Istanbul, le long du Bosphore

translate
Le Bosphore c’est un peu le cœur d’Istanbul, qui s’étend entre deux poumons : l’Orient et l’Asie. Toujours d’une couleur toujours aussi incroyable, c’est un endroit merveilleux d’une douceur qui vous porte.

Ce que je vous conseille ?

Pour moi, il faut simplement partir de Besiktas – la où se trouve Dolmabahce et continuer sa visite le long de la mer (attention cela fait plusieurs kilomètres). Profiter de la vue et surtout de la douceur de son micro-climat.

Besiktas, le quartier jeune et cosmopolite

Istanbul (54)

C’est un quartier étudiant grâce à l’université de Bahçesehir, mais aussi parce que c’est là que les lignes de ferry partent que ce soit pour aller d’un point à l’autre de la ville ou, bien dans les îles Princes.

Viewty

c’est ici que se trouve le quartier de Dolmabahçe, le magnifique palais qui a vu s’éteindre Mustafa Kemal en 1938. Cet endroit est incroyable.

Istanbul (79)Istanbul (91)

C’est aussi par là que je vous recommande d’aller pour boire un bon thé devant le paysage du Bosphore. En effet, près du parking, en contrebas, un peu caché, se trouve un café où vous pouvez prendre le thé ou essayer le café turc.

Puis vous pouvez continuer vers Ortaköy en prenant la direction de Ciragan Sarayi.

Ortaköy, la petite cachée le long du Bosphore

Istanbul (76)
C’est un endroit qui n’est pas très difficile à trouver il est juste avant Bebek et après Besiktas. Il est possible de rallier cet endroit à pied, mais j’avoue que c’est un peu long, bien que l’avenue vous fait passer devant Dolmabahçe, Ciragan Sarayi et enfin l’Université Galatasaray (université francophone d’Istanbul).
Ce que j’aime tout particulièrement ce qui n’est pas très loin du point FM Köprüsü, et que ce quartier est tout aussi typique. Bâti juste à côté du pont, c’est un c’est un ancien lieu de pêcheurs, reconverti en un havre de promenade et de marchés.
Ortaköy - Kumpir (2).jpg
C’est aussi l’endroit où on mange les meilleurs waffles, et surtout les kumpirs. Vous savez ces petites pommes de terre que l’on farcies avec tout ce que l’on veut à l’intérieur et qui se déguste en plein air. Miam ! avant, on trouvait à marcher ou bijoux qui s’étendait proche de la de la mère, sur la petite place. Aujourd’hui on retrouve encore quelques marchands, mais c’est surtout des cafés et des endroits pour s’asseoir que l’on trouve. C’est dommage que ce marché n’est plus trop d’actualité, parce que moi j’adorais me balader.

Bebek, Saint -Trop’ version stambouliote

Istanbul (1)
C’est un peu le Saint-Tropez d’Istanbul si je puis dire, ou toute la richesse et toutes les personnes épuisé mon habitude d’y trouver domicile. Mais il faut dire c’est un endroit tellement agréable, si tu es le long du Bosphore au calme sans trop de circulation et jouissant d’une douceur incroyable c’est un peu comme un village en bord de mer, mais dans la vie. Je connaissais un Starbucks tout particulièrement agréable, car il avait le mérite d’avoir sa terrasse presque sur la mère. Avec vous-même ou pourriez juste toucher l’eau ! C’était l’endroit où j’avais l’habitude de faire mes devoirs et mes dissertations !
Image illustrative de l'article Rumeli Hisarı
Rumeli Hisari, la forteresse qui longe Bebek
Istanbul (92)D’ailleurs, en allant faire vers Bebek on retrouve toutes ces vieilles maisons que l’on appelle des Yalis. Ce sont ces maisons blanches, assez anciennes dans un style un peu pêcheurs, qui sont aujourd’hui de véritables demeure valant une vraie fortune. Agatha Christie par exemple il y a séjourné. Il n’y a pas que ça, plus vous allez vers Sariyer, plus c’est magnifique !
D’ailleurs, vous pouvez admirer le pont sur le Bosphore. Actuellement il y en a deux, mais je sais qu’un troisième pont suspendu serait en projet.
 Le premier « Bogazici Köprüsü » a une légende urbaine, il paraîtrait que si vous faites un vœu sous le pont, se veut se réalisera. Car c’est le seul endroit, qui se retrouve à la fois en Europe et en Asie. J’aime beaucoup cette légende, je vous y avoir un peu cru.

Emirgan, le parc le plus reculé

Istanbul (70)
Donnant vu sur le Bosphore, elle permet de profiter du calme et de la beauté du Bosphore.
C’est d’ailleurs un des seuls endroits où on peut déjeuner au calme et pour une somme modique avant d’aller par exemple au Musée Sabanci.
Istanbul (44)
Istanbul (45)

Sariyer

 Cet endroit est tout aussi préserver voir même plus que bébête, et c’est un endroit très chic et très calme et surtout à l’abri de toute la cohue de la ville. On trouve par exemple des ambassades, ou encore le parc de Emirgan, avec ses maisons en bois de toutes les couleurs. Un peu plus loin, se trouve aussi le musée Sabanci, un vrai raffinement.
Bosphore.JPG

 

Publicités

Auteur : Biotyfulltraveller

Passionnée de photographie et de marketing, j'ai créé ce site web car je voulais partager avec vous mes voyages, mes passions !

3 réflexions sur « Istanbul, le long du Bosphore »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s