Istanbul, I call this HOME

J’avais déjà écrit de nombreuses ébauches de ce qu’avait été mon expérience à Istanbul, mais finalement, aucune ne semblait réellement coller avec ce que je voulais vous montrer et pourquoi cette ville m’avait autant émerveillée. Pour vous dire, 5 ans après je ne cesse d’en parler à mon entourage.

Istanbul (69)
J’ai vécu à Istanbul lorsque j’ai passé un semestre à l’étranger en Erasmus même si j’ai prolongé de quelques temps pour mon petit ami de l’époque ! Pourquoi la Turquie ? Et bien, à l’époque, je voulais partir loin de tout ce que je connaissais, être dépaysée, changer, aller vers une culture différente. 

Je venais de vivre des moments difficiles et la Turquie m’attirait vraiment tel un appel du cœur que je ressens encore parfois lorsque mes pensées se perdent. Il n’est pas rare encore aujourd’hui que mon esprit ne voyage dans ses souvenirs lorsque je prends le bus pour mon travail ou quand j’entends une musique qui m’y rappelle. 

IStanbul vue (3)
Istanbul, vue de Canlica, un point culminant de la ville

ISTANBUL c’est une ville titanesque, la New-York de l’Eurasie ! A première vue cela peut nous sembler chaotique tant tout se mélange, pourtant, pour moi je my sentais bien. J’adore ce mélange du neuf et de l’ancien, de l’avant-garde à la tradition, des gens, des façons d’être et de penser. C’est ce qui fait pour moi que cette ville est si singulière ! Cette ville a une âme propre si on sait la ressentir.
Tout les guides vous indiqueront peut-être les endroits touristiques où aller si on est de passage, mais aucun ne saura vous faire ressentir autant cette vivacité que les habitants de cette ville. Je vous propose donc une liste de mes 10 endroits préférés que je vous recommande de voir si vous allez à Istanbul.

 

1. Aya Sofya

Eminönü - Haghia Sophia 4 (5).jpg
L’intérieur d’Aya Sofya

Cette ancienne basilique byzantine, puis mosquée et enfin musée et l’endroit qui m’a le plus coupé le souffle. On se sent minuscule à l’intérieur tant la salle principale est majestueuse ! Ce qui m’a toujours fascinée c’est le fait que malgré les (nombreux) séismes, elle est toujours là stoïque à contempler le monde, en face de la Mosquée Bleue, Sultanahmet.

Istanbul (63)

Istanbul (64)
En face, la Mosquée Bleue, une merveille architecturale
Si vous êtes étudiant à Istanbul, demandez la muzekart, grâce à cette carte qui ne coute pas très cher, vous pouvez visiter de nombreux musées gratuitement dont Aya Sofya.

 

2. Le Grand Bazaar

Istanbul (55)
Il n’existe nulle autre endroit comme celui là ou encore son « petit frère » Misir Bazaar (qui est le marché aux épices). Cet immense marché couvert était pour moi comme un voyage dans le temps avec ses épices, ses loukoums colorés ou encore ses étoles et ses bijoux… vendeurs, artisanats, art culinaire tout se mélange et chacun trouve sa place pour ravir les visiteurs du monde entier comme c’était déjà le cas au temps où Constantinople était un carrefour de commerce sur la route de la Soie.

Istanbul (77)

3. Beyoglu, le cœur de la ville

Bâtiment typique de Beyoglu

C’est le cœur de la ville et j’affectionne tout particulièrement cet endroit pour Istikkal Caddesi, la grande rue que je dévalais à pied ou en Nostajik tramway au gré des magasins et des cafés pour me rendre à mon stage. En haut, se trouve Taksim Meydani, l’hyper centre de la ville. Je me rappelle encore des rendez-vous qu’on se donnait devant Burger King entre Erasmus afin d’être sûr de ne pas se manquer. Pour ma part, je préfèrais dire « Consulat de France » juste en face XD. Tout dépend après du point de vue. A côté, se trouve un petit fast-food qui vent des islak burger. Je me rappelle encore leur forme bizarre qui en dépanne plus d’un les nuits après de grosses fêtes bien arrosés.


En bas de la rue d’Istikkal se trouve Karaköy et la tour Galata, c’est un peu un endroit bohème et avec une amosphère qui a quelque chose d’envoutant. C’est par là que se trouve le pont jonché de pêcheurs qui vous emmene à Eminönü.

Çiçek pasaji (passage de la fleur) à Beyoglu
Istanbul (102)
Nuit à Tünel
Si vous chercher un endroit avec des bars et des cafés, allez dans une rue parallèle à Istikkal Caddesi, qui s’appelle Tünel. La nuit c’est l’endroit où aller.

 

4. Le long du Bosphore, Bebek

Istanbul (70)
Parc Emirgan Körüsu

Ma découverte la plus intéressante c’est bien cet endroit. Un jour avec une amie, nous avons marché depuis Besiktas jusqu’à Bebek. Pour moi c’est un peu le Saint-Tropez de la ville, avec ses maisons à tomber, ses cafés et ses restaurants au bord de mer et enfin les ruines de la forteresse ottomane Rumeli Hisari.

 

Image illustrative de l'article Rumeli Hisarı
Si on continue encore plus loin le long du Bosphore, on trouve encore plus de ces belles maisons appelées des « Hali » et un centre commercial avec des marques de luxe : Istinye Park. Mais ce que j’ai le plus aimé c’est bien le parc Emirgan Korusu avec ses maisons et ses salles si typiques.

 

5. Ortaköy

Istanbul (76)

Ortaköy - Kumpir (2)
Kumpir – spécialité d’Ortaköy

Ortaköy je l’ai découvert avec des copines Erasmus qui voulait absolument aller à Bebek. En chemin, on s’est finalement arrêté à Ortaköy qui est connu pour sa spécialité : la Kumpir, une sorte de patate farcie à tout ce que vous voulez et surtout les Waffles ! Alors c’est bien ce qui me manque le plus d’Istanbul et je n’EXAGERE PAS . C’est une gauffre (adaptation surement de la spécialité belge) avec des fruits, des toffees, des fruits secs… Qui vous fait prendre 1000 kcal à la bouchée XD mais c’est tellement bon et puis de toute façon, si vous marchez, vous les brûlerez !!

 

Je me rappelle aussi d’un marché aux bijoux qui n’existe plus mais qui était si joli…

IMG_1740.JPG
En haut, se trouve un quartier assez huppé appelée Ulus avec un parc qui vous donne la vue sur tout le Bosphore ne le ratez pas ! Plus bas, le légendaire Ciragan Sarayi et l’Université Galatasaray qui enseigne en Français.

6. Balat

Istanbul (34)
Quartier typique avec ses couleurs et ses habitations qui m’ont toujours fait penser à la Kasbah d’Alger. J’ignore pourquoi mais je voyais un bout de méditerranée dans cet endroit. Il existe d’autres quartiers tout aussi intéressants mais moins connus (je peux vous les conseiller si vous avez besoin en commentaires).

Istanbul (66)
Café turc traditionnel à Balat
Fenerb
Vue de Balat et du Patriache orthodoxe d’Istanbul
Istanbul (36)
Des lumières à Balat
 

7. Kiz Kulesi, la Tour de la Fille

Photo – wikipédia
Cette jolie tour en plein milieu de la mer m’avait aussi intrigué : pourquoi avoir bâti une tour si isolée sur un bout de terre au milieu du Bosphore ? Et un jour, des amis turcs m’ont raconté l’histoire liée à cet endroit.

Ils m’ont expliqué que selon la légende, un sultan avait une fille qu’il aimait tellement. Seulement, un jour, on lui prédit qu’elle mourrait le jour de son 18e anniversaire d’une morsure de serpent. Paniqué, le sultan fi écarter toutes les terres et tuer tous les serpents et construit une tour au milieu du Bosphore pour protéger la princesse. Seul son père venait la voir et le jour de son 18e anniversaire, le sultan ravi d’avoir pu empêcher la prophétie lui apporta en cadeau un panier de fruits exotiques somptueux. Cependant, un serpent était caché dans le panier et mordit la princesse, qui est morte selon la prédiction.
En fait « Kiz Kulesi » veut dire « La tour de la fille » en turc d’où l’histoire. De nos jours cet endroit se visite et au sommet se trouve un restaurant maintenant.

Istanbul (1)

8. Dolmabahçe

Istanbul (91)

C’est le premier monument que j’ai visité à Istanbul ! Je m’en rappelle de la beauté de l’architecture, des jardins et des décorations. Ce palais m’a encore plus touché car la plupart des cristaux sont de Baccarat et, pour votre information, mon arrière-grand-père a été souffleur dans les cristalleries de Baccarat, une façon pour moi d’admirer le travail qu’il aurait pu faire dans sa jeunesse.

Istanbul (79)
Il existe d’autres endroits comme Dolmabahçe moins connu comme Beylerbeyi qui est palais d’été qui a été construit au 19e siècle par le Sultan Abdul Aziz ou encore Hidiv Kasri (je connais des gens qui se sont mariés là) car c’est un lieu de villégiature. J’aimais aller à cet endroit car il y a un café pour prendre le traditionnel petit-déjeuner turc : Kahvalti qui est très bien et peu onéreux. Qui ne rêve pas de prendre un repas dans un château ?

9. Süleymanye Camii

Comme je l’ai dit plus haut, oui, Sultanahmet est une mosquée splendide, pourtant c’est Suleymanye que j’ai préféré de part sa tranquilité (beaucoup moins touristique) mais surtout son histoire.  J’ai découvert cet endroit grâce à mon ex-petit ami qui connaissait les lieux.  Non loin de là se trouve un café caché dans une cour intérieure et une ancienne cisterne comme Binbir Direk ou Yerebaan qui n’est nullement répertorié. 

Suleymaniye est une mosquée impériale c’est là que se trouve les mausolées du sultan Soliman le Magnifique et de sa femme Roxelane (Hürrem) deux figures légendaires de l’Histoire turque.
Soliman a conquis une grande partie de l’Europe et du pourtour méditerranéen faisant rayonner la culture ottomane des siècles durant. Hürrem était sa femme et je vous invite à consulter la page sur wikipédia pour comprendre mieux l’histoire. Sachez simplement que encore de nos jours la TV s’inspire de cette épopée.

10. Bagdat Caddesi

 

Shopping à Bagdat Caddesi

J’ai habité Bagdat Caddesi qui est une rue un peu comme les Champs Elysées, la mer en plus (juste derrière). La rue en elle-même n’a rien de spécial, à part sa distance qui est de 10 km qui part du stade de Fenerbahçe (le club de football classé en UEFA) jusqu’à Bostanci, un embarcadère à bateau vers les Iles Princes.

La rue me plaisait vraiment car j’adorais en bonne accro du shopping que je suis, la parcourir ! Cela faisait mon sport tout comme mon émerveillement devant des marques que sont VAKKO (marque de luxe turque) ou encore Kahve Dünyasi sorte de Starbucks à la turque mais plus typique avec des cuillères en chocolat et des boissons à tomber comme le Salep (boisson lactée à la cannelle turque) ou encore les cafés turcs.

Kadikoy1 (2)

Pour s’y rendre, vous n’avez qu’une seule façon : passer par Kadikoy et si vous le pouvez, admirez la gare de Haydarpasa (qui fait encore la ligne : Istanbul – Téhéran).

 

C’est cette gare que vous voyez dans la pub Chanel N°5.

 J’espère que vous comprenez mieux pourquoi j’aime tant cette ville. J’en profite pour dire à mes amis turcs et Erasmus que pas un Jour ne passe sans que je pense à eux

Publicités

Auteur : Biotyfulltraveller

Passionnée de photographie et de marketing, j'ai créé ce site web car je voulais partager avec vous mes voyages, mes passions !

4 réflexions sur « Istanbul, I call this HOME »

    1. Hi özge, thank you for your nice comment. Actually I used to write in two languages but it is getting to heavy so French is the language chosen:/ feel free to contact me if you need any translation 🙂

      J'aime

    1. Non mais je prévois de faire un petit article sur Büyük Ada… Je n’ai jamais encore eu la chance d’aller à Sile, seulement à Kilyos

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s