord de l’Algérie et dont les habitants sont les Kabyles. Se trouvant à l’est d’Alger, en Kabyle, elle s’appelle «Tamurt n Leqbayel » et on trouve la Grande Kabylie avec Tizi Ouzou et la Petite Kabylie avec Bejaïa.

DSC02994
Une nature somptueuse propre à un climat méditerranéen

Terre de montagnes, elle est aussi bordée de plaines et de la Méditerranée au nord. Je n’ai pas vu toute la région (je n’ai pas eu la chance d’aller dans la Djurdjura) mais j’avoue avoir vu la typicité. La Kabylie est une région montagneuse où se nichent de nombreux villages qui ne sont pas forcément facile d’accès.

DSC03139
Un village niché au coeur des montagnes

La nature est assez intact et les paysages sont beaux, toujours Méditerranéen et pourtant, on trouve des cactus, je crois même que certains donnent des figues de Barbarie.

2/ L’art kabyle

J’ai eu la chance de découvrir un art abouti et une culture bien différente de ce que je pouvais imaginer. Inconnue du grand public, elle mérite bien le détour ! Et j’ai vraiment pu découvrir l’artisanat au cours de ma visite à Tizi- Ouzou, le chef lieu de la région qui est aussi la ville principale où l’on trouve l’Université, les administrations mais aussi toute la vie urbaine. Outre le musée de la ville qui se trouve dans un ancien bâtiment français, il y a le centre d’art et culture kabyle où l’on peut acheter tout ce qui fait la typicité de la région.

Artisanat (3)

Le travail de l’argent pour créer des bijoux ethniques artisanaux absolument somptueux… Si seulement j’avais pu ramener un de ces gros bracelets (les filles !!!)

Artisanat (4)

Artisanat (6)

La robe kabyle, pièce encore portée comme j’ai pu le voir avec surprise, elle est traditionnellement blanche, rouge même si aujourd’hui elle se décline dans toutes les couleurs. Avec la robe, on porte un petit « tablier » rouge rayé  (ou jupon je ne sais pas comment cela s’appelle) et une petite ceinture colorée en laine.

Artisanat (5)

Artisanat (2).JPG

La poterie est aussi une autre spécifié de la culture berbère et est assez représentative de la région et se reconnaît par les couleurs utilités : du rouge, du noir… sur la terre cuite, et surtout par le symbole amazight peint.

3/ Azeffoun, la mer

Azeffoun (4)

La partie que j’ai préféré sur place c’était indéniablement le bord de mer qui est vraiment somptueux et surtout la route pour aller à Azeffoun. On passe à travers les montagnes, les plaines avec des vignes et des plantations (je pense que ce sont des agrumes) avant d’arriver au bord de mer.Le bord de mer est vraiment joli surtout quand on monte sur les hauteurs de la vieille ville.

Azeffoun (13)
Une famille au bord de la mer

Azeffoun (10)

La nourriture : couscous et makrout

DSC03405
Makrouts fait maison dans un plat berbére

C’est un pays où on y mange très bien. Outre le couscous, on retrouve de nombreux plats à base de légumes ou encore de lit, qui semble être la fierté de la région. J’avoue que les olives sont vraiment très bonnes et ont un goût incomparable à ce que j’ai pu déjà goûté en France. Mais, honnêtement, une semaine pour goûter toutes les spécialités n’est pas possible. Disons que j’ai pu faire une sorte d’initiation avec les Makrouts, le couscous, la chouchouta  ou encore des plats à base d’olive de poulet…


Les produits sont très frais, et cetains marchés sont couverts de facon atypique.

Melons et pastèques vendus dans un marché couvert

Les traces de la colonisation française

Il reste encore quelques traces du passé français dans le pays notamment des constructions et des habitations comme en témoignent ces photos.

Azeffoun (11)

Ce que j’en ai pensé ?

Difficile de se prononcer sur un pays aussi vaste, mais de ce que j’en ai vu, j’ai vraiment apprécié la beauté des paysages et la générosité des habitants. Mais en juin, il faisait déjà très chaud et, on m’a expliqué que la meilleure saison pour y aller n’était pas en été à cause de la chaleur, mais plutôt au printemps, où tout est verdoyant et que la température est plus acceptable .

cropped-dsc03141.jpg

A part les billets d’avions, sur place le coût de la vie est moins chère qu’en France. D’ailleurs, un dinar algérien et 1€ = 125 dinars

Le pays ne dispose pas encore de assez infrastructures pour le tourisme de masse. Mais, on peut le découvrir à travers ses paysages, et sa culture, grâce à ses habitants. En tout cas, je souhaitais vraiment faire cet article car j’avoue avant mon départ, je trouvais difficilement de nombreuses photos de certaines régions. Il y en a bien sûr et il y a des infos mais, à mon sens on en trouve pas tant que cela .

Et vous, êtes-vous déjà allé en Algérie ? Avez-vous déjà pensé aller ?

Publicités